Prières

Thème d’octobre 2017

Soyez toujours joyeux. 1 Thessaloniciens. 5 : 16

Au regard de ce qui est demandé il est évident qu’il ne s’agit pas d’une joie ordinaire.
Cette joie n’est pas celle que nous pourrions ressentir, vivre ou exprimer suite à un bienfait reçu ou à une
bonne nouvelle. Non, il est question ici d’une joie bien plus profonde, le mot toujours en est la preuve.

En effet rien de plus aisé que de se réjouir à l’annonce d’une bonne nouvelle ! Comment imaginer être
triste dans une telle situation ? Il en est tout autrement lorsque les difficultés nous assaillent, lorsque les
préoccupations et les contrariétés nous accablent.
N’avons – nous pas là une confirmation supplémentaire qu’une joie commune n’est pas à la hauteur et ne peut tenir cette simple recommandation d’être toujours joyeux ! Cette joie commune ne peut tout
simplement pas résister à la contrariété, ni à l’adversité et encore moins à la tribulation !

Paul nous enseigne ici le message du Seigneur et ne fait que résumer ce que Jésus avait dit et répéter sur la montagne, relaté dans Matthieu chapitre 5 versets 3 à 12

Nous pouvons aisément avancer, alors, qu’il n’est pas fait mention dans le verset de ce mois d’une joie
ordinaire. En fait cette joie particulière ne dépend pas des circonstances et n’est pas sujette aux aléas de la vie. Cette joie se situe à un tout autre niveau.

Elle est le produit d’un miracle … certes, mais elle est à notre portée. Cette joie ne supprimeras pas les
difficultés ou les souffrances, ni même la peine mais elle sera là présente, nous accompagnera et nous
permettra de ne pas nous laisser aller à la déprime, au découragement voir au renoncement !
Cette joie est produite par l’arbre de vie, délicieuse, nous devons seulement la cueillir puisqu’elle nous est offerte gracieusement.
Étant d’en haut, elle n’est pas tributaire de ce qui se passe ici bas. Elle est immuable, permanente, stable et constante, impérissable et inébranlable, pas étonnant alors que les vicissitudes de la vie n’ont aucun impact sur elle !

En effet pour être vraiment joyeux, toujours, il nous faut davantage que ce que nous avons en nous –
même. C’est en Jésus – Christ que nous trouvons cette joie.
Prions et laissons à notre Seigneur les difficultés, les préoccupations, voire même les persécutions qui nous empêchent de vivre cette joie à sa juste mesure. Jésus –Christ est bien plus que capable d’aborder ce genre de souffrances mais n’oublions surtout pas de prendre en retour Sa joie qu’Il nous offre si généreusement ! C’est Lui qui nous accorde cette joie, la joie dans les bons moments mais aussi la joie dans les moments plus difficiles !

Jésus a tout accompli sur la croix pour chacun de nous afin que nous vivions véritablement cette joie.
C’est en Lui que nous trouvons cette joie.
Les bons moments nous permettent de rendre grâce à Dieu pour toutes Ses bontés, une occasion
supplémentaire de nous réjouir. Les mauvais moments nous donnent la liberté d’affermir notre foi et notre patience, notre confiance en Lui qui sont autant de sources complémentaires d’affiner une joie encore plus profonde.

Les apôtres se retirèrent de devant le sanhédrin,
joyeux d’avoir été jugés dignes de subir des outrages pour le nom de Jésus.
Actes 5:41

 

Conseil Ecclésiastique National