Prières

Thème d’Octobre 2021

Prenez garde, frères, que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant. Hébreux 3 : 12

Selon le dictionnaire biblique, différents aspects sont à retenir de ce terme ‘‘prendre garde’’ Il revêt la notion de regarder fixement, de découvrir à l’usage, de savoir par expérience.
Métaphoriquement, il exprime le fait de voir avec les yeux de l’esprit. Il nécessite d’avoir la compréhension, l’intelligence et implique de tourner les pensées ou diriger l’esprit sur “quelque chose” et de la considérer, en l’occurrence Dieu. C’est ce que nous percevons dans l’expérience de Moïse qui nous est relatée dans Exode 3 : 3

Moïse dit : Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point.

À ce moment-là Moïse faisait paître le troupeau de son beau-père Jethro. Il s’était passablement éloigné, allant jusqu’aux pieds de la montagne à Horeb, après avoir traversé un désert. Cette situation de responsabilité envers un cheptel qui ne lui appartenait pas et son éloignement en région hostile lui donnaient toutes les raisons de ne s’occuper de rien d’autre que de son troupeau.

Le fait que Moïse se détourne lui a permis de vivre la vie que nous lui connaissons. Que ce serait-il passé s’il ne s’était pas détourné pour voir cette belle et grande vision ? Bien sûr la question ne peut se poser, mais elle a l’avantage de nous amener à une certaine réflexion !

Le fait que l’auteur de l’épître attire l’attention des Hébreux sur le sujet de “prendre garde” et que cela soit consigné dans notre Bible sont l’expression d’un sentiment sincère et profond de sa part mais surtout nécessaire : Alerter et mettre en garde envers une réalité objective.

Il est naturel de ne pas détourner le regard dans le sens qui est utilisé dans ces versets. D’autant plus que cela est entretenu par des sollicitations fort nombreuses. Parfois agréables : les plaisirs et les distractions de la vie, les occupations multiples. Parfois contraignantes : la nécessité de s’en tenir à une certaine discipline. Parfois hostiles et dommageables : les épreuves, la maladie, la perte d’un être cher.
Quelques soient ces sollicitations, elles nous incitent à la négligence et au manque d’intérêt pour certaines, au découragement, à la désillusion et à l’usure pour d’autres mais ne doivent en aucun cas nous empêcher de détourner nos regards vers le buisson ardent.

Prions en ce mois d’Octobre et cette période particulière pour que la venue des jours plus froids et plus sombres ne soit pas un frein à tourner nos regards vers Dieu. Assurons-nous de prendre le temps de contempler la vision lumineuse, belle et chaleureuse que Dieu nous donne et qui jamais ne se consume. Prions et intégrons l’importance de prendre garde.

L’Éternel vit qu’il se détournait pour voir ; et Dieu l’appela du milieu du buisson Exode 3 : 4