Prières

Thème de Mai 2017

Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et Il a mis en nous la parole de la réconciliation. 2 Corinthiens 5 : 19

Le sens et la portée de la réconciliation est de rétablir l’entente entre deux personnes brouillées. Cette définition qui est fréquemment avancée ne représente pas convenablement la situation qui est exposée ici. Dans ce cas précis il n’y avait qu’un parti qui était brouillé, le nôtre ! À plus d’un titre, ce qui est écrit ici a de quoi nous étonner et peut être, sous certains aspects, déconcertant !

Car de quoi est-il vraiment question ici ?

L’initiative vient de la part de Dieu, car Il est dit que Dieu a réconcilié le monde avec Lui-même !

Mais, attendez, n’est-ce pas nous, ne sommes-nous pas les auteurs de cet éloignement, de ce ‘’brouillage’’? N’avons-nous pas été les auteurs de cette séparation traduite par l’inimitié que nous Lui avons exprimée ? Pourtant c’est Dieu qui vient à nous et nous réconcilie avec Lui. Lorsque le pronom « nous » est utilisé, il est bien sûr question du monde dans son ensemble, de toute l’humanité !

C’est un acte extraordinaire, la réconciliation vient de l’Offensé.

Mais il y a plus, comme si cela ne suffisait pas !

S’il y a réconciliation, il n’est donc plus question de rancœur, pas plus que de ressentiment. Plus question non plus de méfiance ou même de doute, ni même d’ardoise. La page est blanche prête à être écrite puisque plus aucune offense n’est imputée ! Nous avons là des indications précieuses et utiles à toute réconciliation. Et bien même encore, ce n’est pas suffisant, car l’Offensé vient à nous, en toute humilité, pour y déposer la parole de la réconciliation !

N’avons-nous pas là toute la démesure du miracle !

Ça n’est pas passé inaperçu à Paul puisque dans ce court passage des Écritures, pas moins de cinq fois, apparaît cette référence à la réconciliation. Cette intensité voulue par l’apôtre se traduit finalement par un souhait très fort en forme de supplication.

Nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! 2 Corinthiens 5 : 20

Ici, plus qu’ailleurs, est mis en lumière le principe fondamental qui structure et orchestre nos vies et notre engagement chrétien. Dieu est précurseur, Il a mis en oubli nos offenses et nos péchés anciens, Ainsi, Il est à l’initiative de notre réconciliation et la rend effective en mettant en nous la parole de la réconciliation . Par sa supplication, Paul nous sensibilise sur le fait que nous devons être toujours bien conscients de l’entente qui a été rétablie parfaitement entre Lui et nous, en Christ. Si parfaitement, qu’Il a mis en nous la parole de la réconciliation.

Prions durant ce mois de Mai afin que nous soyons davantage sensibilisés par la supplication de l’apôtre Paul qui nous encourage à reconnaître que nous sommes effectivement réconciliés avec Dieu. Ce faisant nous serons toujours plus motivés par ce qu’Il a déposé en chacun de nous et ainsi déterminé à exercer et exprimer ce ministère bien particulier.

Prions en ces périodes agitées, troublées parfois par les mésententes , afin de nous attacher fortement à ce que Dieu nous a si gracieusement donné.

Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. 2 Corinthiens 5 : 18