Prières

Thème Janvier 2019

L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés… Luc 4 : 18 – 19

Voici  une nouvelle année qui  s’ouvre à nous avec l’inépuisable espoir qu’elle sera meilleure que l’année passée.  Même s’il est certain que cet espoir  pourrait être mis à mal, il ne doit surtout pas se flétrir au regard de ce qui se passe en général sur le plan mondial et plus précisément au niveau national et social puisque l’espoir qui nous anime trouve sa pleine mesure à un tout autre niveau.

Jésus est venu sur la terre pour réaliser fidèlement et concrètement la mission, énoncée dans le verset de ce mois, que le Père Lui avait confié. Lorsque Jésus affirme que tout est accompli il est aussi question de ces différents aspects. Car  effectivement Jésus a été envoyé pour guérir les cœurs brisés, Il a proclamé la délivrance aux captifs, Il a redonné la vue aux aveugles et a libéré tous ceux qui étaient oppressés de quelques manières que ce soient !

Pourrait- on  envisager  meilleur slogan et motivation pour aborder  l’année qui s’en vient ? Imaginons seulement que ces paroles forment les éléments constitutifs de l’espoir qui nous anime ? Il n’est nul besoin de faire appel plus longuement à notre imagination puisque ces mots prononcés par Jésus  sont réalité !

Ce que Jésus a annoncé à ce moment – là n’était pas de simples mots ou des formules dites à la légère. Ce n’était pas non plus pour décrire un temps futur ou donner un semblant d’espoir. Ces paroles ont été prononcées pour révéler et communiquer, à tous ceux qui les acceptent, que Jésus est venu nous libérer de tout ce qui pourrait émousser notre espoir.

Aujourd’hui,  Jésus est le consolateur et le guérisseur de tous les cœurs perdus et des cœurs qui saignent. Il est Celui qui délivre tous ceux qui sont retenus captifs des mauvaises habitudes et de la culpabilité. Il est la véritable Lumière des hommes éclairant tous ceux qui tâtonnent et s’égarent dans l’obscurité pour qu’ils puissent suivre, enfin, le véritable Chemin. Il soulage et affranchit les opprimés des fardeaux multiples qu’exercent le modèle contraignant de nos sociétés, rendant à chacun son identité réelle et sa dignité originelle.

En tant que chrétiens, nous connaissons les bienfaits de ce que nous enseigne ici le Seigneur. Ces paroles, qui trouvent un écho en chacun de nous, ont pour nous une saveur subtile et particulière. Les réalités, que Jésus dévoile ici, sont d’une intensité remarquable et produisent une lumière bienfaisante. Elles sont une consolation qui réconforte profondément notre cœur en nous allégeant des nombreux fardeaux que ce monde tente de nous imposer. Elles nous permettent d’amorcer cette année nouvelle avec joie, confiance mais aussi avec le maximum d’espoir.

Néanmoins cet espoir ne serait pas complet si nous nous arrêtions à ce qui vient d’être dit. Nous pouvons le remarquer, les paroles prononcées par Jésus dans ce contexte ne se terminent pas à cet endroit. Il est essentiel de considérer la fin de Ses propos car il est fait mention d’une dernière réalité.

… pour publier une année de grâce du Seigneur. Luc 4 : 19

Ce sera tout le sens de notre prière pour ce mois de Janvier.

Animés de l’espoir  construit par ces réalités prodigieuses, nous sommes en mesure de les vivre concrètement dans notre vie de tous les jours ayant ainsi un impact tangible dans les relations multiples que nous entretenons avec notre prochain. Prions pour que cet espoir soit complet en annonçant et publiant par notre vie, en cette année 2019, ce qui nous a été donné et ce que nous avons reçu par Jésus-Christ, que l’année de grâce est devenue réalité.

Conseil Ecclésiastique National