Daniel


Daniel 1

1.1
La troisiA?me annA�e du rA?gne de Jojakim, roi de Juda, Nebucadnetsar, roi de Babylone, marcha contre JA�rusalem, et l’assiA�gea.
1.2
Le Seigneur livra entre ses mains Jojakim, roi de Juda, et une partie des ustensiles de la maison de Dieu. Nebucadnetsar emporta les ustensiles au pays de Schinear, dans la maison de son dieu, il les mit dans la maison du trA�sor de son dieu.
1.3
Le roi donna l’ordre A� Aschpenaz, chef de ses eunuques, d’amener quelques-uns des enfants d’IsraA�l de race royale ou de famille noble,
1.4
de jeunes garA�ons sans dA�faut corporel, beaux de figure, douA�s de sagesse, d’intelligence et d’instruction, capables de servir dans le palais du roi, et A� qui l’on enseignerait les lettres et la langue des ChaldA�ens.
1.5
Le roi leur assigna pour chaque jour une portion des mets de sa table et du vin dont il buvait, voulant les A�lever pendant trois annA�es, au bout desquelles ils seraient au service du roi.
1.6
Il y avait parmi eux, d’entre les enfants de Juda, Daniel, Hanania, MischaA�l et Azaria.
1.7
Le chef des eunuques leur donna des noms, A� Daniel celui de Beltschatsar, A� Hanania celui de Schadrac, A� MischaA�l celui de MA�schac, et A� Azaria celui d’Abed Nego.
1.8
Daniel rA�solut de ne pas se souiller par les mets du roi et par le vin dont le roi buvait, et il pria le chef des eunuques de ne pas l’obliger A� se souiller.
1.9
Dieu fit trouver A� Daniel faveur et grA?ce devant le chef des eunuques.
1.10
Le chef des eunuques dit A� Daniel: Je crains mon seigneur le roi, qui a fixA� ce que vous devez manger et boire; car pourquoi verrait-il votre visage plus abattu que celui des jeunes gens de votre A?ge? Vous exposeriez ma tA?te auprA?s du roi.
1.11
Alors Daniel dit A� l’intendant A� qui le chef des eunuques avait remis la surveillance de Daniel, de Hanania, de MischaA�l et d’Azaria:
1.12
A�prouve tes serviteurs pendant dix jours, et qu’on nous donne des lA�gumes A� manger et de l’eau A� boire;
1.13
tu regarderas ensuite notre visage et celui des jeunes gens qui mangent les mets du roi, et tu agiras avec tes serviteurs d’aprA?s ce que tu auras vu.
1.14
Il leur accorda ce qu’ils demandaient, et les A�prouva pendant dix jours.
1.15
Au bout de dix jours, ils avaient meilleur visage et plus d’embonpoint que tous les jeunes gens qui mangeaient les mets du roi.
1.16
L’intendant emportait les mets et le vin qui leur A�taient destinA�s, et il leur donnait des lA�gumes.
1.17
Dieu accorda A� ces quatre jeunes gens de la science, de l’intelligence dans toutes les lettres, et de la sagesse; et Daniel expliquait toutes les visions et tous les songes.
1.18
Au terme fixA� par le roi pour qu’on les lui amenA?t, le chef des eunuques les prA�senta A� Nebucadnetsar.
1.19
Le roi s’entretint avec eux; et, parmi tous ces jeunes gens, il ne s’en trouva aucun comme Daniel, Hanania, MischaA�l et Azaria. Ils furent donc admis au service du roi.
1.20
Sur tous les objets qui rA�clamaient de la sagesse et de l’intelligence, et sur lesquels le roi les interrogeait, il les trouvait dix fois supA�rieurs A� tous les magiciens et astrologues qui A�taient dans tout son royaume.
1.21
Ainsi fut Daniel jusqu’A� la premiA?re annA�e du roi Cyrus.

Daniel 2

2.1
La seconde annA�e du rA?gne de Nebucadnetsar, Nebucadnetsar eut des songes. Il avait l’esprit agitA�, et ne pouvait dormir.
2.2
Le roi fit appeler les magiciens, les astrologues, les enchanteurs et les ChaldA�ens, pour qu’ils lui disent ses songes. Ils vinrent, et se prA�sentA?rent devant le roi.
2.3
Le roi leur dit: J’ai eu un songe; mon esprit est agitA�, et je voudrais connaA�tre ce songe.
2.4
Les ChaldA�ens rA�pondirent au roi en langue aramA�enne: O roi, vis A�ternellement! dis le songe A� tes serviteurs, et nous en donnerons l’explication.
2.5
Le roi reprit la parole et dit aux ChaldA�ens: La chose m’a A�chappA�; si vous ne me faites connaA�tre le songe et son explication, vous serez mis en piA?ces, et vos maisons seront rA�duites en un tas d’immondices.
2.6
Mais si vous me dites le songe et son explication, vous recevrez de moi des dons et des prA�sents, et de grands honneurs. C’est pourquoi dites-moi le songe et son explication.
2.7
Ils rA�pondirent pour la seconde fois: Que le roi dise le songe A� ses serviteurs, et nous en donnerons l’explication.
2.8
Le roi reprit la parole et dit: Je m’aperA�ois, en vA�ritA�, que vous voulez gagner du temps, parce que vous voyez que la chose m’a A�chappA�.
2.9
Si donc vous ne me faites pas connaA�tre le songe, la mA?me sentence vous enveloppera tous; vous voulez vous prA�parez A� me dire des mensonges et des faussetA�s, en attendant que les temps soient changA�s. C’est pourquoi dites-moi le songe, et je saurai si vous A?tes capables de m’en donner l’explication.
2.10
Les ChaldA�ens rA�pondirent au roi: Il n’est personne sur la terre qui puisse dire ce que demande le roi; aussi jamais roi, quelque grand et puissant qu’il ait A�tA�, n’a exigA� une pareille chose d’aucun magicien, astrologue ou ChaldA�en.
2.11
Ce que le roi demande est difficile; il n’y a personne qui puisse le dire au roi, exceptA� les dieux, dont la demeure n’est pas parmi les hommes.
2.12
LA�-dessus le roi se mit en colA?re, et s’irrita violemment. Il ordonna qu’on fasse pA�rir tous les sages de Babylone.
2.13
La sentence fut publiA�e, les sages A�taient mis A� mort, et l’on cherchait Daniel et ses compagnons pour les faire pA�rir.
2.14
Alors Daniel s’adressa d’une maniA?re prudente et sensA�e A� Arjoc, chef des gardes du roi, qui A�tait sorti pour mettre A� mort les sages de Babylone.
2.15
Il prit la parole et dit A� Arjoc, commandant du roi: Pourquoi la sentence du roi est-elle si sA�vA?re? Arjoc exposa la chose A� Daniel.
2.16
Et Daniel se rendit vers le roi, et le pria de lui accorder du temps pour donner au roi l’explication.
2.17
Ensuite Daniel alla dans sa maison, et il instruisit de cette affaire Hanania, MischaA�l et Azaria, ses compagnons,
2.18
les engageant A� implorer la misA�ricorde du Dieu des cieux, afin qu’on ne fA�t pas pA�rir Daniel et ses compagnons avec le reste des sages de Babylone.
2.19
Alors le secret fut rA�vA�lA� A� Daniel dans une vision pendant la nuit. Et Daniel bA�nit le Dieu des cieux.
2.20
Daniel prit la parole et dit: BA�ni soit le nom de Dieu, d’A�ternitA� en A�ternitA�! A lui appartiennent la sagesse et la force.
2.21
C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui A�tablit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science A� ceux qui ont de l’intelligence.
2.22
Il rA�vA?le ce qui est profond et cachA�, il connaA�t ce qui est dans les tA�nA?bres, et la lumiA?re demeure avec lui.
2.23
Dieu de mes pA?res, je te glorifie et je te loue de ce que tu m’as donnA� la sagesse et la force, et de ce que tu m’as fait connaA�tre ce que nous t’avons demandA�, de ce que tu nous as rA�vA�lA� le secret du roi.
2.24
AprA?s cela, Daniel se rendit auprA?s d’Arjoc, A� qui le roi avait ordonnA� de faire pA�rir les sages de Babylone; il alla, et lui parla ainsi: Ne fais pas pA�rir les sages de Babylone! Conduis-moi devant le roi, et je donnerai au roi l’explication.
2.25
Arjoc conduisit promptement Daniel devant le roi, et lui parla ainsi: J’ai trouvA� parmi les captifs de Juda un homme qui donnera l’explication au roi.
2.26
Le roi prit la parole et dit A� Daniel, qu’on nommait Beltschatsar: Es-tu capable de me faire connaA�tre le songe que j’ai eu et son explication?
2.27
Daniel rA�pondit en prA�sence du roi et dit: Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues, les magiciens et les devins, ne sont pas capables de dA�couvrir au roi.
2.28
Mais il y a dans les cieux un Dieu qui rA�vA?le les secrets, et qui a fait connaA�tre au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera dans la suite des temps. Voici ton songe et les visions que tu as eues sur ta couche.
2.29
Sur ta couche, A? roi, il t’est montA� des pensA�es touchant ce qui sera aprA?s ce temps-ci; et celui qui rA�vA?le les secrets t’a fait connaA�tre ce qui arrivera.
2.30
Si ce secret m’a A�tA� rA�vA�lA�, ce n’est point qu’il y ait en moi une sagesse supA�rieure A� celle de tous les vivants; mais c’est afin que l’explication soit donnA�e au roi, et que tu connaisses les pensA�es de ton coeur.
2.31
O roi, tu regardais, et tu voyais une grande statue; cette statue A�tait immense, et d’une splendeur extraordinaire; elle A�tait debout devant toi, et son aspect A�tait terrible.
2.32
La tA?te de cette statue A�tait d’or pur; sa poitrine et ses bras A�taient d’argent; son ventre et ses cuisses A�taient d’airain;
2.33
ses jambes, de fer; ses pieds, en partie de fer et en partie d’argile.
2.34
Tu regardais, lorsqu’une pierre se dA�tacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue, et les mit en piA?ces.
2.35
Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, furent brisA�s ensemble, et devinrent comme la balle qui s’A�chappe d’une aire en A�tA�; le vent les emporta, et nulle trace n’en fut retrouvA�e. Mais la pierre qui avait frappA� la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre.
2.36
VoilA� le songe. Nous en donnerons l’explication devant le roi.
2.37
O roi, tu es le roi des rois, car le Dieu des cieux t’a donnA� l’empire, la puissance, la force et la gloire;
2.38
il a remis entre tes mains, en quelque lieu qu’ils habitent, les enfants des hommes, les bA?tes des champs et les oiseaux du ciel, et il t’a fait dominer sur eux tous: c’est toi qui es la tA?te d’or.
2.39
AprA?s toi, il s’A�lA?vera un autre royaume, moindre que le tien; puis un troisiA?me royaume, qui sera d’airain, et qui dominera sur toute la terre.
2.40
Il y aura un quatriA?me royaume, fort comme du fer; de mA?me que le fer brise et rompt tout, il brisera et rompra tout, comme le fer qui met tout en piA?ces.
2.41
Et comme tu as vu les pieds et les orteils en partie d’argile de potier et en partie de fer, ce royaume sera divisA�; mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer, parce que tu as vu le fer mA?lA� avec l’argile.
2.42
Et comme les doigts des pieds A�taient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile.
2.43
Tu as vu le fer mA?lA� avec l’argile, parce qu’ils se mA?leront par des alliances humaines; mais ils ne seront point unis l’un A� l’autre, de mA?me que le fer ne s’allie point avec l’argile.
2.44
Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais dA�truit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple; il brisera et anA�antira tous ces royaumes-lA�, et lui-mA?me subsistera A�ternellement.
2.45
C’est ce qu’indique la pierre que tu as vue se dA�tacher de la montagne sans le secours d’aucune main, et qui a brisA� le fer, l’airain, l’argile, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaA�tre au roi ce qui doit arriver aprA?s cela. Le songe est vA�ritable, et son explication est certaine.
2.46
Alors le roi Nebucadnetsar tomba sur sa face et se prosterna devant Daniel, et il ordonna qu’on lui offrA�t des sacrifices et des parfums.
2.47
Le roi adressa la parole A� Daniel et dit: En vA�ritA�, votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des rois, et il rA�vA?le les secrets, puisque tu as pu dA�couvrir ce secret.
2.48
Ensuite le roi A�leva Daniel, et lui fit de nombreux et riches prA�sents; il lui donna le commandement de toute la province de Babylone, et l’A�tablit chef suprA?me de tous les sages de Babylone.
2.49
Daniel pria le roi de remettre l’intendance de la province de Babylone A� Schadrac, MA�schac et Abed Nego. Et Daniel A�tait A� la cour du roi.

Daniel 3

3.1
Le roi Nebucadnetsar fit une statue d’or, haute de soixante coudA�es et large de six coudA�es. Il la dressa dans la vallA�e de Dura, dans la province de Babylone.
3.2
Le roi Nebucadnetsar fit convoquer les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trA�soriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, pour qu’ils se rendissent A� la dA�dicace de la statue qu’avait A�levA�e le roi Nebucadnetsar.
3.3
Alors les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trA�soriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, s’assemblA?rent pour la dA�dicace de la statue qu’avait A�levA�e le roi Nebucadnetsar. Ils se placA?rent devant la statue qu’avait A�levA�e Nebucadnetsar.
3.4
Un hA�raut cria A� haute voix: Voici ce qu’on vous ordonne, peuples, nations, hommes de toutes langues!
3.5
Au moment oA? vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltA�rion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d’or qu’a A�levA�e le roi Nebucadnetsar.
3.6
Quiconque ne se prosternera pas et n’adorera pas sera jetA� A� l’instant mA?me au milieu d’une fournaise ardente.
3.7
C’est pourquoi, au moment oA? tous les peuples entendirent le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltA�rion, et de toutes sortes d’instruments de musique, tous les peuples, les nations, les hommes de toutes langues se prosternA?rent et adorA?rent la statue d’or qu’avait A�levA�e le roi Nebucadnetsar.
3.8
A cette occasion, et dans le mA?me temps, quelques ChaldA�ens s’approchA?rent et accusA?rent les Juifs.
3.9
Ils prirent la parole et dirent au roi Nebucadnetsar: O roi, vis A�ternellement!
3.10
Tu as donnA� un ordre d’aprA?s lequel tous ceux qui entendraient le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltA�rion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments, devraient se prosterner et adorer la statue d’or,
3.11
et d’aprA?s lequel quiconque ne se prosternerait pas et n’adorerait pas serait jetA� au milieu d’une fournaise ardente.
3.12
Or, il y a des Juifs A� qui tu as remis l’intendance de la province de Babylone, Schadrac, MA�schac et Abed Nego, hommes qui ne tiennent aucun compte de toi, A? roi; ils ne servent pas tes dieux, et ils n’adorent point la statue d’or que tu as A�levA�e.
3.13
Alors Nebucadnetsar, irritA� et furieux, donna l’ordre qu’on amenA?t Schadrac, MA�schac et Abed Nego. Et ces hommes furent amenA�s devant le roi.
3.14
Nebucadnetsar prit la parole et leur dit: Est-ce de propos dA�libA�rA�, Schadrac, MA�schac et Abed Nego, que vous ne servez pas mes dieux, et que vous n’adorez pas la statue d’or que j’ai A�levA�e?
3.15
Maintenant tenez-vous prA?ts, et au moment oA? vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltA�rion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue que j’ai faite; si vous ne l’adorez pas, vous serez jetA�s A� l’instant mA?me au milieu d’une fournaise ardente. Et quel est le dieu qui vous dA�livrera de ma main?
3.16
Schadrac, MA�schac et Abed Nego rA�pliquA?rent au roi Nebucadnetsar: Nous n’avons pas besoin de te rA�pondre lA�-dessus.
3.17
Voici, notre Dieu que nous servons peut nous dA�livrer de la fournaise ardente, et il nous dA�livrera de ta main, A? roi.
3.18
Simon, sache, A? roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as A�levA�e.
3.19
Sur quoi Nebucadnetsar fut rempli de fureur, et il changea de visage en tournant ses regards contre Schadrac, MA�schac et Abed Nego. Il reprit la parole et ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu’il ne convenait de la chauffer.
3.20
Puis il commanda A� quelques-uns des plus vigoureux soldats de son armA�e de lier Schadrac, MA�schac et Abed Nego, et de les jeter dans la fournaise ardente.
3.21
Ces hommes furent liA�s avec leurs caleA�ons, leurs tuniques, leurs manteaux et leurs autres vA?tements, et jetA�s au milieu de la fournaise ardente.
3.22
Comme l’ordre du roi A�tait sA�vA?re, et que la fournaise A�tait extraordinairement chauffA�e, la flamme tua les hommes qui y avaient jetA� Schadrac, MA�schac et Abed Nego.
3.23
Et ces trois hommes, Schadrac, MA�schac et Abed Nego, tombA?rent liA�s au milieu de la fournaise ardente.
3.24
Alors le roi Nebucadnetsar fut effrayA�, et se leva prA�cipitamment. Il prit la parole, et dit A� ses conseillers: N’avons-nous pas jetA� au milieu du feu trois hommes liA�s? Ils rA�pondirent au roi: Certainement, A? roi!
3.25
Il reprit et dit: Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n’ont point de mal; et la figure du quatriA?me ressemble A� celle d’un fils des dieux.
3.26
Ensuite Nebucadnetsar s’approcha de l’entrA�e de la fournaise ardente, et prenant la parole, il dit: Schadrac, MA�schac et Abed Nego, serviteurs du Dieu suprA?me, sortez et venez! Et Schadrac, MA�schac et Abed Nego sortirent du milieu du feu.
3.27
Les satrapes, les intendants, les gouverneurs, et les conseillers du roi s’assemblA?rent; ils virent que le feu n’avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes, que les cheveux de leur tA?te n’avaient pas A�tA� brA�lA�s, que leurs caleA�ons n’A�taient point endommagA�s, et que l’odeur du feu ne les avait pas atteints.
3.28
Nebucadnetsar prit la parole et dit: BA�ni soit le Dieu de Schadrac, de MA�schac et d’Abed Nego, lequel a envoyA� son ange et dA�livrA� ses serviteurs qui ont eu confiance en lui, et qui ont violA� l’ordre du roi et livrA� leur corps plutA?t que de servir et d’adorer aucun autre dieu que leur Dieu!
3.29
Voici maintenant l’ordre que je donne: tout homme, A� quelque peuple, nation ou langue qu’il appartienne, qui parlera mal du Dieu de Schadrac, de MA�schac et d’Abed Nego, sera mis en piA?ces, et sa maison sera rA�duite en un tas d’immondices, parce qu’il n’y a aucun autre dieu qui puisse dA�livrer comme lui.
3.30
AprA?s cela, le roi fit prospA�rer Schadrac, MA�schac et Abed Nego, dans la province de Babylone.

Daniel 4

4.1
Nebucadnetsar, roi, A� tous les peuples, aux nations, aux hommes de toutes langues, qui habitent sur toute la terre. Que la paix vous soit donnA�e avec abondance!
4.2
Il m’a semblA� bon de faire connaA�tre les signes et les prodiges que le Dieu suprA?me a opA�rA�s A� mon A�gard.
4.3
Que ses signes sont grands! que ses prodiges sont puissants! Son rA?gne est un rA?gne A�ternel, et sa domination subsiste de gA�nA�ration en gA�nA�ration.
4.4
Moi, Nebucadnetsar, je vivais tranquille dans ma maison, et heureux dans mon palais.
4.5
J’ai eu un songe qui m’a effrayA�; les pensA�es dont j’A�tais poursuivi sur ma couche et les visions de mon esprit me remplissaient d’A�pouvante.
4.6
J’ordonnai qu’on fA�t venir devant moi tous les sages de Babylone, afin qu’ils me donnassent l’explication du songe.
4.7
Alors vinrent les magiciens, les astrologues, les ChaldA�ens et les devins. Je leur dis le songe, et ils ne m’en donnA?rent point l’explication.
4.8
En dernier lieu, se prA�senta devant moi Daniel, nommA� Beltschatsar d’aprA?s le nom de mon dieu, et qui a en lui l’esprit des dieux saints. Je lui dis le songe:
4.9
Beltschatsar, chef des magiciens, qui as en toi, je le sais, l’esprit des dieux saints, et pour qui aucun secret n’est difficile, donne-moi l’explication des visions que j’ai eues en songe.
4.10
Voici les visions de mon esprit, pendant que j’A�tais sur ma couche. Je regardais, et voici, il y avait au milieu de la terre un arbre d’une grande hauteur.
4.11
Cet arbre A�tait devenu grand et fort, sa cime s’A�levait jusqu’aux cieux, et on le voyait des extrA�mitA�s de toute la terre.
4.12
Son feuillage A�tait beau, et ses fruits abondants; il portait de la nourriture pour tous; les bA?tes des champs s’abritaient sous son ombre, les oiseaux du ciel faisaient leur demeure parmi ses branches, et tout A?tre vivant tirait de lui sa nourriture.
4.13
Dans les visions de mon esprit, que j’avais sur ma couche, je regardais, et voici, un de ceux qui veillent et qui sont saints descendit des cieux.
4.14
Il cria avec force et parla ainsi: Abattez l’arbre, et coupez ses branches; secouez le feuillage, et dispersez les fruits; que les bA?tes fuient de dessous, et les oiseaux du milieu de ses branches!
4.15
Mais laissez en terre le tronc oA? se trouvent les racines, et liez-le avec des chaA�nes de fer et d’airain, parmi l’herbe des champs. Qu’il soit trempA� de la rosA�e du ciel, et qu’il ait, comme les bA?tes, l’herbe de la terre pour partage.
4.16
Son coeur d’homme lui sera A?tA�, et un coeur de bA?te lui sera donnA�; et sept temps passeront sur lui.
4.17
Cette sentence est un dA�cret de ceux qui veillent, cette rA�solution est un ordre des saints, afin que les vivants sachent que le TrA?s Haut domine sur le rA?gne des hommes, qu’il le donne A� qui il lui plaA�t, et qu’il y A�lA?ve le plus vil des hommes.
4.18
VoilA� le songe que j’ai eu, moi, le roi Nebucadnetsar. Toi, Beltschatsar, donnes-en l’explication, puisque tous les sages de mon royaume ne peuvent me la donner; toi, tu le peux, car tu as en toi l’esprit des dieux saints.
4.19
Alors Daniel, nommA� Beltschatsar, fut un moment stupA�fait, et ses pensA�es le troublaient. Le roi reprit et dit: Beltschatsar, que le songe et l’explication ne te troublent pas! Et Beltschatsar rA�pondit: Mon seigneur, que le songe soit pour tes ennemis, et son explication pour tes adversaires!
4.20
L’arbre que tu as vu, qui A�tait devenu grand et fort, dont la cime s’A�levait jusqu’aux cieux, et qu’on voyait de tous les points de la terre;
4.21
cet arbre, dont le feuillage A�tait beau et les fruits abondants, qui portait de la nourriture pour tous, sous lequel s’abritaient les bA?tes des champs, et parmi les branches duquel les oiseaux du ciel faisaient leur demeure,
4.22
c’est toi, A? roi, qui es devenu grand et fort, dont la grandeur s’est accrue et s’est A�levA�e jusqu’aux cieux, et dont la domination s’A�tend jusqu’aux extrA�mitA�s de la terre.
4.23
Le roi a vu l’un de ceux qui veillent et qui sont saints descendre des cieux et dire: Abattez l’arbre, et dA�truisez-le; mais laissez en terre le tronc oA? se trouvent les racines, et liez-le avec des chaA�nes de fer et d’airain, parmi l’herbe des champs; qu’il soit trempA� de la rosA�e du ciel, et que son partage soit avec les bA?tes des champs, jusqu’A� ce que sept temps soient passA�s sur lui.
4.24
Voici l’explication, A? roi, voici le dA�cret du TrA?s Haut, qui s’accomplira sur mon seigneur le roi.
4.25
On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bA?tes des champs, et l’on te donnera comme aux boeufs de l’herbe A� manger; tu seras trempA� de la rosA�e du ciel, et sept temps passeront sur toi, jusqu’A� ce que tu saches que le TrA?s Haut domine sur le rA?gne des hommes et qu’il le donne A� qui il lui plaA�t.
4.26
L’ordre de laisser le tronc oA? se trouvent les racines de l’arbre signifie que ton royaume te restera quand tu reconnaA�tras que celui qui domine est dans les cieux.
4.27
C’est pourquoi, A? roi, puisse mon conseil te plaire! mets un terme A� tes pA�chA�s en pratiquant la justice, et A� tes iniquitA�s en usant de compassion envers les malheureux, et ton bonheur pourra se prolonger.
4.28
Toutes ces choses se sont accomplies sur le roi Nebucadnetsar.
4.29
Au bout de douze mois, comme il se promenait dans le palais royal A� Babylone,
4.30
le roi prit la parole et dit: N’est-ce pas ici Babylone la grande, que j’ai bA?tie, comme rA�sidence royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma magnificence?
4.31
La parole A�tait encore dans la bouche du roi, qu’une voix descendit du ciel: Apprends, roi Nebucadnetsar, qu’on va t’enlever le royaume.
4.32
On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bA?tes des champs, on te donnera comme aux boeufs de l’herbe A� manger; et sept temps passeront sur toi, jusqu’A� ce que tu saches que le TrA?s Haut domine sur le rA?gne des hommes et qu’il le donne A� qui il lui plaA�t.
4.33
Au mA?me instant la parole s’accomplit sur Nebucadnetsar. Il fut chassA� du milieu des hommes, il mangea de l’herbe comme les boeufs, son corps fut trempA� de la rosA�e du ciel; jusqu’A� ce que ses cheveux crussent comme les plumes des aigles, et ses ongles comme ceux des oiseaux.
4.34
AprA?s le temps marquA�, moi, Nebucadnetsar, je levai les yeux vers le ciel, et la raison me revint. J’ai bA�ni le TrA?s Haut, j’ai louA� et glorifiA� celui qui vit A�ternellement, celui dont la domination est une domination A�ternelle, et dont le rA?gne subsiste de gA�nA�ration en gA�nA�ration.
4.35
Tous les habitants de la terre ne sont A� ses yeux que nA�ant: il agit comme il lui plaA�t avec l’armA�e des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui rA�siste A� sa main et qui lui dise: Que fais-tu?
4.36
En ce temps, la raison me revint; la gloire de mon royaume, ma magnificence et ma splendeur me furent rendues; mes conseillers et mes grands me redemandA?rent; je fus rA�tabli dans mon royaume, et ma puissance ne fit que s’accroA�tre.
4.37
Maintenant, moi, Nebucadnetsar, je loue, j’exalte et je glorifie le roi des cieux, dont toutes les oeuvres sont vraies et les voies justes, et qui peut abaisser ceux qui marchent avec orgueil.

Daniel 5

5.1
Le roi Belschatsar donna un grand festin A� ses grands au nombre de mille, et il but du vin en leur prA�sence.
5.2
Belschatsar, quand il eut goA�tA� au vin, fit apporter les vases d’or et d’argent que son pA?re Nebucadnetsar avait enlevA�s du temple de JA�rusalem, afin que le roi et ses grands, ses femmes et ses concubines, s’en servissent pour boire.
5.3
Alors on apporta les vases d’or qui avaient A�tA� enlevA�s du temple, de la maison de Dieu A� JA�rusalem; et le roi et ses grands, ses femmes et ses concubines, s’en servirent pour boire.
5.4
Ils burent du vin, et ils louA?rent les dieux d’or, d’argent, d’airain, de fer, de bois et de pierre.
5.5
En ce moment, apparurent les doigts d’une main d’homme, et ils A�crivirent, en face du chandelier, sur la chaux de la muraille du palais royal. Le roi vit cette extrA�mitA� de main qui A�crivait.
5.6
Alors le roi changea de couleur, et ses pensA�es le troublA?rent; les jointures de ses reins se relA?chA?rent, et ses genoux se heurtA?rent l’un contre l’autre.
5.7
Le roi cria avec force qu’on fA�t venir les astrologues, les ChaldA�ens et les devins; et le roi prit la parole et dit aux sages de Babylone: Quiconque lira cette A�criture et m’en donnera l’explication sera revA?tu de pourpre, portera un collier d’or A� son cou, et aura la troisiA?me place dans le gouvernement du royaume.
5.8
Tous les sages du roi entrA?rent; mais ils ne purent pas lire l’A�criture et en donner au roi l’explication.
5.9
Sur quoi le roi Belschatsar, fut trA?s effrayA�, il changea de couleur, et ses grands furent consternA�s.
5.10
La reine, A� cause des paroles du roi et de ses grands, entra dans la salle du festin, et prit ainsi la parole: O roi, vis A�ternellement! Que tes pensA�es ne te troublent pas, et que ton visage ne change pas de couleur!
5.11
Il y a dans ton royaume un homme qui a en lui l’esprit des dieux saints; et du temps de ton pA?re, on trouva chez lui des lumiA?res, de l’intelligence, et une sagesse semblable A� la sagesse des dieux. Aussi le roi Nebucadnetsar, ton pA?re, le roi, ton pA?re, l’A�tablit chef des magiciens, des astrologues, des ChaldA�ens, des devins,
5.12
parce qu’on trouva chez lui, chez Daniel, nommA� par le roi Beltschatsar, un esprit supA�rieur, de la science et de l’intelligence, la facultA� d’interprA�ter les songes, d’expliquer les A�nigmes, et de rA�soudre les questions difficiles. Que Daniel soit donc appelA�, et il donnera l’explication.
5.13
Alors Daniel fut introduit devant le roi. Le roi prit la parole et dit A� Daniel: Es-tu ce Daniel, l’un des captifs de Juda, que le roi, mon pA?re, a amenA�s de Juda?
5.14
J’ai appris sur ton compte que tu as en toi l’esprit des dieux, et qu’on trouve chez toi des lumiA?res, de l’intelligence, et une sagesse extraordinaire.
5.15
On vient d’amener devant moi les sages et les astrologues, afin qu’ils lussent cette A�criture et m’en donnassent l’explication; mais ils n’ont pas pu donner l’explication des mots.
5.16
J’ai appris que tu peux donner des explications et rA�soudre des questions difficiles; maintenant, si tu peux lire cette A�criture et m’en donner l’explication, tu seras revA?tu de pourpre, tu porteras un collier d’or A� ton cou, et tu auras la troisiA?me place dans le gouvernement du royaume.
5.17
Daniel rA�pondit en prA�sence du roi: Garde tes dons, et accorde A� un autre tes prA�sents; je lirai nA�anmoins l’A�criture au roi, et je lui en donnerai l’explication.
5.18
O roi, le Dieu suprA?me avait donnA� A� Nebucadnetsar, ton pA?re, l’empire, la grandeur, la gloire et la magnificence;
5.19
et A� cause de la grandeur qu’il lui avait donnA�e, tous les peuples, les nations, les hommes de toutes langues A�taient dans la crainte et tremblaient devant lui. Le roi faisait mourir ceux qu’il voulait, et il laissait la vie A� ceux qu’il voulait; il A�levait ceux qu’il voulait, et il abaissait ceux qu’il voulait.
5.20
Mais lorsque son coeur s’A�leva et que son esprit s’endurcit jusqu’A� l’arrogance, il fut prA�cipitA� de son trA?ne royal et dA�pouillA� de sa gloire;
5.21
il fut chassA� du milieu des enfants des hommes, son coeur devint semblable A� celui des bA?tes, et sa demeure fut avec les A?nes sauvages; on lui donna comme aux boeufs de l’herbe A� manger, et son corps fut trempA� de la rosA�e du ciel, jusqu’A� ce qu’il reconnA�t que le Dieu suprA?me domine sur le rA?gne des hommes et qu’il le donne A� qui il lui plaA�t.
5.22
Et toi, Belschatsar, son fils, tu n’as pas humiliA� ton coeur, quoique tu susses toutes ces choses.
5.23
Tu t’es A�levA� contre le Seigneur des cieux; les vases de sa maison ont A�tA� apportA�s devant toi, et vous vous en A?tes servis pour boire du vin, toi et tes grands, tes femmes et tes concubines; tu as louA� les dieux d’argent, d’or, d’airain, de fer, de bois et de pierre, qui ne voient point, qui n’entendent point, et qui ne savent rien, et tu n’as pas glorifiA� le Dieu qui a dans sa main ton souffle et toutes tes voies.
5.24
C’est pourquoi il a envoyA� cette extrA�mitA� de main qui a tracA� cette A�criture.
5.25
Voici l’A�criture qui a A�tA� tracA�e: ComptA�, comptA�, pesA�, et divisA�.
5.26
Et voici l’explication de ces mots. ComptA�: Dieu a comptA� ton rA?gne, et y a mis fin.
5.27
PesA�: Tu as A�tA� pesA� dans la balance, et tu as A�tA� trouvA� lA�ger.
5.28
DivisA�: Ton royaume sera divisA�, et donne aux MA?des et aux Perses.
5.29
AussitA?t Belschatsar donna des ordres, et l’on revA?tit Daniel de pourpre, on lui mit au cou un collier d’or, et on publia qu’il aurait la troisiA?me place dans le gouvernement du royaume.
5.30
Cette mA?me nuit, Belschatsar, roi des ChaldA�ens, fut tuA�.
5.31
Et Darius, le MA?de, s’empara du royaume, A�tant A?gA� de soixante-deux ans.

Daniel 6

6.1
Darius trouva bon d’A�tablir sur le royaume cent vingt satrapes, qui devaient A?tre dans tout le royaume.
6.2
Il mit A� leur tA?te trois chefs, au nombre desquels A�tait Daniel, afin que ces satrapes leur rendissent compte, et que le roi ne souffrA�t aucun dommage.
6.3
Daniel surpassait les chefs et les satrapes, parce qu’il y avait en lui un esprit supA�rieur; et le roi pensait A� l’A�tablir sur tout le royaume.
6.4
Alors les chefs et les satrapes cherchA?rent une occasion d’accuser Daniel en ce qui concernait les affaires du royaume. Mais ils ne purent trouver aucune occasion, ni aucune chose A� reprendre, parce qu’il A�tait fidA?le, et qu’on apercevait chez lui ni faute, ni rien de mauvais.
6.5
Et ces hommes dirent: Nous ne trouverons aucune occasion contre ce Daniel, A� moins que nous n’en trouvions une dans la loi de son Dieu.
6.6
Puis ces chefs et ces satrapes se rendirent tumultueusement auprA?s du roi, et lui parlA?rent ainsi: Roi Darius, vis A�ternellement!
6.7
Tous les chefs du royaume, les intendants, les satrapes, les conseillers, et les gouverneurs sont d’avis qu’il soit publiA� un A�dit royal, avec une dA�fense sA�vA?re, portant que quiconque, dans l’espace de trente jours, adressera des priA?res A� quelque dieu ou A� quelque homme, exceptA� A� toi, A? roi, sera jetA� dans la fosse aux lions.
6.8
Maintenant, A? roi, confirme la dA�fense, et A�cris le dA�cret, afin qu’il soit irrA�vocable, selon la loi des MA?des et des Perses, qui est immuable.
6.9
LA�-dessus le roi Darius A�crivit le dA�cret et la dA�fense.
6.10
Lorsque Daniel sut que le dA�cret A�tait A�crit, il se retira dans sa maison, oA? les fenA?tres de la chambre supA�rieure A�taient ouvertes dans la direction de JA�rusalem; et trois fois le jour il se mettait A� genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant.
6.11
Alors ces hommes entrA?rent tumultueusement, et ils trouvA?rent Daniel qui priait et invoquait son Dieu.
6.12
Puis ils se prA�sentA?rent devant le roi, et lui dirent au sujet de la dA�fense royale: N’as-tu pas A�crit une dA�fense portant que quiconque dans l’espace de trente jours adresserait des priA?res A� quelque dieu ou A� quelque homme, exceptA� A� toi, A? roi, serait jetA� dans la fosse aux lions? Le roi rA�pondit: La chose est certaine, selon la loi des MA?des et des Perses, qui est immuable.
6.13
Ils prirent de nouveau la parole et dirent au roi: Daniel, l’un des captifs de Juda, n’a tenu aucun compte de toi, A? roi, ni de la dA�fense que tu as A�crite, et il fait sa priA?re trois fois le jour.
6.14
Le roi fut trA?s affligA� quand il entendit cela; il prit A� coeur de dA�livrer Daniel, et jusqu’au coucher du soleil il s’efforA�a de le sauver.
6.15
Mais ces hommes insistA?rent auprA?s du roi, et lui dirent: Sache, A? roi, que la loi des MA?des et des Perses exige que toute dA�fense ou tout dA�cret confirmA� par le roi soit irrA�vocable.
6.16
Alors le roi donna l’ordre qu’on amenA?t Daniel, et qu’on le jetA?t dans la fosse aux lions. Le roi prit la parole et dit A� Daniel: Puisse ton Dieu, que tu sers avec persA�vA�rance, te dA�livrer!
6.17
On apporta une pierre, et on la mit sur l’ouverture de la fosse; le roi la scella de son anneau et de l’anneau de ses grands, afin que rien ne fA�t changA� A� l’A�gard de Daniel.
6.18
Le roi se rendit ensuite dans son palais; il passa la nuit A� jeun, il ne fit point venir de concubine auprA?s de lui, et il ne put se livrer au sommeil.
6.19
Le roi se leva au point du jour, avec l’aurore, et il alla prA�cipitamment A� la fosse aux lions.
6.20
En s’approchant de la fosse, il appela Daniel d’une voix triste. Le roi prit la parole et dit A� Daniel: Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu, que tu sers avec persA�vA�rance, a-t-il pu te dA�livrer des lions?
6.21
Et Daniel dit au roi: Roi, vis A�ternellement?
6.22
Mon Dieu a envoyA� son ange et fermA� la gueule des lions, qui ne m’ont fait aucun mal, parce que j’ai A�tA� trouvA� innocent devant lui; et devant toi non plus, A? roi, je n’ai rien fait de mauvais.
6.23
Alors le roi fut trA?s joyeux, et il ordonna qu’on fA�t sortir Daniel de la fosse. Daniel fut retirA� de la fosse, et on ne trouva sur lui aucune blessure, parce qu’il avait eu confiance en son Dieu.
6.24
Le roi ordonna que ces hommes qui avaient accusA� Daniel fussent amenA�s et jetA�s dans la fosse aux lions, eux, leurs enfants et leurs femmes; et avant qu’ils fussent parvenus au fond de la fosse, les lions les saisirent et brisA?rent tous leur os.
6.25
AprA?s cela, le roi Darius A�crivit A� tous les peuples, A� toutes les nations, aux hommes de toutes langues, qui habitaient sur toute la terre: Que la paix vous soit donnA�e avec abondance!
6.26
J’ordonne que, dans toute l’A�tendue de mon royaume, on ait de la crainte et de la frayeur pour le Dieu de Daniel. Car il est le Dieu vivant, et il subsiste A�ternellement; son royaume ne sera jamais dA�truit, et sa domination durera jusqu’A� la fin.
6.27
C’est lui qui dA�livre et qui sauve, qui opA?re des signes et des prodiges dans les cieux et sur la terre. C’est lui qui a dA�livrA� Daniel de la puissance des lions.
6.28
Daniel prospA�ra sous le rA?gne de Darius, et sous le rA?gne de Cyrus, le Perse.

Daniel 7

7.1
La premiA?re annA�e de Belschatsar, roi de Babylone, Daniel eut un songe et des visions se prA�sentA?rent A� son esprit, pendant qu’il A�tait sur sa couche. Ensuite il A�crivit le songe, et raconta les principales choses.
7.2
Daniel commenA�a et dit: Je regardais pendant ma vision nocturne, et voici, les quatre vents des cieux firent irruption sur la grande mer.
7.3
Et quatre grands animaux sortirent de la mer, diffA�rents les uns des autres.
7.4
Le premier A�tait semblable A� un lion, et avait des ailes d’aigles; je regardai, jusqu’au moment oA? ses ailes furent arrachA�es; il fut enlevA� de terre et mis debout sur ses pieds comme un homme, et un coeur d’homme lui fut donnA�.
7.5
Et voici, un second animal A�tait semblable A� un ours, et se tenait sur un cA?tA�; il avait trois cA?tes dans la gueule entre les dents, et on lui disait: LA?ve-toi, mange beaucoup de chair.
7.6
AprA?s cela je regardai, et voici, un autre A�tait semblable A� un lA�opard, et avait sur le dos quatre ailes comme un oiseau; cet animal avait quatre tA?tes, et la domination lui fut donnA�e.
7.7
AprA?s cela, je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatriA?me animal, terrible, A�pouvantable et extraordinairement fort; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et il foulait aux pieds ce qui restait; il A�tait diffA�rent de tous les animaux prA�cA�dents, et il avait dix cornes.
7.8
Je considA�rai les cornes, et voici, une autre petite corne sortit du milieu d’elles, et trois des premiA?res cornes furent arrachA�es devant cette corne; et voici, elle avait des yeux comme des yeux d’homme, et une bouche, qui parlait avec arrogance.
7.9
Je regardai, pendant que l’on plaA�ait des trA?nes. Et l’ancien des jours s’assit. Son vA?tement A�tait blanc comme la neige, et les cheveux de sa tA?te A�taient comme de la laine pure; son trA?ne A�tait comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent.
7.10
Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient, et dix mille millions se tenaient en sa prA�sence. Les juges s’assirent, et les livres furent ouverts.
7.11
Je regardai alors, A� cause des paroles arrogantes que prononA�ait la corne; et tandis que je regardais, l’animal fut tuA�, et son corps fut anA�anti, livrA� au feu pour A?tre brA�lA�.
7.12
Les autres animaux furent dA�pouillA�s de leur puissance, mais une prolongation de vie leur fut accordA�e jusqu’A� un certain temps.
7.13
Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuA�es des cieux arriva quelqu’un de semblable A� un fils de l’homme; il s’avanA�a vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui.
7.14
On lui donna la domination, la gloire et le rA?gne; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination A�ternelle qui ne passera point, et son rA?gne ne sera jamais dA�truit.
7.15
Moi, Daniel, j’eus l’esprit troublA� au dedans de moi, et les visions de ma tA?te m’effrayA?rent.
7.16
Je m’approchai de l’un de ceux qui A�taient lA�, et je lui demandai ce qu’il y avait de vrai dans toutes ces choses. Il me le dit, et m’en donna l’explication:
7.17
Ces quatre grands animaux, ce sont quatre rois qui s’A�lA?veront de la terre;
7.18
mais les saints du TrA?s Haut recevront le royaume, et ils possA�deront le royaume A�ternellement, d’A�ternitA� en A�ternitA�.
7.19
Ensuite je dA�sirai savoir la vA�ritA� sur le quatriA?me animal, qui A�tait diffA�rent de tous les autres, extrA?mement terrible, qui avait des dents de fer et des ongles d’airain, qui mangeait, brisait, et foulait aux pieds ce qu’il restait;
7.20
et sur les dix cornes qu’il avait A� la tA?te, et sur l’autre qui A�tait sortie et devant laquelle trois A�taient tombA�es, sur cette corne qui avait des yeux, une bouche parlant avec arrogance, et une plus grande apparence que les autres.
7.21
Je vis cette corne faire la guerre aux saints, et l’emporter sur eux,
7.22
jusqu’au moment oA? l’ancien des jours vint donner droit aux saints du TrA?s Haut, et le temps arriva oA? les saints furent en possession du royaume.
7.23
Il me parla ainsi: Le quatriA?me animal, c’est un quatriA?me royaume qui existera sur la terre, diffA�rent de tous les royaumes, et qui dA�vorera toute la terre, la foulera et la brisera.
7.24
Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’A�lA?veront de ce royaume. Un autre s’A�lA?vera aprA?s eux, il sera diffA�rent des premiers, et il abaissera trois rois.
7.25
Il prononcera des paroles contre le TrA?s Haut, il opprimera les saints du TrA?s Haut, et il espA�rera changer les temps et la loi; et les saints seront livrA�s entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitiA� d’un temps.
7.26
Puis viendra le jugement, et on lui A?tera sa domination, qui sera dA�truite et anA�antie pour jamais.
7.27
Le rA?gne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnA�s au peuple des saints du TrA?s Haut. Son rA?gne est un rA?gne A�ternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obA�iront.
7.28
Ici finirent les paroles. Moi, Daniel, je fus extrA?mement troublA� par mes pensA�es, je changeai de couleur, et je conservai ces paroles dans mon coeur.

Daniel 8

8.1
La troisiA?me annA�e du rA?gne du roi Beltschatsar, moi, Daniel, j’eus une vision, outre celle que j’avais eue prA�cA�demment.
8.2
Lorsque j’eus cette vision, il me sembla que j’A�tais A� Suse, la capitale, dans la province d’A�lam; et pendant ma vision, je me trouvais prA?s du fleuve d’UlaA?.
8.3
Je levai les yeux, je regardai, et voici, un bA�lier se tenait devant le fleuve, et il avait des cornes; ces cornes A�taient hautes, mais l’une A�tait plus haute que l’autre, et elle s’A�leva la derniA?re.
8.4
Je vis le bA�lier qui frappait de ses cornes A� l’occident, au septentrion et au midi; aucun animal ne pouvait lui rA�sister, et il n’y avait personne pour dA�livrer ses victimes; il faisait ce qu’il voulait, et il devint puissant.
8.5
Comme je regardais attentivement, voici, un bouc venait de l’occident, et parcourait toute la terre A� sa surface, sans la toucher; ce bouc avait une grande corne entre les yeux.
8.6
Il arriva jusqu’au bA�lier qui avait des cornes, et que j’avais vu se tenant devant le fleuve, et il courut sur lui dans toute sa fureur.
8.7
Je le vis qui s’approchait du bA�lier et s’irritait contre lui; il frappa le bA�lier et lui brisa les deux cornes, sans que le bA�lier eA�t la force de lui rA�sister; il le jeta par terre et le foula, et il n’y eut personne pour dA�livrer le bA�lier.
8.8
Le bouc devint trA?s puissant; mais lorsqu’il fut puissant, sa grande corne se brisa. Quatre grandes cornes s’A�levA?rent pour la remplacer, aux quatre vents des cieux.
8.9
De l’une d’elles sortit une petite corne, qui s’agrandit beaucoup vers le midi, vers l’orient, et vers le plus beau des pays.
8.10
Elle s’A�leva jusqu’A� l’armA�e des cieux, elle fit tomber A� terre une partie de cette armA�e et des A�toiles, et elle les foula.
8.11
Elle s’A�leva jusqu’au chef de l’armA�e, lui enleva le sacrifice perpA�tuel, et renversa le lieu de son sanctuaire.
8.12
L’armA�e fut livrA�e avec le sacrifice perpA�tuel, A� cause du pA�chA�; la corne jeta la vA�ritA� par terre, et rA�ussit dans ses entreprises.
8.13
J’entendis parler un saint; et un autre saint dit A� celui qui parlait: Pendant combien de temps s’accomplira la vision sur le sacrifice perpA�tuel et sur le pA�chA� dA�vastateur? Jusques A� quand le sanctuaire et l’armA�e seront-ils foulA�s?
8.14
Et il me dit: Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifiA�.
8.15
Tandis que moi, Daniel, j’avais cette vision et que je cherchais A� la comprendre, voici, quelqu’un qui avait l’apparence d’un homme se tenait devant moi.
8.16
Et j’entendis la voix d’un homme au milieu de l’UlaA?; il cria et dit: Gabriel, explique-lui la vision.
8.17
Il vint alors prA?s du lieu oA? j’A�tais; et A� son approche, je fus effrayA�, et je tombai sur ma face. Il me dit: Sois attentif, fils de l’homme, car la vision concerne un temps qui sera la fin.
8.18
Comme il me parlait, je restai frappA� d’A�tourdissement, la face contre terre. Il me toucha, et me fit tenir debout A� la place oA? je me trouvais.
8.19
Puis il me dit: Je vais t’apprendre, ce qui arrivera au terme de la colA?re, car il y a un temps marquA� pour la fin.
8.20
Le bA�lier que tu as vu, et qui avait des cornes, ce sont les rois des MA?des et des Perses.
8.21
Le bouc, c’est le roi de Javan, La grande corne entre ses yeux, c’est le premier roi.
8.22
Les quatre cornes qui se sont A�levA�es pour remplacer cette corne brisA�e, ce sont quatre royaumes qui s’A�lA?veront de cette nation, mais qui n’auront pas autant de force.
8.23
A la fin de leur domination, lorsque les pA�cheurs seront consumA�s, il s’A�lA?vera un roi impudent et artificieux.
8.24
Sa puissance s’accroA�tra, mais non par sa propre force; il fera d’incroyables ravages, il rA�ussira dans ses entreprises, il dA�truira les puissants et le peuple des saints.
8.25
A cause de sa prospA�ritA� et du succA?s de ses ruses, il aura de l’arrogance dans le coeur, il fera pA�rir beaucoup d’hommes qui vivaient paisiblement, et il s’A�lA?vera contre le chef des chefs; mais il sera brisA�, sans l’effort d’aucune main.
8.26
Et la vision des soirs et des matins, dont il s’agit, est vA�ritable. Pour toi, tiens secrA?te cette vision, car elle se rapporte A� des temps A�loignA�s.
8.27
Moi, Daniel, je fus plusieurs jours languissant et malade; puis je me levai, et je m’occupai des affaires du roi. J’A�tais A�tonnA� de la vision, et personne n’en eut connaissance.

Daniel 9

9.1
La premiA?re annA�e de Darius, fils d’AssuA�rus, de la race des MA?des, lequel A�tait devenu roi du royaume des ChaldA�ens,
9.2
la premiA?re annA�e de son rA?gne, moi, Daniel, je vis par les livres qu’il devait s’A�couler soixante-dix ans pour les ruines de JA�rusalem, d’aprA?s le nombre des annA�es dont l’A�ternel avait parlA� A� JA�rA�mie, le prophA?te.
9.3
Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir A� la priA?re et aux supplications, en jeA�nant et en prenant le sac et la cendre.
9.4
Je priai l’A�ternel, mon Dieu, et je lui fis cette confession: Seigneur, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui fais misA�ricorde A� ceux qui t’aiment et qui observent tes commandements!
9.5
Nous avons pA�chA�, nous avons commis l’iniquitA�, nous avons A�tA� mA�chants et rebelles, nous nous sommes dA�tournA�s de tes commandements et de tes ordonnances.
9.6
Nous n’avons pas A�coutA� tes serviteurs, les prophA?tes, qui ont parlA� en ton nom A� nos rois, A� nos chefs, A� nos pA?res, et A� tout le peuple du pays.
9.7
A toi, Seigneur, est la justice, et A� nous la confusion de face, en ce jour, aux hommes de Juda, aux habitants de JA�rusalem, et A� tout IsraA�l, A� ceux qui sont prA?s et A� ceux qui sont loin, dans tous les pays oA? tu les as chassA�s A� cause des infidA�litA�s dont ils se sont rendus coupables envers toi.
9.8
Seigneur, A� nous la confusion de face, A� nos rois, A� nos chefs, et A� nos pA?res, parce que nous avons pA�chA� contre toi.
9.9
AuprA?s du Seigneur, notre Dieu, la misA�ricorde et le pardon, car nous avons A�tA� rebelles envers lui.
9.10
Nous n’avons pas A�coutA� la voix de l’A�ternel, notre Dieu, pour suivre ses lois qu’il avait mises devant nous par ses serviteurs, les prophA?tes.
9.11
Tout IsraA�l a transgressA� ta loi, et s’est dA�tournA� pour ne pas A�couter ta voix. Alors se sont rA�pandues sur nous les malA�dictions et les imprA�cations qui sont A�crites dans la loi de MoA?se, serviteur de Dieu, parce que nous avons pA�chA� contre Dieu.
9.12
Il a accompli les paroles qu’il avait prononcA�es contre nous et contre nos chefs qui nous ont gouvernA�s, il a fait venir sur nous une grande calamitA�, et il n’en est jamais arrivA� sous le ciel entier une semblable A� celle qui est arrivA�e A� JA�rusalem.
9.13
Comme cela est A�crit dans la loi de MoA?se, toute cette calamitA� est venue sur nous; et nous n’avons pas implorA� l’A�ternel, notre Dieu, nous ne nous sommes pas dA�tournA�s de nos iniquitA�s, nous n’avons pas A�tA� attentifs A� ta vA�ritA�.
9.14
L’A�ternel a veillA� sur cette calamitA�, et l’a fait venir sur nous; car l’A�ternel, notre Dieu, est juste dans toutes les choses qu’il a faites, mais nous n’avons pas A�coutA� sa voix.
9.15
Et maintenant, Seigneur, notre Dieu, toi qui as fait sortir ton peuple du pays d’A�gypte par ta main puissante, et qui t’es fait un nom comme il l’est aujourd’hui, nous avons pA�chA�, nous avons commis l’iniquitA�.
9.16
Seigneur, selon ta grande misA�ricorde, que ta colA?re et ta fureur se dA�tournent de ta ville de JA�rusalem, de ta montagne sainte; car, A� cause de nos pA�chA�s et des iniquitA�s de nos pA?res, JA�rusalem et ton peuple sont en opprobre A� tous ceux qui nous entourent.
9.17
Maintenant donc, A? notre Dieu, A�coute la priA?re et les supplications de ton serviteur, et, pour l’amour du Seigneur, fais briller ta face sur ton sanctuaire dA�vastA�!
9.18
Mon Dieu, prA?te l’oreille et A�coute! ouvre les yeux et regarde nos ruines, regarde la ville sur laquelle ton nom est invoquA�! Car ce n’est pas A� cause de notre justice que nous te prA�sentons nos supplications, c’est A� cause de tes grandes compassions.
9.19
Seigneur, A�coute! Seigneur, pardonne! Seigneur, sois attentif! agis et ne tarde pas, par amour pour toi, A? mon Dieu! Car ton nom est invoquA� sur ta ville et sur ton peuple.
9.20
Je parlais encore, je priais, je confessais mon pA�chA� et le pA�chA� de mon peuple d’IsraA�l, et je prA�sentais mes supplications A� l’A�ternel, mon Dieu, en faveur de la sainte montagne de mon Dieu;
9.21
je parlais encore dans ma priA?re, quand l’homme, Gabriel, que j’avais vu prA�cA�demment dans une vision, s’approcha de moi d’un vol rapide, au moment de l’offrande du soir.
9.22
Il m’instruisit, et s’entretint avec moi. Il me dit: Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ton intelligence.
9.23
Lorsque tu as commencA� A� prier, la parole est sortie, et je viens pour te l’annoncer; car tu es un bien-aimA�. Sois attentif A� la parole, et comprends la vision!
9.24
Soixante-dix semaines ont A�tA� fixA�es sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux pA�chA�s, pour expier l’iniquitA� et amener la justice A�ternelle, pour sceller la vision et le prophA?te, et pour oindre le Saint des saints.
9.25
Sache-le donc, et comprends! Depuis le moment oA? la parole a annoncA� que JA�rusalem sera rebA?tie jusqu’A� l’Oint, au Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines, les places et les fossA�s seront rA�tablis, mais en des temps fA?cheux.
9.26
AprA?s les soixante-deux semaines, un Oint sera retranchA�, et il n’aura pas de successeur. Le peuple d’un chef qui viendra dA�truira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation; il est arrA?tA� que les dA�vastations dureront jusqu’au terme de la guerre.
9.27
Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitiA� de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande; le dA�vastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu’A� ce que la ruine et ce qui a A�tA� rA�solu fondent sur le dA�vastateur.

Daniel 10

10.1
La troisiA?me annA�e de Cyrus, roi de Perse, une parole fut rA�vA�lA�e A� Daniel, qu’on nommait Beltschatsar. Cette parole, qui est vA�ritable, annonce une grande calamitA�. Il fut attentif A� cette parole, et il eut l’intelligence de la vision.
10.2
En ce temps-lA�, moi, Daniel, je fus trois semaines dans le deuil.
10.3
Je ne mangeai aucun mets dA�licat, il n’entra ni viande ni vin dans ma bouche, et je ne m’oignis point jusqu’A� ce que les trois semaines fussent accomplies.
10.4
Le vingt-quatriA?me jour du premier mois, j’A�tais au bord du grand fleuve qui est HiddA�kel.
10.5
Je levai les yeux, je regardai, et voici, il y avait un homme vA?tu de lin, et ayant sur les reins une ceinture d’or d’Uphaz.
10.6
Son corps A�tait comme de chrysolithe, son visage brillait comme l’A�clair, ses yeux A�taient comme des flammes de feu, ses bras et ses pieds ressemblaient A� de l’airain poli, et le son de sa voix A�tait comme le bruit d’une multitude.
10.7
Moi, Daniel, je vis seul la vision, et les hommes qui A�taient avec moi ne la virent point, mais ils furent saisis d’une grande frayeur, et ils prirent la fuite pour se cacher.
10.8
Je restai seul, et je vis cette grande vision; les forces me manquA?rent, mon visage changea de couleur et fut dA�composA�, et je perdis toute vigueur.
10.9
J’entendis le son de ses paroles; et comme j’entendais le son de ses paroles, je tombai frappA� d’A�tourdissement, la face contre terre.
10.10
Et voici, une main me toucha, et secoua mes genoux et mes mains.
10.11
Puis il me dit: Daniel, homme bien-aimA�, sois attentif aux paroles que je vais te dire, et tiens-toi debout A� la place oA? tu es; car je suis maintenant envoyA� vers toi. Lorsqu’il m’eut ainsi parlA�, je me tins debout en tremblant.
10.12
Il me dit: Daniel, ne crains rien; car dA?s le premier jour oA? tu as eu A� coeur de comprendre, et de t’humilier devant ton Dieu, tes paroles ont A�tA� entendues, et c’est A� cause de tes paroles que je viens.
10.13
Le chef du royaume de Perse m’a rA�sistA� vingt et un jours; mais voici, MicaA�l, l’un des principaux chefs, est venu A� mon secours, et je suis demeurA� lA� auprA?s des rois de Perse.
10.14
Je viens maintenant pour te faire connaA�tre ce qui doit arriver A� ton peuple dans la suite des temps; car la vision concerne encore ces temps-lA�.
10.15
Tandis qu’il m’adressait ces paroles, je dirigeai mes regards vers la terre, et je gardai le silence.
10.16
Et voici, quelqu’un qui avait l’apparence des fils de l’homme toucha mes lA?vres. J’ouvris la bouche, je parlai, et je dis A� celui qui se tenait devant moi: Mon seigneur, la vision m’a rempli d’effroi, et j’ai perdu toute vigueur.
10.17
Comment le serviteur de mon seigneur pourrait-il parler A� mon seigneur? Maintenant les forces me manquent, et je n’ai plus de souffle.
10.18
Alors celui qui avait l’apparence d’un homme me toucha de nouveau, et me fortifia.
10.19
Puis il me dit: Ne crains rien, homme bien-aimA�, que la paix soit avec toi! courage, courage! Et comme il me parlait, je repris des forces, et je dis: Que mon seigneur parle, car tu m’as fortifiA�.
10.20
Il me dit: Sais-tu pourquoi je suis venu vers toi? Maintenant je m’en retourne pour combattre le chef de la Perse; et quand je partirai, voici, le chef de Javan viendra.
10.21
Mais je veux te faire connaA�tre ce qui est A�crit dans le livre de la vA�ritA�. Personne ne m’aide contre ceux-lA�, exceptA� MicaA�l, votre chef.

Daniel 11

11.1
Et moi, la premiA?re annA�e de Darius, le MA?de, j’A�tais auprA?s de lui pour l’aider et le soutenir.
11.2
Maintenant, je vais te faire connaA�tre la vA�ritA�. Voici, il y aura encore trois rois en Perse. Le quatriA?me amassera plus de richesses que tous les autres; et quand il sera puissant par ses richesses, il soulA?vera tout contre le royaume de Javan.
11.3
Mais il s’A�lA?vera un vaillant roi, qui dominera avec une grande puissance, et fera ce qu’il voudra.
11.4
Et lorsqu’il se sera A�levA�, son royaume se brisera et sera divisA� vers les quatre vents des cieux; il n’appartiendra pas A� ses descendants, et il ne sera pas aussi puissant qu’il A�tait, car il sera dA�chirA�, et il passera A� d’autres qu’A� eux.
11.5
Le roi du midi deviendra fort. Mais un de ses chefs sera plus fort que lui, et dominera; sa domination sera puissante.
11.6
Au bout de quelques annA�es ils s’allieront, et la fille du roi du midi viendra vers le roi du septentrion pour rA�tablir la concorde. Mais elle ne conservera pas la force de son bras, et il ne rA�sistera pas, ni lui, ni son bras; elle sera livrA�e avec ceux qui l’auront amenA�e, avec son pA?re et avec celui qui aura A�tA� son soutien dans ce temps-lA�.
11.7
Un rejeton de ses racines s’A�lA?vera A� sa place; il viendra A� l’armA�e, il entrera dans les forteresses du roi du septentrion, il en disposera A� son grA�, et il se rendra puissant.
11.8
Il enlA?vera mA?me et transportera en A�gypte leurs dieux et leurs images de fonte, et leurs objets prA�cieux d’argent et d’or. Puis il restera quelques annA�es A�loignA� du roi du septentrion.
11.9
Et celui-ci marchera contre le royaume du roi du midi, et reviendra dans son pays.
11.10
Ses fils se mettront en campagne et rassembleront une multitude nombreuse de troupes; l’un d’eux s’avancera, se rA�pandra comme un torrent, dA�bordera, puis reviendra; et ils pousseront les hostilitA�s jusqu’A� la forteresse du roi du midi.
11.11
Le roi du midi s’irritera, il sortira et attaquera le roi du septentrion; il soulA?vera une grande multitude, et les troupes du roi du septentrion seront livrA�es entre ses mains.
11.12
Cette multitude sera fiA?re, et le coeur du roi s’enflera; il fera tomber des milliers, mais ils ne triomphera pas.
11.13
Car le roi du septentrion reviendra et rassemblera une multitude plus nombreuse que la premiA?re; au bout de quelque temps, de quelques annA�es, il se mettra en marche avec une grande armA�e et de grandes richesses.
11.14
En ce temps-lA�, plusieurs s’A�lA?veront contre le roi du midi, et des hommes violents parmi ton peuple se rA�volteront pour accomplir la vision, et ils succomberont.
11.15
Le roi du septentrion s’avancera, il A�lA?vera des terrasses, et s’emparera des villes fortes. Les troupes du midi et l’A�lite du roi ne rA�sisteront pas, elles manqueront de force pour rA�sister.
11.16
Celui qui marchera contre lui fera ce qu’il voudra, et personne ne lui rA�sistera; il s’arrA?tera dans le plus beau des pays, exterminant ce qui tombera sous sa main.
11.17
Il se proposera d’arriver avec toutes les forces de son royaume, et de conclure la paix avec le roi du midi; il lui donnera sa fille pour femme, dans l’intention d’amener sa ruine; mais cela n’aura pas lieu, et ne lui rA�ussira pas.
11.18
Il tournera ses vues du cA?tA� des A�les, et il en prendra plusieurs; mais un chef mettra fin A� l’opprobre qu’il voulait lui attirer, et le fera retomber sur lui.
11.19
Il se dirigera ensuite vers les forteresses de son pays; et il chancellera, il tombera, et on ne le trouvera plus.
11.20
Celui qui le remplacera fera venir un exacteur dans la plus belle partie du royaume, mais en quelques jours il sera brisA�, et ce ne sera ni par la colA?re ni par la guerre.
11.21
Un homme mA�prisA� prendra sa place, sans A?tre revA?tu de la dignitA� royale; il paraA�tra au milieu de la paix, et s’emparera du royaume par l’intrigue.
11.22
Les troupes qui se rA�pandront comme un torrent seront submergA�es devant lui, et anA�anties, de mA?me qu’un chef de l’alliance.
11.23
AprA?s qu’on se sera joint A� lui, il usera de tromperie; il se mettra en marche, et il aura le dessus avec peu de monde.
11.24
Il entrera, au sein de la paix, dans les lieux les plus fertiles de la province; il fera ce que n’avaient pas fait ses pA?res, ni les pA?res de ses pA?res; il distribuera le butin, les dA�pouilles et les richesses; il formera des projets contre les forteresses, et cela pendant un certain temps.
11.25
A la tA?te d’une grande armA�e il emploiera sa force et son ardeur contre le roi du midi. Et le roi du midi s’engagera dans la guerre avec une armA�e nombreuse et trA?s puissante; mais il ne rA�sistera pas, car on mA�ditera contre lui de mauvais desseins.
11.26
Ceux qui mangeront des mets de sa table causeront sa perte; ses troupes se rA�pandront comme un torrent, et les morts tomberont en grand nombre.
11.27
Les deux rois chercheront en leur coeur A� faire le mal, et A� la mA?me table ils parleront avec faussetA�. Mais cela ne rA�ussira pas, car la fin n’arrivera qu’au temps marquA�.
11.28
Il retournera dans son pays avec de grandes richesses; il sera dans son coeur hostile A� l’alliance sainte, il agira contre elle, puis retournera dans son pays.
11.29
A une A�poque fixA�e, il marchera de nouveau contre le midi; mais cette derniA?re fois les choses ne se passeront pas comme prA�cA�demment.
11.30
Des navires de Kittim s’avanceront contre lui; dA�couragA�, il rebroussera. Puis, furieux contre l’alliance sainte, il ne restera pas inactif; A� son retour, il portera ses regards sur ceux qui auront abandonnA� l’alliance sainte.
11.31
Des troupes se prA�senteront sur son ordre; elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, elles feront cesser le sacrifice perpA�tuel, et dresseront l’abomination du dA�vastateur.
11.32
Il sA�duira par des flatteries les traA�tres de l’alliance. Mais ceux du peuple qui connaA�tront leur Dieu agiront avec fermetA�,
11.33
et les plus sages parmi eux donneront instruction A� la multitude. Il en est qui succomberont pour un temps A� l’A�pA�e et A� la flamme, A� la captivitA� et au pillage.
11.34
Dans le temps oA? ils succomberont, ils seront un peu secourus, et plusieurs se joindront A� eux par hypocrisie.
11.35
Quelques-uns des hommes sages succomberont, afin qu’ils soient A�purA�s, purifiA�s et blanchis, jusqu’au temps de la fin, car elle n’arrivera qu’au temps marquA�.
11.36
Le roi fera ce qu’il voudra; il s’A�lA?vera, il se glorifiera au-dessus de tous les dieux, et il dira des choses incroyables contre le Dieu des dieux; il prospA�rera jusqu’A� ce que la colA?re soit consommA�e, car ce qui est arrA?tA� s’accomplira.
11.37
Il n’aura A�gard ni aux dieux de ses pA?res, ni A� la divinitA� qui fait les dA�lices des femmes; il n’aura A�gard A� aucun dieu, car il se glorifiera au-dessus de tous.
11.38
Toutefois il honorera le dieu des forteresses sur son piA�destal; A� ce dieu, qui ne connaissaient pas ses pA?res, il rendra des hommages avec de l’or et de l’argent, avec des pierres prA�cieuses et des objets de prix.
11.39
C’est avec le dieu A�tranger qu’il agira contre les lieux fortifiA�s; et il comblera d’honneurs ceux qui le reconnaA�tront, il les fera dominer sur plusieurs, il leur distribuera des terres pour rA�compense.
11.40
Au temps de la fin, le roi du midi se heurtera contre lui. Et le roi du septentrion fondra sur lui comme une tempA?te, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires; il s’avancera dans les terres, se rA�pandra comme un torrent et dA�bordera.
11.41
Il entrera dans le plus beau des pays, et plusieurs succomberont; mais A�dom, Moab, et les principaux des enfants d’Ammon seront dA�livrA�s de sa main.
11.42
Il A�tendra sa main sur divers pays, et le pays d’A�gypte n’A�chappera point.
11.43
Il se rendra maA�tre des trA�sors d’or et d’argent, et de toutes les choses prA�cieuses de l’A�gypte; les Libyens et les A�thiopiens seront A� sa suite.
11.44
Des nouvelles de l’orient et du septentrion viendront l’effrayer, et il partira avec une grande fureur pour dA�truire et exterminer des multitudes.
11.45
Il dressera les tentes de son palais entre les mers, vers la glorieuse et sainte montagne Puis il arrivera A� la fin, sans que personne lui soit en aide.

Daniel 12

12.1
En ce temps-lA� se lA?vera MicaA�l, le grand chef, le dA�fenseur des enfants de ton peuple; et ce sera une A�poque de dA�tresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’A� cette A�poque. En ce temps-lA�, ceux de ton peuple qui seront trouvA�s inscrits dans le livre seront sauvA�s.
12.2
Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussiA?re de la terre se rA�veilleront, les uns pour la vie A�ternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte A�ternelle.
12.3
Ceux qui auront A�tA� intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseignA� la justice, A� la multitude brilleront comme les A�toiles, A� toujours et A� perpA�tuitA�.
12.4
Toi, Daniel, tiens secrA?tes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera.
12.5
Et moi, Daniel, je regardai, et voici, deux autres hommes se tenaient debout, l’un en deA�A� du bord du fleuve, et l’autre au delA� du bord du fleuve.
12.6
L’un d’eux dit A� l’homme vA?tu de lin, qui se tenait au-dessus des eaux du fleuve: Quand sera la fin de ces prodiges?
12.7
Et j’entendis l’homme vA?tu de lin, qui se tenait au-dessus des eaux du fleuve; il leva vers les cieux sa main droite et sa main gauche, et il jura par celui qui vit A�ternellement que ce sera dans un temps, des temps, et la moitiA� d’un temps, et que toutes ces choses finiront quand la force du peuple saint sera entiA?rement brisA�e.
12.8
J’entendis, mais je ne compris pas; et je dis: Mon seigneur, quelle sera l’issue de ces choses?
12.9
Il rA�pondit: Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrA?tes et scellA�es jusqu’au temps de la fin.
12.10
Plusieurs seront purifiA�s, blanchis et A�purA�s; les mA�chants feront le mal et aucun des mA�chants ne comprendra, mais ceux qui auront de l’intelligence comprendront.
12.11
Depuis le temps oA? cessera le sacrifice perpA�tuel, et oA? sera dressA�e l’abomination du dA�vastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours.
12.12
Heureux celui qui attendra, et qui arrivera jusqu’au mille trois cent trente-cinq jours!
12.13
Et toi, marche vers ta fin; tu te reposeras, et tu seras debout pour ton hA�ritage A� la fin des jours.