Prières

Thème d’Août 2018 

C’est dans la foi qu’ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises ; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu’ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. Hébreux 11:13

Qualifiée comme étant une ferme assurance, la foi, dont il est question dans ce passage, est bien plus qu’une simple croyance. Cette assurance implique la vie toute entière, dans sa pensée, dans sa direction mais surtout dans sa motivation et son action puisqu’elle est définit comme une démonstration de choses qui sont hors de nos cinq sens. Cette démonstration était à ce point ferme dans la vie de nos anciens que même la mort n’a pas été pour eux un obstacle au fait qu’ils obtiendraient des choses bien      meilleures que ce qu’ils avaient pu vivre ici-bas.

Paradoxalement cette période particulière de l’année, durant laquelle beaucoup sont amenés à se déplacer, est un moment propice pour se poser et prendre le temps de considérer la manière dont se voyaient les témoins de la foi mentionnés dans ce chapitre. Ces témoins, qui ont vécu à travers l’histoire, par la foi, se reconnaissaient comme étrangers et voyageurs sur la terre !

Si belles soient les expériences que peut vivre un voyageur lors de ses différents périples elles ne sont rien comparées à ce qu’il ressent après plusieurs semaines de déplacement lorsqu’il est de retour chez lui. Quel plaisir de se retrouver chez soi !

Être dans la foi nous permet de ne pas nous laisser griser au point de nous faire oublier notre chez nous.  Être dans la foi nous permet de réaliser que nous sommes étrangers et voyageurs sur la terre. Être dans la foi c’est admettre que nous sommes de passage ici- bas, qu’en tant que voyageurs nous sommes en déplacement et qu’en tant qu’étrangers nous n’adhérons pas nécessairement à certaines habitudes et conceptions de ce monde.

Nous pouvons être passionnés par de belles et nombreuses occupations. Nous pouvons bénéficier d’un métier valorisant et vivre dans des conditions très favorables. À l’inverse nous pouvons aussi connaître la mésaventure, les soucis ou des problèmes pesants. Nous pouvons faire l’expérience aussi de l’échec et de la maladie. Quelque soit notre condition de vie, heureuse ou malheureuse nous ne devons surtout pas détourner nos regards de ce que la foi nous permet de voir et de saluer de loin ‘’ notre cité à nous se trouve dans les cieux ’’ Philippiens 3:20

L’image de la foi, celle d’un bouclier dont on doit se revêtir prend ici toute sa signification. Le bouclier est une arme défensive et protectrice de laquelle on se pare pour ne pas être touché pas les traits de l’adversité. La satisfaction de soi lorsque tout va bien, le pouvoir d’achat sur lequel on peut se reposer ou se confier, la sur-occupation qui nous fait négliger l’essentiel, et à  l’inverse, le découragement, la désillusion, la rancune et l’amertume qui peuvent se loger et  germer dans les difficultés représentent des armes hostiles particulièrement cruelles. Le bouclier de la foi est  une défense adéquate, réellement agissante, elle nous en protégera efficacement.

Les héros de la foi se regardaient comme étrangers parce qu’ils n’avaient rien de commun avec ce que le monde leur proposait. Ils se regardaient comme voyageurs parce qu’ils étaient de passage en route vers un monde meilleur, préparé tout spécialement pour eux puisque celui qu’ils connaissaient n’était pas leur priorité.

Prions en ce mois d’Août, pour que nous soyons toujours bien éclairés et portés par les choses promises. Prions pour que celles-ci soient nos objectifs premiers. Prions enfin pour que nous vivions et apprécions au mieux notre condition d’étrangers et voyageurs sur la terre !

Quel autre ai-je au ciel que toi ! Et sur la terre je ne prends plaisir qu’en toi. Psaumes 73:25

Conseil Ecclésiastique National