Actes


Actes 1

1.1
ThA�ophile, j’ai parlA�, dans mon premier livre, de tout ce que JA�sus a commencA� de faire et d’enseigner dA?s le commencement
1.2
jusqu’au jour oA? il fut enlevA� au ciel, aprA?s avoir donnA� ses ordres, par le Saint Esprit, aux apA?tres qu’il avait choisis.
1.3
AprA?s qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant A� eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu.
1.4
Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s’A�loigner de JA�rusalem, mais d’attendre ce que le PA?re avait promis, ce que je vous ai annoncA�, leur dit-il;
1.5
car Jean a baptisA� d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisA�s du Saint Esprit.
1.6
Alors les apA?tres rA�unis lui demandA?rent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rA�tabliras le royaume d’IsraA�l?
1.7
Il leur rA�pondit: Ce n’est pas A� vous de connaA�tre les temps ou les moments que le PA?re a fixA�s de sa propre autoritA�.
1.8
Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes tA�moins A� JA�rusalem, dans toute la JudA�e, dans la Samarie, et jusqu’aux extrA�mitA�s de la terre.
1.9
AprA?s avoir dit cela, il fut A�levA� pendant qu’ils le regardaient, et une nuA�e le dA�roba A� leurs yeux.
1.10
Et comme ils avaient les regards fixA�s vers le ciel pendant qu’il s’en allait, voici, deux hommes vA?tus de blanc leur apparurent,
1.11
et dirent: Hommes GalilA�ens, pourquoi vous arrA?tez-vous A� regarder au ciel? Ce JA�sus, qui a A�tA� enlevA� au ciel du milieu de vous, viendra de la mA?me maniA?re que vous l’avez vu allant au ciel.
1.12
Alors ils retournA?rent A� JA�rusalem, de la montagne appelA�e des oliviers, qui est prA?s de JA�rusalem, A� la distance d’un chemin de sabbat.
1.13
Quand ils furent arrivA�s, ils montA?rent dans la chambre haute oA? ils se tenaient d’ordinaire; c’A�taient Pierre, Jean, Jacques, AndrA�, Philippe, Thomas, BarthA�lemy, Matthieu, Jacques, fils d’AlphA�e, Simon le ZA�lote, et Jude, fils de Jacques.
1.14
Tous d’un commun accord persA�vA�raient dans la priA?re, avec les femmes, et Marie, mA?re de JA�sus, et avec les frA?res de JA�sus.
1.15
En ces jours-lA�, Pierre se leva au milieu des frA?res, le nombre des personnes rA�unies A�tant d’environ cent vingt. Et il dit:
1.16
Hommes frA?res, il fallait que s’accomplA�t ce que le Saint Esprit, dans l’A�criture, a annoncA� d’avance, par la bouche de David, au sujet de Judas, qui a A�tA� le guide de ceux qui ont saisi JA�sus.
1.17
Il A�tait comptA� parmi nous, et il avait part au mA?me ministA?re.
1.18
Cet homme, ayant acquis un champ avec le salaire du crime, est tombA�, s’est rompu par le milieu du corps, et toutes ses entrailles se sont rA�pandues.
1.19
La chose a A�tA� si connue de tous les habitants de JA�rusalem que ce champ a A�tA� appelA� dans leur langue Hakeldama, c’est-A�-dire, champ du sang.
1.20
Or, il est A�crit dans le livre des Psaumes: Que sa demeure devienne dA�serte, Et que personne ne l’habite! Et: Qu’un autre prenne sa charge!
1.21
Il faut donc que, parmi ceux qui nous ont accompagnA�s tout le temps que le Seigneur JA�sus a vA�cu avec nous,
1.22
depuis le baptA?me de Jean jusqu’au jour oA? il a A�tA� enlevA� du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associA� comme tA�moin de sa rA�surrection.
1.23
Ils en prA�sentA?rent deux: Joseph appelA� Barsabbas, surnommA� Justus, et Matthias.
1.24
Puis ils firent cette priA?re: Seigneur, toi qui connais les coeurs de tous, dA�signe lequel de ces deux tu as choisi,
1.25
afin qu’il ait part A� ce ministA?re et A� cet apostolat, que Judas a abandonnA� pour aller en son lieu.
1.26
Ils tirA?rent au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut associA� aux onze apA?tres.

Actes 2

2.1
Le jour de la PentecA?te, ils A�taient tous ensemble dans le mA?me lieu.
2.2
Tout A� coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impA�tueux, et il remplit toute la maison oA? ils A�taient assis.
2.3
Des langues, semblables A� des langues de feu, leur apparurent, sA�parA�es les unes des autres, et se posA?rent sur chacun d’eux.
2.4
Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent A� parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.
2.5
Or, il y avait en sA�jour A� JA�rusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel.
2.6
Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue.
2.7
Ils A�taient tous dans l’A�tonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres: Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous GalilA�ens?
2.8
Et comment les entendons-nous dans notre propre langue A� chacun, dans notre langue maternelle?
2.9
Parthes, MA?des, A�lamites, ceux qui habitent la MA�sopotamie, la JudA�e, la Cappadoce, le Pont, l’Asie,
2.10
la Phrygie, la Pamphylie, l’A�gypte, le territoire de la Libye voisine de CyrA?ne, et ceux qui sont venus de Rome, Juifs et prosA�lytes,
2.11
CrA�tois et Arabes, comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu?
2.12
Ils A�taient tous dans l’A�tonnement, et, ne sachant que penser, ils se disaient les uns aux autres: Que veut dire ceci?
2.13
Mais d’autres se moquaient, et disaient: Ils sont pleins de vin doux.
2.14
Alors Pierre, se prA�sentant avec les onze, A�leva la voix, et leur parla en ces termes: Hommes Juifs, et vous tous qui sA�journez A� JA�rusalem, sachez ceci, et prA?tez l’oreille A� mes paroles!
2.15
Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c’est la troisiA?me heure du jour.
2.16
Mais c’est ici ce qui a A�tA� dit par le prophA?te JoA�l:
2.17
Dans les derniers jours, dit Dieu, je rA�pandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophA�tiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes.
2.18
Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, Dans ces jours-lA�, je rA�pandrai de mon Esprit; et ils prophA�tiseront.
2.19
Je ferai paraA�tre des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre, Du sang, du feu, et une vapeur de fumA�e;
2.20
Le soleil se changera en tA�nA?bres, Et la lune en sang, Avant l’arrivA�e du jour du Seigneur, De ce jour grand et glorieux.
2.21
Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvA�.
2.22
Hommes IsraA�lites, A�coutez ces paroles! JA�sus de Nazareth, cet homme A� qui Dieu a rendu tA�moignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu’il a opA�rA�s par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mA?mes;
2.23
cet homme, livrA� selon le dessein arrA?tA� et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifiA�, vous l’avez fait mourir par la main des impies.
2.24
Dieu l’a ressuscitA�, en le dA�livrant des liens de la mort, parce qu’il n’A�tait pas possible qu’il fA�t retenu par elle.
2.25
Car David dit de lui: Je voyais constamment le Seigneur devant moi, Parce qu’il est A� ma droite, afin que je ne sois point A�branlA�.
2.26
Aussi mon coeur est dans la joie, et ma langue dans l’allA�gresse; Et mA?me ma chair reposera avec espA�rance,
2.27
Car tu n’abandonneras pas mon A?me dans le sA�jour des morts, Et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption.
2.28
Tu m’as fait connaA�tre les sentiers de la vie, Tu me rempliras de joie par ta prA�sence.
2.29
Hommes frA?res, qu’il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a A�tA� enseveli, et que son sA�pulcre existe encore aujourd’hui parmi nous.
2.30
Comme il A�tait prophA?te, et qu’il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trA?ne,
2.31
c’est la rA�surrection du Christ qu’il a prA�vue et annoncA�e, en disant qu’il ne serait pas abandonnA� dans le sA�jour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption.
2.32
C’est ce JA�sus que Dieu a ressuscitA�; nous en sommes tous tA�moins.
2.33
A�levA� par la droite de Dieu, il a reA�u du PA?re le Saint Esprit qui avait A�tA� promis, et il l’a rA�pandu, comme vous le voyez et l’entendez.
2.34
Car David n’est point montA� au ciel, mais il dit lui-mA?me: Le Seigneur a dit A� mon Seigneur: Assieds-toi A� ma droite,
2.35
Jusqu’A� ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.
2.36
Que toute la maison d’IsraA�l sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce JA�sus que vous avez crucifiA�.
2.37
AprA?s avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touchA�, et ils dirent A� Pierre et aux autres apA?tres: Hommes frA?res, que ferons-nous?
2.38
Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisA� au nom de JA�sus Christ, pour le pardon de vos pA�chA�s; et vous recevrez le don du Saint Esprit.
2.39
Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.
2.40
Et, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant: Sauvez-vous de cette gA�nA�ration perverse.
2.41
Ceux qui acceptA?rent sa parole furent baptisA�s; et, en ce jour-lA�, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille A?mes.
2.42
Ils persA�vA�raient dans l’enseignement des apA?tres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les priA?res.
2.43
La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apA?tres.
2.44
Tous ceux qui croyaient A�taient dans le mA?me lieu, et ils avaient tout en commun.
2.45
Ils vendaient leurs propriA�tA�s et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun.
2.46
Ils A�taient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicitA� de coeur,
2.47
louant Dieu, et trouvant grA?ce auprA?s de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour A� l’A�glise ceux qui A�taient sauvA�s.

Actes 3

3.1
Pierre et Jean montaient ensemble au temple, A� l’heure de la priA?re: c’A�tait la neuviA?me heure.
3.2
Il y avait un homme boiteux de naissance, qu’on portait et qu’on plaA�ait tous les jours A� la porte du temple appelA�e la Belle, pour qu’il demandA?t l’aumA?ne A� ceux qui entraient dans le temple.
3.3
Cet homme, voyant Pierre et Jean qui allaient y entrer, leur demanda l’aumA?ne.
3.4
Pierre, de mA?me que Jean, fixa les yeux sur lui, et dit: Regarde-nous.
3.5
Et il les regardait attentivement, s’attendant A� recevoir d’eux quelque chose.
3.6
Alors Pierre lui dit: Je n’ai ni argent, ni or; mais ce que j’ai, je te le donne: au nom de JA�sus Christ de Nazareth, lA?ve-toi et marche.
3.7
Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au mA?me instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes;
3.8
d’un saut il fut debout, et il se mit A� marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu.
3.9
Tout le monde le vit marchant et louant Dieu.
3.10
Ils reconnaissaient que c’A�tait celui qui A�tait assis A� la Belle porte du temple pour demander l’aumA?ne, et ils furent remplis d’A�tonnement et de surprise au sujet de ce qui lui A�tait arrivA�.
3.11
Comme il ne quittait pas Pierre et Jean, tout le peuple A�tonnA� accourut vers eux, au portique dit de Salomon.
3.12
Pierre, voyant cela, dit au peuple: Hommes IsraA�lites, pourquoi vous A�tonnez-vous de cela? Pourquoi avez-vous les regards fixA�s sur nous, comme si c’A�tait par notre propre puissance ou par notre piA�tA� que nous eussions fait marcher cet homme?
3.13
Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pA?res, a glorifiA� son serviteur JA�sus, que vous avez livrA� et reniA� devant Pilate, qui A�tait d’avis qu’on le relA?chA?t.
3.14
Vous avez reniA� le Saint et le Juste, et vous avez demandA� qu’on vous accordA?t la grA?ce d’un meurtrier.
3.15
Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscitA� des morts; nous en sommes tA�moins.
3.16
C’est par la foi en son nom que son nom a raffermi celui que vous voyez et connaissez; c’est la foi en lui qui a donnA� A� cet homme cette entiA?re guA�rison, en prA�sence de vous tous.
3.17
Et maintenant, frA?res, je sais que vous avez agi par ignorance, ainsi que vos chefs.
3.18
Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu’il avait annoncA� d’avance par la bouche de tous ses prophA?tes, que son Christ devait souffrir.
3.19
Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos pA�chA�s soient effacA�s,
3.20
afin que des temps de rafraA�chissement viennent de la part du Seigneur, et qu’il envoie celui qui vous a A�tA� destinA�, JA�sus Christ,
3.21
que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rA�tablissement de toutes choses, dont Dieu a parlA� anciennement par la bouche de ses saints prophA?tes.
3.22
MoA?se a dit: Le Seigneur votre Dieu vous suscitera d’entre vos frA?res un prophA?te comme moi; vous l’A�couterez dans tout ce qu’il vous dira,
3.23
et quiconque n’A�coutera pas ce prophA?te sera exterminA� du milieu du peuple.
3.24
Tous les prophA?tes qui ont successivement parlA�, depuis Samuel, ont aussi annoncA� ces jours-lA�.
3.25
Vous A?tes les fils des prophA?tes et de l’alliance que Dieu a traitA�e avec nos pA?res, en disant A� Abraham: Toutes les familles de la terre seront bA�nies en ta postA�ritA�.
3.26
C’est A� vous premiA?rement que Dieu, ayant suscitA� son serviteur, l’a envoyA� pour vous bA�nir, en dA�tournant chacun de vous de ses iniquitA�s.

Actes 4

4.1
Tandis que Pierre et Jean parlaient au peuple, survinrent les sacrificateurs, le commandant du temple, et les sadducA�ens,
4.2
mA�contents de ce qu’ils enseignaient le peuple, et annonA�aient en la personne de JA�sus la rA�surrection des morts.
4.3
Ils mirent les mains sur eux, et ils les jetA?rent en prison jusqu’au lendemain; car c’A�tait dA�jA� le soir.
4.4
Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole crurent, et le nombre des hommes s’A�leva A� environ cinq mille.
4.5
Le lendemain, les chefs du peuple, les anciens et les scribes, s’assemblA?rent A� JA�rusalem,
4.6
avec Anne, le souverain sacrificateur, CaA?phe, Jean, Alexandre, et tous ceux qui A�taient de la race des principaux sacrificateurs.
4.7
Ils firent placer au milieu d’eux Pierre et Jean, et leur demandA?rent: Par quel pouvoir, ou au nom de qui avez-vous fait cela?
4.8
Alors Pierre, rempli du Saint Esprit, leur dit: Chefs du peuple, et anciens d’IsraA�l,
4.9
puisque nous sommes interrogA�s aujourd’hui sur un bienfait accordA� A� un homme malade, afin que nous disions comment il a A�tA� guA�ri,
4.10
sachez-le tous, et que tout le peuple d’IsraA�l le sache! C’est par le nom de JA�sus Christ de Nazareth, que vous avez A�tA� crucifiA�, et que Dieu a ressuscitA� des morts, c’est par lui que cet homme se prA�sente en pleine santA� devant vous.
4.11
JA�sus est La pierre rejetA�e par vous qui bA?tissez, Et qui est devenue la principale de l’angle.
4.12
Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait A�tA� donnA� parmi les hommes, par lequel nous devions A?tre sauvA�s.
4.13
Lorsqu’ils virent l’assurance de Pierre et de Jean, ils furent A�tonnA�s, sachant que c’A�taient des hommes du peuple sans instruction; et ils les reconnurent pour avoir A�tA� avec JA�sus.
4.14
Mais comme ils voyaient lA� prA?s d’eux l’homme qui avait A�tA� guA�ri, ils n’avaient rien A� rA�pliquer.
4.15
Ils leur ordonnA?rent de sortir du sanhA�drin, et ils dA�libA�rA?rent entre eux, disant: Que ferons-nous A� ces hommes?
4.16
Car il est manifeste pour tous les habitants de JA�rusalem qu’un miracle signalA� a A�tA� accompli par eux, et nous ne pouvons pas le nier.
4.17
Mais, afin que la chose ne se rA�pande pas davantage parmi le peuple, dA�fendons-leur avec menaces de parler dA�sormais A� qui que ce soit en ce nom-lA�.
4.18
Et les ayant appelA�s, ils leur dA�fendirent absolument de parler et d’enseigner au nom de JA�sus.
4.19
Pierre et Jean leur rA�pondirent: Jugez s’il est juste, devant Dieu, de vous obA�ir plutA?t qu’A� Dieu;
4.20
car nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu.
4.21
Ils leur firent de nouvelles menaces, et les relA?chA?rent, ne sachant comment les punir, A� cause du peuple, parce que tous glorifiaient Dieu de ce qui A�tait arrivA�.
4.22
Car l’homme qui avait A�tA� l’objet de cette guA�rison miraculeuse A�tait A?gA� de plus de quarante ans.
4.23
AprA?s avoir A�tA� relA?chA�s, ils allA?rent vers les leurs, et racontA?rent tout ce que les principaux sacrificateurs et les anciens leur avaient dit.
4.24
Lorsqu’ils l’eurent entendu, ils A�levA?rent A� Dieu la voix tous ensemble, et dirent: Seigneur, toi qui as fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve,
4.25
c’est toi qui as dit par le Saint Esprit, par la bouche de notre pA?re, ton serviteur David: Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Et ces vaines pensA�es parmi les peuples?
4.26
Les rois de la terre se sont soulevA�s, Et les princes se sont liguA�s Contre le Seigneur et contre son Oint.
4.27
En effet, contre ton saint serviteur JA�sus, que tu as oint, HA�rode et Ponce Pilate se sont liguA�s dans cette ville avec les nations et avec les peuples d’IsraA�l,
4.28
pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrA?tA� d’avance.
4.29
Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne A� tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance,
4.30
en A�tendant ta main, pour qu’il se fasse des guA�risons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur JA�sus.
4.31
Quand ils eurent priA�, le lieu oA? ils A�taient assemblA�s trembla; ils furent tous remplis du Saint Esprit, et ils annonA�aient la parole de Dieu avec assurance.
4.32
La multitude de ceux qui avaient cru n’A�tait qu’un coeur et qu’une A?me. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout A�tait commun entre eux.
4.33
Les apA?tres rendaient avec beaucoup de force tA�moignage de la rA�surrection du Seigneur JA�sus. Et une grande grA?ce reposait sur eux tous.
4.34
Car il n’y avait parmi eux aucun indigent: tous ceux qui possA�daient des champs ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de ce qu’ils avaient vendu,
4.35
et le dA�posaient aux pieds des apA?tres; et l’on faisait des distributions A� chacun selon qu’il en avait besoin.
4.36
Joseph, surnommA� par les apA?tres Barnabas, ce qui signifie fils d’exhortation, LA�vite, originaire de Chypre,
4.37
vendit un champ qu’il possA�dait, apporta l’argent, et le dA�posa aux pieds des apA?tres.

Actes 5

5.1
Mais un homme nommA� Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriA�tA�,
5.2
et retint une partie du prix, sa femme le sachant; puis il apporta le reste, et le dA�posa aux pieds des apA?tres.
5.3
Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu mentes au Saint Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ?
5.4
S’il n’eA�t pas A�tA� vendu, ne te restait-il pas? Et, aprA?s qu’il a A�tA� vendu, le prix n’A�tait-il pas A� ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton coeur un pareil dessein? Ce n’est pas A� des hommes que tu as menti, mais A� Dieu.
5.5
Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs.
5.6
Les jeunes gens, s’A�tant levA�s, l’enveloppA?rent, l’emportA?rent, et l’ensevelirent.
5.7
Environ trois heures plus tard, sa femme entra, sans savoir ce qui A�tait arrivA�.
5.8
Pierre lui adressa la parole: Dis-moi, est-ce A� un tel prix que vous avez vendu le champ? Oui, rA�pondit-elle, c’est A� ce prix-lA�.
5.9
Alors Pierre lui dit: Comment vous A?tes-vous accordA�s pour tenter l’Esprit du Seigneur? Voici, ceux qui ont enseveli ton mari sont A� la porte, et ils t’emporteront.
5.10
Au mA?me instant, elle tomba aux pieds de l’apA?tre, et expira. Les jeunes gens, A�tant entrA�s, la trouvA?rent morte; ils l’emportA?rent, et l’ensevelirent auprA?s de son mari.
5.11
Une grande crainte s’empara de toute l’assemblA�e et de tous ceux qui apprirent ces choses.
5.12
Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apA?tres. Ils se tenaient tous ensemble au portique de Salomon,
5.13
et aucun des autres n’osait se joindre A� eux; mais le peuple les louait hautement.
5.14
Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s’augmentait de plus en plus;
5.15
en sorte qu’on apportait les malades dans les rues et qu’on les plaA�ait sur des lits et des couchettes, afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvrA�t quelqu’un d’eux.
5.16
La multitude accourait aussi des villes voisines A� JA�rusalem, amenant des malades et des gens tourmentA�s par des esprits impurs; et tous A�taient guA�ris.
5.17
Cependant le souverain sacrificateur et tous ceux qui A�taient avec lui, savoir le parti des sadducA�ens, se levA?rent, remplis de jalousie,
5.18
mirent les mains sur les apA?tres, et les jetA?rent dans la prison publique.
5.19
Mais un ange du Seigneur, ayant ouvert pendant la nuit les portes de la prison, les fit sortir, et leur dit:
5.20
Allez, tenez-vous dans le temple, et annoncez au peuple toutes les paroles de cette vie.
5.21
Ayant entendu cela, ils entrA?rent dA?s le matin dans le temple, et se mirent A� enseigner. Le souverain sacrificateur et ceux qui A�taient avec lui A�tant survenus, ils convoquA?rent le sanhA�drin et tous les anciens des fils d’IsraA�l, et ils envoyA?rent chercher les apA?tres A� la prison.
5.22
Les huissiers, A� leur arrivA�e, ne les trouvA?rent point dans la prison. Ils s’en retournA?rent, et firent leur rapport,
5.23
en disant: Nous avons trouvA� la prison soigneusement fermA�e, et les gardes qui A�taient devant les portes; mais, aprA?s avoir ouvert, nous n’avons trouvA� personne dedans.
5.24
Lorsqu’ils eurent entendu ces paroles, le commandant du temple et les principaux sacrificateurs ne savaient que penser des apA?tres et des suites de cette affaire.
5.25
Quelqu’un vint leur dire: Voici, les hommes que vous avez mis en prison sont dans le temple, et ils enseignent le peuple.
5.26
Alors le commandant partit avec les huissiers, et les conduisit sans violence, car ils avaient peur d’A?tre lapidA�s par le peuple.
5.27
AprA?s qu’ils les eurent amenA�s en prA�sence du sanhA�drin, le souverain sacrificateur les interrogea en ces termes:
5.28
Ne vous avons-nous pas dA�fendu expressA�ment d’enseigner en ce nom-lA�? Et voici, vous avez rempli JA�rusalem de votre enseignement, et vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme!
5.29
Pierre et les apA?tres rA�pondirent: Il faut obA�ir A� Dieu plutA?t qu’aux hommes.
5.30
Le Dieu de nos pA?res a ressuscitA� JA�sus, que vous avez tuA�, en le pendant au bois.
5.31
Dieu l’a A�levA� par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner A� IsraA�l la repentance et le pardon des pA�chA�s.
5.32
Nous sommes tA�moins de ces choses, de mA?me que le Saint Esprit, que Dieu a donnA� A� ceux qui lui obA�issent.
5.33
Furieux de ces paroles, ils voulaient les faire mourir.
5.34
Mais un pharisien, nommA� Gamaliel, docteur de la loi, estimA� de tout le peuple, se leva dans le sanhA�drin, et ordonna de faire sortir un instant les apA?tres.
5.35
Puis il leur dit: Hommes IsraA�lites, prenez garde A� ce que vous allez faire A� l’A�gard de ces gens.
5.36
Car, il n’y a pas longtemps que parut Theudas, qui se donnait pour quelque chose, et auquel se ralliA?rent environ quatre cents hommes: il fut tuA�, et tous ceux qui l’avaient suivi furent mis en dA�route et rA�duits A� rien.
5.37
AprA?s lui, parut Judas le GalilA�en, A� l’A�poque du recensement, et il attira du monde A� son parti: il pA�rit aussi, et tous ceux qui l’avaient suivi furent dispersA�s.
5.38
Et maintenant, je vous le dis ne vous occupez plus de ces hommes, et laissez-les aller. Si cette entreprise ou cette oeuvre vient des hommes, elle se dA�truira;
5.39
mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la dA�truire. Ne courez pas le risque d’avoir combattu contre Dieu.
5.40
Ils se rangA?rent A� son avis. Et ayant appelA� les apA?tres, ils les firent battre de verges, ils leur dA�fendirent de parler au nom de JA�sus, et ils les relA?chA?rent.
5.41
Les apA?tres se retirA?rent de devant le sanhA�drin, joyeux d’avoir A�tA� jugA�s dignes de subir des outrages pour le nom de JA�sus.
5.42
Et chaque jour, dans le temple et dans les maisons, ils ne cessaient d’enseigner, et d’annoncer la bonne nouvelle de JA�sus Christ.

Actes 6

6.1
En ce temps-lA�, le nombre des disciples augmentant, les HellA�nistes murmurA?rent contre les HA�breux, parce que leurs veuves A�taient nA�gligA�es dans la distribution qui se faisait chaque jour.
6.2
Les douze convoquA?rent la multitude des disciples, et dirent: Il n’est pas convenable que nous laissions la parole de Dieu pour servir aux tables.
6.3
C’est pourquoi, frA?res, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l’on rende un bon tA�moignage, qui soient pleins d’Esprit Saint et de sagesse, et que nous chargerons de cet emploi.
6.4
Et nous, nous continuerons A� nous appliquer A� la priA?re et au ministA?re de la parole.
6.5
Cette proposition plut A� toute l’assemblA�e. Ils A�lurent A�tienne, homme plein de foi et d’Esprit Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, ParmA�nas, et Nicolas, prosA�lyte d’Antioche.
6.6
Ils les prA�sentA?rent aux apA?tres, qui, aprA?s avoir priA�, leur imposA?rent les mains.
6.7
La parole de Dieu se rA�pandait de plus en plus, le nombre des disciples augmentait beaucoup A� JA�rusalem, et une grande foule de sacrificateurs obA�issaient A� la foi.
6.8
A�tienne, plein de grA?ce et de puissance, faisait des prodiges et de grands miracles parmi le peuple.
6.9
Quelques membres de la synagogue dite des Affranchis, de celle des CyrA�nA�ens et de celle des Alexandrins, avec des Juifs de Cilicie et d’Asie, se mirent A� discuter avec lui;
6.10
mais ils ne pouvaient rA�sister A� sa sagesse et A� l’Esprit par lequel il parlait.
6.11
Alors ils subornA?rent des hommes qui dirent: Nous l’avons entendu profA�rer des paroles blasphA�matoires contre MoA?se et contre Dieu.
6.12
Ils A�murent le peuple, les anciens et les scribes, et, se jetant sur lui, ils le saisirent, et l’emmenA?rent au sanhA�drin.
6.13
Ils produisirent de faux tA�moins, qui dirent: Cet homme ne cesse de profA�rer des paroles contre le lieu saint et contre la loi;
6.14
car nous l’avons entendu dire que JA�sus, ce NazarA�en, dA�truira ce lieu, et changera les coutumes que MoA?se nous a donnA�es.
6.15
Tous ceux qui siA�geaient au sanhA�drin ayant fixA� les regards sur A�tienne, son visage leur parut comme celui d’un ange.

Actes 7

7.1
Le souverain sacrificateur dit: Les choses sont-elles ainsi?
7.2
A�tienne rA�pondit: Hommes frA?res et pA?res, A�coutez! Le Dieu de gloire apparut A� notre pA?re Abraham, lorsqu’il A�tait en MA�sopotamie, avant qu’il s’A�tablA�t A� Charran; et il lui dit:
7.3
Quitte ton pays et ta famille, et va dans le pays que je te montrerai.
7.4
Il sortit alors du pays des ChaldA�ens, et s’A�tablit A� Charran. De lA�, aprA?s la mort de son pA?re, Dieu le fit passer dans ce pays que vous habitez maintenant;
7.5
il ne lui donna aucune propriA�tA� en ce pays, pas mA?me de quoi poser le pied, mais il promit de lui en donner la possession, et A� sa postA�ritA� aprA?s lui, quoiqu’il n’eA�t point d’enfant.
7.6
Dieu parla ainsi: Sa postA�ritA� sA�journera dans un pays A�tranger; on la rA�duira en servitude et on la maltraitera pendant quatre cents ans.
7.7
Mais la nation A� laquelle ils auront A�tA� asservis, c’est moi qui la jugerai, dit Dieu. AprA?s cela, ils sortiront, et ils me serviront dans ce lieu-ci.
7.8
Puis Dieu donna A� Abraham l’alliance de la circoncision; et ainsi, Abraham, ayant engendrA� Isaac, le circoncit le huitiA?me jour; Isaac engendra et circoncit Jacob, et Jacob les douze patriarches.
7.9
Les patriarches, jaloux de Joseph, le vendirent pour A?tre emmenA� en A�gypte.
7.10
Mais Dieu fut avec lui, et le dA�livra de toutes ses tribulations; il lui donna de la sagesse et lui fit trouver grA?ce devant Pharaon, roi d’A�gypte, qui l’A�tablit gouverneur d’A�gypte et de toute sa maison.
7.11
Il survint une famine dans tout le pays d’A�gypte, et dans celui de Canaan. La dA�tresse A�tait grande, et nos pA?res ne trouvaient pas de quoi se nourrir.
7.12
Jacob apprit qu’il y avait du blA� en A�gypte, et il y envoya nos pA?res une premiA?re fois.
7.13
Et la seconde fois, Joseph fut reconnu par ses frA?res, et Pharaon sut de quelle famille il A�tait.
7.14
Puis Joseph envoya chercher son pA?re Jacob, et toute sa famille, composA�e de soixante-quinze personnes.
7.15
Jacob descendit en A�gypte, oA? il mourut, ainsi que nos pA?res;
7.16
et ils furent transportA�s A� Sichem, et dA�posA�s dans le sA�pulcre qu’Abraham avait achetA�, A� prix d’argent, des fils d’HA�mor, pA?re de Sichem.
7.17
Le temps approchait oA? devait s’accomplir la promesse que Dieu avait faite A� Abraham, et le peuple s’accrut et se multiplia en A�gypte,
7.18
jusqu’A� ce que parut un autre roi, qui n’avait pas connu Joseph.
7.19
Ce roi, usant d’artifice contre notre race, maltraita nos pA?res, au point de leur faire exposer leurs enfants, pour qu’ils ne vA�cussent pas.
7.20
A cette A�poque, naquit MoA?se, qui A�tait beau aux yeux de Dieu. Il fut nourri trois mois dans la maison de son pA?re;
7.21
et, quand il eut A�tA� exposA�, la fille de Pharaon le recueillit, et l’A�leva comme son fils.
7.22
MoA?se fut instruit dans toute la sagesse des A�gyptiens, et il A�tait puissant en paroles et en oeuvres.
7.23
Il avait quarante ans, lorsqu’il lui vint dans le coeur de visiter ses frA?res, les fils d’IsraA�l.
7.24
Il en vit un qu’on outrageait, et, prenant sa dA�fense, il vengea celui qui A�tait maltraitA�, et frappa l’A�gyptien.
7.25
Il pensait que ses frA?res comprendraient que Dieu leur accordait la dA�livrance par sa main; mais ils ne comprirent pas.
7.26
Le jour suivant, il parut au milieu d’eux comme ils se battaient, et il les exhorta A� la paix: Hommes, dit-il, vous A?tes frA?res; pourquoi vous maltraitez-vous l’un l’autre?
7.27
Mais celui qui maltraitait son prochain le repoussa, en disant: Qui t’a A�tabli chef et juge sur nous?
7.28
Veux-tu me tuer, comme tu as tuA� hier l’A�gyptien?
7.29
A cette parole, MoA?se prit la fuite, et il alla sA�journer dans le pays de Madian, oA? il engendra deux fils.
7.30
Quarante ans plus tard, un ange lui apparut, au dA�sert de la montagne de SinaA?, dans la flamme d’un buisson en feu.
7.31
MoA?se, voyant cela, fut A�tonnA� de cette apparition; et, comme il s’approchait pour examiner, la voix du Seigneur se fit entendre:
7.32
Je suis le Dieu de tes pA?res, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Et MoA?se, tout tremblant, n’osait regarder.
7.33
Le Seigneur lui dit: Ote tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte.
7.34
J’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en A�gypte, j’ai entendu ses gA�missements, et je suis descendu pour le dA�livrer. Maintenant, va, je t’enverrai en A�gypte.
7.35
Ce MoA?se, qu’ils avaient reniA�, en disant: Qui t’a A�tabli chef et juge? c’est lui que Dieu envoya comme chef et comme libA�rateur avec l’aide de l’ange qui lui A�tait apparu dans le buisson.
7.36
C’est lui qui les fit sortir d’A�gypte, en opA�rant des prodiges et des miracles au pays d’A�gypte, au sein de la mer Rouge, et au dA�sert, pendant quarante ans.
7.37
C’est ce MoA?se qui dit aux fils d’IsraA�l: Dieu vous suscitera d’entre vos frA?res un prophA?te comme moi.
7.38
C’est lui qui, lors de l’assemblA�e au dA�sert, A�tant avec l’ange qui lui parlait sur la montagne de SinaA? et avec nos pA?res, reA�ut des oracles vivants, pour nous les donner.
7.39
Nos pA?res ne voulurent pas lui obA�ir, ils le repoussA?rent, et ils tournA?rent leur coeur vers l’A�gypte,
7.40
en disant A� Aaron: Fais-nous des dieux qui marchent devant nous; car ce MoA?se qui nous a fait sortir du pays d’A�gypte, nous ne savons ce qu’il est devenu.
7.41
Et, en ces jours-lA�, ils firent un veau, ils offrirent un sacrifice A� l’idole, et se rA�jouirent de l’oeuvre de leurs mains.
7.42
Alors Dieu se dA�tourna, et les livra au culte de l’armA�e du ciel, selon qu’il est A�crit dans le livre des prophA?tes: M’avez-vous offert des victimes et des sacrifices Pendant quarante ans au dA�sert, maison d’IsraA�l?…
7.43
Vous avez portA� la tente de Moloch Et l’A�toile du dieu Remphan, Ces images que vous avez faites pour les adorer! Aussi vous transporterai-je au delA� de Babylone.
7.44
Nos pA?res avaient au dA�sert le tabernacle du tA�moignage, comme l’avait ordonnA� celui qui dit A� MoA?se de le faire d’aprA?s le modA?le qu’il avait vu.
7.45
Et nos pA?res, l’ayant reA�u, l’introduisirent, sous la conduite de JosuA�, dans le pays qui A�tait possA�dA� par les nations que Dieu chassa devant eux, et il y resta jusqu’aux jours de David.
7.46
David trouva grA?ce devant Dieu, et demanda d’A�lever une demeure pour le Dieu de Jacob;
7.47
et ce fut Salomon qui lui bA?tit une maison.
7.48
Mais le TrA?s Haut n’habite pas dans ce qui est fait de main d’homme, comme dit le prophA?te:
7.49
Le ciel est mon trA?ne, Et la terre mon marchepied. Quelle maison me bA?tirez-vous, dit le Seigneur, Ou quel sera le lieu de mon repos?
7.50
N’est-ce pas ma main qui a fait toutes ces choses?…
7.51
Hommes au cou raide, incirconcis de coeur et d’oreilles! vous vous opposez toujours au Saint Esprit. Ce que vos pA?res ont A�tA�, vous l’A?tes aussi.
7.52
Lequel des prophA?tes vos pA?res n’ont-ils pas persA�cutA�? Ils ont tuA� ceux qui annonA�aient d’avance la venue du Juste, que vous avez livrA� maintenant, et dont vous avez A�tA� les meurtriers,
7.53
vous qui avez reA�u la loi d’aprA?s des commandements d’anges, et qui ne l’avez point gardA�e!…
7.54
En entendant ces paroles, ils A�taient furieux dans leur coeur, et ils grinA�aient des dents contre lui.
7.55
Mais A�tienne, rempli du Saint Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et JA�sus debout A� la droite de Dieu.
7.56
Et il dit: Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout A� la droite de Dieu.
7.57
Ils poussA?rent alors de grands cris, en se bouchant les oreilles, et ils se prA�cipitA?rent tous ensemble sur lui,
7.58
le traA�nA?rent hors de la ville, et le lapidA?rent. Les tA�moins dA�posA?rent leurs vA?tements aux pieds d’un jeune homme nommA� Saul.
7.59
Et ils lapidaient A�tienne, qui priait et disait: Seigneur JA�sus, reA�ois mon esprit!
7.60
Puis, s’A�tant mis A� genoux, il s’A�cria d’une voix forte: Seigneur, ne leur impute pas ce pA�chA�! Et, aprA?s ces paroles, il s’endormit.

Actes 8

8.1
Saul avait approuvA� le meurtre d’A�tienne. Il y eut, ce jour-lA�, une grande persA�cution contre l’A�glise de JA�rusalem; et tous, exceptA� les apA?tres, se dispersA?rent dans les contrA�es de la JudA�e et de la Samarie.
8.2
Des hommes pieux ensevelirent A�tienne, et le pleurA?rent A� grand bruit.
8.3
Saul, de son cA?tA�, ravageait l’A�glise; pA�nA�trant dans les maisons, il en arrachait hommes et femmes, et les faisait jeter en prison.
8.4
Ceux qui avaient A�tA� dispersA�s allaient de lieu en lieu, annonA�ant la bonne nouvelle de la parole.
8.5
Philippe, A�tant descendu dans la ville de Samarie, y prA?cha le Christ.
8.6
Les foules tout entiA?res A�taient attentives A� ce que disait Philippe, lorsqu’elles apprirent et virent les miracles qu’il faisait.
8.7
Car des esprits impurs sortirent de plusieurs dA�moniaques, en poussant de grands cris, et beaucoup de paralytiques et de boiteux furent guA�ris.
8.8
Et il y eut une grande joie dans cette ville.
8.9
Il y avait auparavant dans la ville un homme nommA� Simon, qui, se donnant pour un personnage important, exerA�ait la magie et provoquait l’A�tonnement du peuple de la Samarie.
8.10
Tous, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, l’A�coutaient attentivement, et disaient: Celui-ci est la puissance de Dieu, celle qui s’appelle la grande.
8.11
Ils l’A�coutaient attentivement, parce qu’il les avait longtemps A�tonnA�s par ses actes de magie.
8.12
Mais, quand ils eurent cru A� Philippe, qui leur annonA�ait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de JA�sus Christ, hommes et femmes se firent baptiser.
8.13
Simon lui-mA?me crut, et, aprA?s avoir A�tA� baptisA�, il ne quittait plus Philippe, et il voyait avec A�tonnement les miracles et les grands prodiges qui s’opA�raient.
8.14
Les apA?tres, qui A�taient A� JA�rusalem, ayant appris que la Samarie avait reA�u la parole de Dieu, y envoyA?rent Pierre et Jean.
8.15
Ceux-ci, arrivA�s chez les Samaritains, priA?rent pour eux, afin qu’ils reA�ussent le Saint Esprit.
8.16
Car il n’A�tait encore descendu sur aucun d’eux; ils avaient seulement A�tA� baptisA�s au nom du Seigneur JA�sus.
8.17
Alors Pierre et Jean leur imposA?rent les mains, et ils reA�urent le Saint Esprit.
8.18
Lorsque Simon vit que le Saint Esprit A�tait donnA� par l’imposition des mains des apA?tres, il leur offrit de l’argent,
8.19
en disant: Accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que celui A� qui j’imposerai les mains reA�oive le Saint Esprit.
8.20
Mais Pierre lui dit: Que ton argent pA�risse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquA�rait A� prix d’argent!
8.21
Il n’y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton coeur n’est pas droit devant Dieu.
8.22
Repens-toi donc de ta mA�chancetA�, et prie le Seigneur pour que la pensA�e de ton coeur te soit pardonnA�e, s’il est possible;
8.23
car je vois que tu es dans un fiel amer et dans les liens de l’iniquitA�.
8.24
Simon rA�pondit: Priez vous-mA?mes le Seigneur pour moi, afin qu’il ne m’arrive rien de ce que vous avez dit.
8.25
AprA?s avoir rendu tA�moignage A� la parole du Seigneur, et aprA?s l’avoir prA?chA�e, Pierre et Jean retournA?rent A� JA�rusalem, en annonA�ant la bonne nouvelle dans plusieurs villages des Samaritains.
8.26
Un ange du Seigneur, s’adressant A� Philippe, lui dit: LA?ve-toi, et va du cA?tA� du midi, sur le chemin qui descend de JA�rusalem A� Gaza, celui qui est dA�sert.
8.27
Il se leva, et partit. Et voici, un A�thiopien, un eunuque, ministre de Candace, reine d’A�thiopie, et surintendant de tous ses trA�sors, venu A� JA�rusalem pour adorer,
8.28
s’en retournait, assis sur son char, et lisait le prophA?te A�saA?e.
8.29
L’Esprit dit A� Philippe: Avance, et approche-toi de ce char.
8.30
Philippe accourut, et entendit l’A�thiopien qui lisait le prophA?te A�saA?e. Il lui dit: Comprends-tu ce que tu lis?
8.31
Il rA�pondit: Comment le pourrais-je, si quelqu’un ne me guide? Et il invita Philippe A� monter et A� s’asseoir avec lui.
8.32
Le passage de l’A�criture qu’il lisait A�tait celui-ci: Il a A�tA� menA� comme une brebis A� la boucherie; Et, comme un agneau muet devant celui qui le tond, Il n’a point ouvert la bouche.
8.33
Dans son humiliation, son jugement a A�tA� levA�. Et sa postA�ritA�, qui la dA�peindra? Car sa vie a A�tA� retranchA�e de la terre.
8.34
L’eunuque dit A� Philippe: Je te prie, de qui le prophA?te parle-t-il ainsi? Est-ce de lui-mA?me, ou de quelque autre?
8.35
Alors Philippe, ouvrant la bouche et commenA�ant par ce passage, lui annonA�a la bonne nouvelle de JA�sus.
8.36
Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrA?rent de l’eau. Et l’eunuque dit: Voici de l’eau; qu’est-ce qui empA?che que je ne sois baptisA�?
8.37
Philippe dit: Si tu crois de tout ton coeur, cela est possible. L’eunuque rA�pondit: Je crois que JA�sus Christ est le Fils de Dieu.
8.38
Il fit arrA?ter le char; Philippe et l’eunuque descendirent tous deux dans l’eau, et Philippe baptisa l’eunuque.
8.39
Quand ils furent sortis de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe, et l’eunuque ne le vit plus. Tandis que, joyeux, il poursuivait sa route,
8.40
Philippe se trouva dans Azot, d’oA? il alla jusqu’A� CA�sarA�e, en A�vangA�lisant toutes les villes par lesquelles il passait.

Actes 9

9.1
Cependant Saul, respirant encore la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur, se rendit chez le souverain sacrificateur,
9.2
et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il trouvait des partisans de la nouvelle doctrine, hommes ou femmes, il les amenA?t liA�s A� JA�rusalem.
9.3
Comme il A�tait en chemin, et qu’il approchait de Damas, tout A� coup une lumiA?re venant du ciel resplendit autour de lui.
9.4
Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait: Saul, Saul, pourquoi me persA�cutes-tu?
9.5
Il rA�pondit: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis JA�sus que tu persA�cutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons.
9.6
Tremblant et saisi d’effroi, il dit: Seigneur, que veux-tu que je fasse? Et le Seigneur lui dit: LA?ve-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire.
9.7
Les hommes qui l’accompagnaient demeurA?rent stupA�faits; ils entendaient bien la voix, mais ils ne voyaient personne.
9.8
Saul se releva de terre, et, quoique ses yeux fussent ouverts, il ne voyait rien; on le prit par la main, et on le conduisit A� Damas.
9.9
Il resta trois jours sans voir, et il ne mangea ni ne but.
9.10
Or, il y avait A� Damas un disciple nommA� Ananias. Le Seigneur lui dit dans une vision: Ananias! Il rA�pondit: Me voici, Seigneur!
9.11
Et le Seigneur lui dit: LA?ve-toi, va dans la rue qu’on appelle la droite, et cherche, dans la maison de Judas, un nommA� Saul de Tarse.
9.12
Car il prie, et il a vu en vision un homme du nom d’Ananias, qui entrait, et qui lui imposait les mains, afin qu’il recouvrA?t la vue. Ananias rA�pondit:
9.13
Seigneur, j’ai appris de plusieurs personnes tous les maux que cet homme a faits A� tes saints dans JA�rusalem;
9.14
et il a ici des pouvoirs, de la part des principaux sacrificateurs, pour lier tous ceux qui invoquent ton nom.
9.15
Mais le Seigneur lui dit: Va, car cet homme est un instrument que j’ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d’IsraA�l;
9.16
et je lui montrerai tout ce qu’il doit souffrir pour mon nom.
9.17
Ananias sortit; et, lorsqu’il fut arrivA� dans la maison, il imposa les mains A� Saul, en disant: Saul, mon frA?re, le Seigneur JA�sus, qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m’a envoyA� pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint Esprit.
9.18
Au mA?me instant, il tomba de ses yeux comme des A�cailles, et il recouvra la vue. Il se leva, et fut baptisA�;
9.19
et, aprA?s qu’il eut pris de la nourriture, les forces lui revinrent. Saul resta quelques jours avec les disciples qui A�taient A� Damas.
9.20
Et aussitA?t il prA?cha dans les synagogues que JA�sus est le Fils de Dieu.
9.21
Tous ceux qui l’entendaient A�taient dans l’A�tonnement, et disaient: N’est-ce pas celui qui persA�cutait A� JA�rusalem ceux qui invoquent ce nom, et n’est-il pas venu ici pour les emmener liA�s devant les principaux sacrificateurs?
9.22
Cependant Saul se fortifiait de plus en plus, et il confondait les Juifs qui habitaient Damas, dA�montrant que JA�sus est le Christ.
9.23
Au bout d’un certain temps, les Juifs se concertA?rent pour le tuer,
9.24
et leur complot parvint A� la connaissance de Saul. On gardait les portes jour et nuit, afin de lui A?ter la vie.
9.25
Mais, pendant une nuit, les disciples le prirent, et le descendirent par la muraille, dans une corbeille.
9.26
Lorsqu’il se rendit A� JA�rusalem, Saul tA?cha de se joindre A� eux; mais tous le craignaient, ne croyant pas qu’il fA�t un disciple.
9.27
Alors Barnabas, l’ayant pris avec lui, le conduisit vers les apA?tres, et leur raconta comment sur le chemin Saul avait vu le Seigneur, qui lui avait parlA�, et comment A� Damas il avait prA?chA� franchement au nom de JA�sus.
9.28
Il allait et venait avec eux dans JA�rusalem, et s’exprimait en toute assurance au nom du Seigneur.
9.29
Il parlait aussi et disputait avec les HellA�nistes; mais ceux-ci cherchaient A� lui A?ter la vie.
9.30
Les frA?res, l’ayant su, l’emmenA?rent A� CA�sarA�e, et le firent partir pour Tarse.
9.31
L’A�glise A�tait en paix dans toute la JudA�e, la GalilA�e et la Samarie, s’A�difiant et marchant dans la crainte du Seigneur, et elle s’accroissait par l’assistance du Saint Esprit.
9.32
Comme Pierre visitait tous les saints, il descendit aussi vers ceux qui demeuraient A� Lydde.
9.33
Il y trouva un homme nommA� A�nA�e, couchA� sur un lit depuis huit ans, et paralytique.
9.34
Pierre lui dit: A�nA�e, JA�sus Christ te guA�rit; lA?ve-toi, et arrange ton lit. Et aussitA?t il se leva.
9.35
Tous les habitants de Lydde et du Saron le virent, et ils se convertirent au Seigneur.
9.36
Il y avait A� JoppA�, parmi les disciples, une femme nommA�e Tabitha, ce qui signifie Dorcas: elle faisait beaucoup de bonnes oeuvres et d’aumA?nes.
9.37
Elle tomba malade en ce temps-lA�, et mourut. AprA?s l’avoir lavA�e, on la dA�posa dans une chambre haute.
9.38
Comme Lydde est prA?s de JoppA�, les disciples, ayant appris que Pierre s’y trouvait, envoyA?rent deux hommes vers lui, pour le prier de venir chez eux sans tarder.
9.39
Pierre se leva, et partit avec ces hommes. Lorsqu’il fut arrivA�, on le conduisit dans la chambre haute. Toutes les veuves l’entourA?rent en pleurant, et lui montrA?rent les tuniques et les vA?tements que faisait Dorcas pendant qu’elle A�tait avec elles.
9.40
Pierre fit sortir tout le monde, se mit A� genoux, et pria; puis, se tournant vers le corps, il dit: Tabitha, lA?ve-toi! Elle ouvrit les yeux, et ayant vu Pierre, elle s’assit.
9.41
Il lui donna la main, et la fit lever. Il appela ensuite les saints et les veuves, et la leur prA�senta vivante.
9.42
Cela fut connu de tout JoppA�, et beaucoup crurent au Seigneur.
9.43
Pierre demeura quelque temps A� JoppA�, chez un corroyeur nommA� Simon.

Actes 10

10.1
Il y avait A� CA�sarA�e un homme nommA� Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne.
10.2
Cet homme A�tait pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison; il faisait beaucoup d’aumA?nes au peuple, et priait Dieu continuellement.
10.3
Vers la neuviA?me heure du jour, il vit clairement dans une vision un ange de Dieu qui entra chez lui, et qui lui dit: Corneille!
10.4
Les regards fixA�s sur lui, et saisi d’effroi, il rA�pondit: Qu’est-ce, Seigneur? Et l’ange lui dit: Tes priA?res et tes aumA?nes sont montA�es devant Dieu, et il s’en est souvenu.
10.5
Envoie maintenant des hommes A� JoppA�, et fais venir Simon, surnommA� Pierre;
10.6
il est logA� chez un certain Simon, corroyeur, dont la maison est prA?s de la mer.
10.7
DA?s que l’ange qui lui avait parlA� fut parti, Corneille appela deux de ses serviteurs, et un soldat pieux d’entre ceux qui A�taient attachA�s A� sa personne;
10.8
et, aprA?s leur avoir tout racontA�, il les envoya A� JoppA�.
10.9
Le lendemain, comme ils A�taient en route, et qu’ils approchaient de la ville, Pierre monta sur le toit, vers la sixiA?me heure, pour prier.
10.10
Il eut faim, et il voulut manger. Pendant qu’on lui prA�parait A� manger, il tomba en extase.
10.11
Il vit le ciel ouvert, et un objet semblable A� une grande nappe attachA�e par les quatre coins, qui descendait et s’abaissait vers la terre,
10.12
et oA? se trouvaient tous les quadrupA?des et les reptiles de la terre et les oiseaux du ciel.
10.13
Et une voix lui dit: LA?ve-toi, Pierre, tue et mange.
10.14
Mais Pierre dit: Non, Seigneur, car je n’ai jamais rien mangA� de souillA� ni d’impur.
10.15
Et pour la seconde fois la voix se fit encore entendre A� lui: Ce que Dieu a dA�clarA� pur, ne le regarde pas comme souillA�.
10.16
Cela arriva jusqu’A� trois fois; et aussitA?t aprA?s, l’objet fut retirA� dans le ciel.
10.17
Tandis que Pierre ne savait en lui-mA?me que penser du sens de la vision qu’il avait eue, voici, les hommes envoyA�s par Corneille, s’A�tant informA�s de la maison de Simon, se prA�sentA?rent A� la porte,
10.18
et demandA?rent A� haute voix si c’A�tait lA� que logeait Simon, surnommA� Pierre.
10.19
Et comme Pierre A�tait A� rA�flA�chir sur la vision, l’Esprit lui dit: Voici, trois hommes te demandent;
10.20
lA?ve-toi, descends, et pars avec eux sans hA�siter, car c’est moi qui les ai envoyA�s.
10.21
Pierre donc descendit, et il dit A� ces hommes: Voici, je suis celui que vous cherchez; quel est le motif qui vous amA?ne?
10.22
Ils rA�pondirent: Corneille, centenier, homme juste et craignant Dieu, et de qui toute la nation des Juifs rend un bon tA�moignage, a A�tA� divinement averti par un saint ange de te faire venir dans sa maison et d’entendre tes paroles.
10.23
Pierre donc les fit entrer, et les logea. Le lendemain, il se leva, et partit avec eux. Quelques-uns des frA?res de JoppA� l’accompagnA?rent.
10.24
Ils arrivA?rent A� CA�sarA�e le jour suivant. Corneille les attendait, et avait invitA� ses parents et ses amis intimes.
10.25
Lorsque Pierre entra, Corneille, qui A�tait allA� au-devant de lui, tomba A� ses pieds et se prosterna.
10.26
Mais Pierre le releva, en disant: LA?ve-toi; moi aussi, je suis un homme.
10.27
Et conversant avec lui, il entra, et trouva beaucoup de personnes rA�unies.
10.28
Vous savez, leur dit-il, qu’il est dA�fendu A� un Juif de se lier avec un A�tranger ou d’entrer chez lui; mais Dieu m’a appris A� ne regarder aucun homme comme souillA� et impur.
10.29
C’est pourquoi je n’ai pas eu d’objection A� venir, puisque vous m’avez appelA�; je vous demande donc pour quel motif vous m’avez envoyA� chercher.
10.30
Corneille dit: Il y a quatre jours, A� cette heure-ci, je priais dans ma maison A� la neuviA?me heure; et voici, un homme vA?tu d’un habit A�clatant se prA�senta devant moi, et dit:
10.31
Corneille, ta priA?re a A�tA� exaucA�e, et Dieu s’est souvenu de tes aumA?nes.
10.32
Envoie donc A� JoppA�, et fais venir Simon, surnommA� Pierre; il est logA� dans la maison de Simon, corroyeur, prA?s de la mer.
10.33
AussitA?t j’ai envoyA� vers toi, et tu as bien fait de venir. Maintenant donc nous sommes tous devant Dieu, pour entendre tout ce que le Seigneur t’a ordonnA� de nous dire.
10.34
Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit: En vA�ritA�, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes,
10.35
mais qu’en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agrA�able.
10.36
Il a envoyA� la parole aux fils d’IsraA�l, en leur annonA�ant la paix par JA�sus Christ, qui est le Seigneur de tous.
10.37
Vous savez ce qui est arrivA� dans toute la JudA�e, aprA?s avoir commencA� en GalilA�e, A� la suite du baptA?me que Jean a prA?chA�;
10.38
vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de force JA�sus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guA�rissant tous ceux qui A�taient sous l’empire du diable, car Dieu A�tait avec lui.
10.39
Nous sommes tA�moins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et A� JA�rusalem. Ils l’ont tuA�, en le pendant au bois.
10.40
Dieu l’a ressuscitA� le troisiA?me jour, et il a permis qu’il apparA�t,
10.41
non A� tout le peuple, mais aux tA�moins choisis d’avance par Dieu, A� nous qui avons mangA� et bu avec lui, aprA?s qu’il fut ressuscitA� des morts.
10.42
Et JA�sus nous a ordonnA� de prA?cher au peuple et d’attester que c’est lui qui a A�tA� A�tabli par Dieu juge des vivants et des morts.
10.43
Tous les prophA?tes rendent de lui le tA�moignage que quiconque croit en lui reA�oit par son nom le pardon des pA�chA�s.
10.44
Comme Pierre prononA�ait encore ces mots, le Saint Esprit descendit sur tous ceux qui A�coutaient la parole.
10.45
Tous les fidA?les circoncis qui A�taient venus avec Pierre furent A�tonnA�s de ce que le don du Saint Esprit A�tait aussi rA�pandu sur les paA?ens.
10.46
Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu.
10.47
Alors Pierre dit: Peut-on refuser l’eau du baptA?me A� ceux qui ont reA�u le Saint Esprit aussi bien que nous?
10.48
Et il ordonna qu’ils fussent baptisA�s au nom du Seigneur. Sur quoi ils le priA?rent de rester quelques jours auprA?s d’eux.

Actes 11

11.1
Les apA?tres et les frA?res qui A�taient dans la JudA�e apprirent que les paA?ens avaient aussi reA�u la parole de Dieu.
11.2
Et lorsque Pierre fut montA� A� JA�rusalem, les fidA?les circoncis lui adressA?rent des reproches,
11.3
en disant: Tu es entrA� chez des incirconcis, et tu as mangA� avec eux.
11.4
Pierre se mit A� leur exposer d’une maniA?re suivie ce qui s’A�tait passA�.
11.5
Il dit: J’A�tais dans la ville de JoppA�, et, pendant que je priais, je tombai en extase et j’eus une vision: un objet, semblable A� une grande nappe attachA�e par les quatre coins, descendait du ciel et vint jusqu’A� moi.
11.6
Les regards fixA�s sur cette nappe, j’examinai, et je vis les quadrupA?des de la terre, les bA?tes sauvages, les reptiles, et les oiseaux du ciel.
11.7
Et j’entendis une voix qui me disait: LA?ve-toi, Pierre, tue et mange.
11.8
Mais je dis: Non, Seigneur, car jamais rien de souillA� ni d’impur n’est entrA� dans ma bouche.
11.9
Et pour la seconde fois la voix se fit entendre du ciel: Ce que Dieu a dA�clarA� pur, ne le regarde pas comme souillA�.
11.10
Cela arriva jusqu’A� trois fois; puis tout fut retirA� dans le ciel.
11.11
Et voici, aussitA?t trois hommes envoyA�s de CA�sarA�e vers moi se prA�sentA?rent devant la porte de la maison oA? j’A�tais.
11.12
L’Esprit me dit de partir avec eux sans hA�siter. Les six hommes que voici m’accompagnA?rent, et nous entrA?mes dans la maison de Corneille.
11.13
Cet homme nous raconta comment il avait vu dans sa maison l’ange se prA�sentant A� lui et disant: Envoie A� JoppA�, et fais venir Simon, surnommA� Pierre,
11.14
qui te dira des choses par lesquelles tu seras sauvA�, toi et toute ta maison.
11.15
Lorsque je me fus mis A� parler, le Saint Esprit descendit sur eux, comme sur nous au commencement.
11.16
Et je me souvins de cette parole du Seigneur: Jean a baptisA� d’eau, mais vous, vous serez baptisA�s du Saint Esprit.
11.17
Or, puisque Dieu leur a accordA� le mA?me don qu’A� nous qui avons cru au Seigneur JA�sus Christ, pouvais-je, moi, m’opposer A� Dieu?
11.18
AprA?s avoir entendu cela, ils se calmA?rent, et ils glorifiA?rent Dieu, en disant: Dieu a donc accordA� la repentance aussi aux paA?ens, afin qu’ils aient la vie.
11.19
Ceux qui avaient A�tA� dispersA�s par la persA�cution survenue A� l’occasion d’A�tienne allA?rent jusqu’en PhA�nicie, dans l’A�le de Chypre, et A� Antioche, annonA�ant la parole seulement aux Juifs.
11.20
Il y eut cependant parmi eux quelques hommes de Chypre et de CyrA?ne, qui, A�tant venus A� Antioche, s’adressA?rent aussi aux Grecs, et leur annoncA?rent la bonne nouvelle du Seigneur JA�sus.
11.21
La main du Seigneur A�tait avec eux, et un grand nombre de personnes crurent et se convertirent au Seigneur.
11.22
Le bruit en parvint aux oreilles des membres de l’A�glise de JA�rusalem, et ils envoyA?rent Barnabas jusqu’A� Antioche.
11.23
Lorsqu’il fut arrivA�, et qu’il eut vu la grA?ce de Dieu, il s’en rA�jouit, et il les exhorta tous A� rester d’un coeur ferme attachA�s au Seigneur.
11.24
Car c’A�tait un homme de bien, plein d’Esprit Saint et de foi. Et une foule assez nombreuse se joignit au Seigneur.
11.25
Barnabas se rendit ensuite A� Tarse, pour chercher Saul;
11.26
et, l’ayant trouvA�, il l’amena A� Antioche. Pendant toute une annA�e, ils se rA�unirent aux assemblA�es de l’A�glise, et ils enseignA?rent beaucoup de personnes. Ce fut A� Antioche que, pour la premiA?re fois, les disciples furent appelA�s chrA�tiens.
11.27
En ce temps-lA�, des prophA?tes descendirent de JA�rusalem A� Antioche.
11.28
L’un deux, nommA� Agabus, se leva, et annonA�a par l’Esprit qu’il y aurait une grande famine sur toute la terre. Elle arriva, en effet, sous Claude.
11.29
Les disciples rA�solurent d’envoyer, chacun selon ses moyens, un secours aux frA?res qui habitaient la JudA�e.
11.30
Ils le firent parvenir aux anciens par les mains de Barnabas et de Saul.

Actes 12

12.1
Vers le mA?me temps, le roi HA�rode se mit A� maltraiter quelques membres de l’A�glise,
12.2
et il fit mourir par l’A�pA�e Jacques, frA?re de Jean.
12.3
Voyant que cela A�tait agrA�able aux Juifs, il fit encore arrA?ter Pierre. -C’A�tait pendant les jours des pains sans levain. –
12.4
AprA?s l’avoir saisi et jetA� en prison, il le mit sous la garde de quatre escouades de quatre soldats chacune, avec l’intention de le faire comparaA�tre devant le peuple aprA?s la PA?que.
12.5
Pierre donc A�tait gardA� dans la prison; et l’A�glise ne cessait d’adresser pour lui des priA?res A� Dieu.
12.6
La nuit qui prA�cA�da le jour oA? HA�rode allait le faire comparaA�tre, Pierre, liA� de deux chaA�nes, dormait entre deux soldats; et des sentinelles devant la porte gardaient la prison.
12.7
Et voici, un ange du Seigneur survint, et une lumiA?re brilla dans la prison. L’ange rA�veilla Pierre, en le frappant au cA?tA�, et en disant: LA?ve-toi promptement! Les chaA�nes tombA?rent de ses mains.
12.8
Et l’ange lui dit: Mets ta ceinture et tes sandales. Et il fit ainsi. L’ange lui dit encore: Enveloppe-toi de ton manteau, et suis-moi.
12.9
Pierre sortit, et le suivit, ne sachant pas que ce qui se faisait par l’ange fA�t rA�el, et s’imaginant avoir une vision.
12.10
Lorsqu’ils eurent passA� la premiA?re garde, puis la seconde, ils arrivA?rent A� la porte de fer qui mA?ne A� la ville, et qui s’ouvrit d’elle-mA?me devant eux; ils sortirent, et s’avancA?rent dans une rue. AussitA?t l’ange quitta Pierre.
12.11
Revenu A� lui-mA?me, Pierre dit: Je vois maintenant d’une maniA?re certaine que le Seigneur a envoyA� son ange, et qu’il m’a dA�livrA� de la main d’HA�rode et de tout ce que le peuple juif attendait.
12.12
AprA?s avoir rA�flA�chi, il se dirigea vers la maison de Marie, mA?re de Jean, surnommA� Marc, oA? beaucoup de personnes A�taient rA�unies et priaient.
12.13
Il frappa A� la porte du vestibule, et une servante, nommA�e Rhode, s’approcha pour A�couter.
12.14
Elle reconnut la voix de Pierre; et, dans sa joie, au lieu d’ouvrir, elle courut annoncer que Pierre A�tait devant la porte.
12.15
Ils lui dirent: Tu es folle. Mais elle affirma que la chose A�tait ainsi.
12.16
Et ils dirent: C’est son ange. Cependant Pierre continuait A� frapper. Ils ouvrirent, et furent A�tonnA�s de le voir.
12.17
Pierre, leur ayant de la main fait signe de se taire, leur raconta comment le Seigneur l’avait tirA� de la prison, et il dit: Annoncez-le A� Jacques et aux frA?res. Puis il sortit, et s’en alla dans un autre lieu.
12.18
Quand il fit jour, les soldats furent dans une grande agitation, pour savoir ce que Pierre A�tait devenu.
12.19
HA�rode, s’A�tant mis A� sa recherche et ne l’ayant pas trouvA�, interrogea les gardes, et donna l’ordre de les mener au supplice. Ensuite il descendit de la JudA�e A� CA�sarA�e, pour y sA�journer.
12.20
HA�rode avait des dispositions hostiles A� l’A�gard des Tyriens et des Sidoniens. Mais ils vinrent le trouver d’un commun accord; et, aprA?s avoir gagnA� Blaste, son chambellan, ils sollicitA?rent la paix, parce que leur pays tirait sa subsistance de celui du roi.
12.21
A un jour fixA�, HA�rode, revA?tu de ses habits royaux, et assis sur son trA?ne, les harangua publiquement.
12.22
Le peuple s’A�cria: Voix d’un dieu, et non d’un homme!
12.23
Au mA?me instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas donnA� gloire A� Dieu. Et il expira, rongA� des vers.
12.24
Cependant la parole de Dieu se rA�pandait de plus en plus, et le nombre des disciples augmentait.
12.25
Barnabas et Saul, aprA?s s’A?tre acquittA�s de leur message, s’en retournA?rent de JA�rusalem, emmenant avec eux Jean, surnommA� Marc.

Actes 13

13.1
Il y avait dans l’A�glise d’Antioche des prophA?tes et des docteurs: Barnabas, SimA�on appelA� Niger, Lucius de CyrA?ne, Manahen, qui avait A�tA� A�levA� avec HA�rode le tA�trarque, et Saul.
13.2
Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministA?re et qu’ils jeA�naient, le Saint Esprit dit: Mettez-moi A� part Barnabas et Saul pour l’oeuvre A� laquelle je les ai appelA�s.
13.3
Alors, aprA?s avoir jeA�nA� et priA�, ils leur imposA?rent les mains, et les laissA?rent partir.
13.4
Barnabas et Saul, envoyA�s par le Saint Esprit, descendirent A� SA�leucie, et de lA� ils s’embarquA?rent pour l’A�le de Chypre.
13.5
ArrivA�s A� Salamine, ils annoncA?rent la parole de Dieu dans les synagogues des Juifs. Ils avaient Jean pour aide.
13.6
Ayant ensuite traversA� toute l’A�le jusqu’A� Paphos, ils trouvA?rent un certain magicien, faux prophA?te juif, nommA� Bar JA�sus,
13.7
qui A�tait avec le proconsul Sergius Paulus, homme intelligent. Ce dernier fit appeler Barnabas et Saul, et manifesta le dA�sir d’entendre la parole de Dieu.
13.8
Mais A�lymas, le magicien, -car c’est ce que signifie son nom, -leur faisait opposition, cherchant A� dA�tourner de la foi le proconsul.
13.9
Alors Saul, appelA� aussi Paul, rempli du Saint Esprit, fixa les regards sur lui, et dit:
13.10
Homme plein de toute espA?ce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur?
13.11
Maintenant voici, la main du Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps tu ne verras pas le soleil. AussitA?t l’obscuritA� et les tA�nA?bres tombA?rent sur lui, et il cherchait, en tA?tonnant, des personnes pour le guider.
13.12
Alors le proconsul, voyant ce qui A�tait arrivA�, crut, A�tant frappA� de la doctrine du Seigneur.
13.13
Paul et ses compagnons, s’A�tant embarquA�s A� Paphos, se rendirent A� Perge en Pamphylie. Jean se sA�para d’eux, et retourna A� JA�rusalem.
13.14
De Perge ils poursuivirent leur route, et arrivA?rent A� Antioche de Pisidie. A�tant entrA�s dans la synagogue le jour du sabbat, ils s’assirent.
13.15
AprA?s la lecture de la loi et des prophA?tes, les chefs de la synagogue leur envoyA?rent dire: Hommes frA?res, si vous avez quelque exhortation A� adresser au peuple, parlez.
13.16
Paul se leva, et, ayant fait signe de la main, il dit: Hommes IsraA�lites, et vous qui craignez Dieu, A�coutez!
13.17
Le Dieu de ce peuple d’IsraA�l a choisi nos pA?res. Il mit ce peuple en honneur pendant son sA�jour au pays d’A�gypte, et il l’en fit sortir par son bras puissant.
13.18
Il les nourrit prA?s de quarante ans dans le dA�sert;
13.19
et, ayant dA�truit sept nations au pays de Canaan, il leur en accorda le territoire comme propriA�tA�.
13.20
AprA?s cela, durant quatre cent cinquante ans environ, il leur donna des juges, jusqu’au prophA?te Samuel.
13.21
Ils demandA?rent alors un roi. Et Dieu leur donna, pendant quarante ans, SaA?l, fils de Kis, de la tribu de Benjamin;
13.22
puis, l’ayant rejetA�, il leur suscita pour roi David, auquel il a rendu ce tA�moignage: J’ai trouvA� David, fils d’IsaA?, homme selon mon coeur, qui accomplira toutes mes volontA�s.
13.23
C’est de la postA�ritA� de David que Dieu, selon sa promesse, a suscitA� A� IsraA�l un Sauveur, qui est JA�sus.
13.24
Avant sa venue, Jean avait prA?chA� le baptA?me de repentance A� tout le peuple d’IsraA�l.
13.25
Et lorsque Jean achevait sa course, il disait: Je ne suis pas celui que vous pensez; mais voici, aprA?s moi vient celui des pieds duquel je ne suis pas digne de dA�lier les souliers.
13.26
Hommes frA?res, fils de la race d’Abraham, et vous qui craignez Dieu, c’est A� vous que cette parole de salut a A�tA� envoyA�e.
13.27
Car les habitants de JA�rusalem et leurs chefs ont mA�connu JA�sus, et, en le condamnant, ils ont accompli les paroles des prophA?tes qui se lisent chaque sabbat.
13.28
Quoiqu’ils ne trouvassent en lui rien qui fA�t digne de mort, ils ont demandA� A� Pilate de le faire mourir.
13.29
Et, aprA?s qu’ils eurent accompli tout ce qui est A�crit de lui, ils le descendirent de la croix et le dA�posA?rent dans un sA�pulcre.
13.30
Mais Dieu l’a ressuscitA� des morts.
13.31
Il est apparu pendant plusieurs jours A� ceux qui A�taient montA�s avec lui de la GalilA�e A� JA�rusalem, et qui sont maintenant ses tA�moins auprA?s du peuple.
13.32
Et nous, nous vous annonA�ons cette bonne nouvelle que la promesse faite A� nos pA?res,
13.33
Dieu l’a accomplie pour nous leurs enfants, en ressuscitant JA�sus, selon ce qui est A�crit dans le Psaume deuxiA?me: Tu es mon Fils, Je t’ai engendrA� aujourd’hui.
13.34
Qu’il l’ait ressuscitA� des morts, de telle sorte qu’il ne retournera pas A� la corruption, c’est ce qu’il a dA�clarA�, en disant: Je vous donnerai Les grA?ces saintes promises A� David, ces grA?ces qui sont assurA�es.
13.35
C’est pourquoi il dit encore ailleurs: Tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption.
13.36
Or, David, aprA?s avoir en son temps servi au dessein de Dieu, est mort, a A�tA� rA�uni A� ses pA?res, et a vu la corruption.
13.37
Mais celui que Dieu a ressuscitA� n’a pas vu la corruption.
13.38
Sachez donc, hommes frA?res, que c’est par lui que le pardon des pA�chA�s vous est annoncA�,
13.39
et que quiconque croit est justifiA� par lui de toutes les choses dont vous ne pouviez A?tre justifiA�s par la loi de MoA?se.
13.40
Ainsi, prenez garde qu’il ne vous arrive ce qui est dit dans les prophA?tes:
13.41
Voyez, contempteurs, Soyez A�tonnA�s et disparaissez; Car je vais faire en vos jours une oeuvre, Une oeuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait.
13.42
Lorsqu’ils sortirent, on les pria de parler le sabbat suivant sur les mA?mes choses;
13.43
et, A� l’issue de l’assemblA�e, beaucoup de Juifs et de prosA�lytes pieux suivirent Paul et Barnabas, qui s’entretinrent avec eux, et les exhortA?rent A� rester attachA�s A� la grA?ce de Dieu.
13.44
Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu.
13.45
Les Juifs, voyant la foule, furent remplis de jalousie, et ils s’opposaient A� ce que disait Paul, en le contredisant et en l’injuriant.
13.46
Paul et Barnabas leur dirent avec assurance: C’est A� vous premiA?rement que la parole de Dieu devait A?tre annoncA�e; mais, puisque vous la repoussez, et que vous vous jugez vous-mA?mes indignes de la vie A�ternelle, voici, nous nous tournons vers les paA?ens.
13.47
Car ainsi nous l’a ordonnA� le Seigneur: Je t’ai A�tabli pour A?tre la lumiA?re des nations, Pour porter le salut jusqu’aux extrA�mitA�s de la terre.
13.48
Les paA?ens se rA�jouissaient en entendant cela, ils glorifiaient la parole du Seigneur, et tous ceux qui A�taient destinA�s A� la vie A�ternelle crurent.
13.49
La parole du Seigneur se rA�pandait dans tout le pays.
13.50
Mais les Juifs excitA?rent les femmes dA�votes de distinction et les principaux de la ville; ils provoquA?rent une persA�cution contre Paul et Barnabas, et ils les chassA?rent de leur territoire.
13.51
Paul et Barnabas secouA?rent contre eux la poussiA?re de leurs pieds, et allA?rent A� Icone,
13.52
tandis que les disciples A�taient remplis de joie et du Saint Esprit.

Actes 14

14.1
A Icone, Paul et Barnabas entrA?rent ensemble dans la synagogue des Juifs, et ils parlA?rent de telle maniA?re qu’une grande multitude de Juifs et de Grecs crurent.
14.2
Mais ceux des Juifs qui ne crurent point excitA?rent et aigrirent les esprits des paA?ens contre les frA?res.
14.3
Ils restA?rent cependant assez longtemps A� Icone, parlant avec assurance, appuyA�s sur le Seigneur, qui rendait tA�moignage A� la parole de sa grA?ce et permettait qu’il se fA�t par leurs mains des prodiges et des miracles.
14.4
La population de la ville se divisa: les uns A�taient pour les Juifs, les autres pour les apA?tres.
14.5
Et comme les paA?ens et les Juifs, de concert avec leurs chefs, se mettaient en mouvement pour les outrager et les lapider,
14.6
Paul et Barnabas, en ayant eu connaissance, se rA�fugiA?rent dans les villes de la Lycaonie, A� Lystre et A� Derbe, et dans la contrA�e d’alentour.
14.7
Et ils y annoncA?rent la bonne nouvelle.
14.8
A Lystre, se tenait assis un homme impotent des pieds, boiteux de naissance, et qui n’avait jamais marchA�.
14.9
Il A�coutait parler Paul. Et Paul, fixant les regards sur lui et voyant qu’il avait la foi pour A?tre guA�ri,
14.10
dit d’une voix forte: LA?ve-toi droit sur tes pieds. Et il se leva d’un bond et marcha.
14.11
A la vue de ce que Paul avait fait, la foule A�leva la voix, et dit en langue lycaonienne: Les dieux sous une forme humaine sont descendus vers nous.
14.12
Ils appelaient Barnabas Jupiter, et Paul Mercure, parce que c’A�tait lui qui portait la parole.
14.13
Le prA?tre de Jupiter, dont le temple A�tait A� l’entrA�e de la ville, amena des taureaux avec des bandelettes vers les portes, et voulait, de mA?me que la foule, offrir un sacrifice.
14.14
Les apA?tres Barnabas et Paul, ayant appris cela, dA�chirA?rent leurs vA?tements, et se prA�cipitA?rent au milieu de la foule,
14.15
en s’A�criant: O hommes, pourquoi agissez-vous de la sorte? Nous aussi, nous sommes des hommes de la mA?me nature que vous; et, vous apportant une bonne nouvelle, nous vous exhortons A� renoncer A� ces choses vaines, pour vous tourner vers le Dieu vivant, qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve.
14.16
Ce Dieu, dans les A?ges passA�s, a laissA� toutes les nations suivre leurs propres voies,
14.17
quoiqu’il n’ait cessA� de rendre tA�moignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos coeurs de joie.
14.18
A peine purent-ils, par ces paroles, empA?cher la foule de leur offrir un sacrifice.
14.19
Alors survinrent d’Antioche et d’Icone des Juifs qui gagnA?rent la foule, et qui, aprA?s avoir lapidA� Paul, le traA�nA?rent hors de la ville, pensant qu’il A�tait mort.
14.20
Mais, les disciples l’ayant entourA�, il se leva, et entra dans la ville. Le lendemain, il partit pour Derbe avec Barnabas.
14.21
Quand ils eurent A�vangA�lisA� cette ville et fait un certain nombre de disciples, ils retournA?rent A� Lystre, A� Icone et A� Antioche,
14.22
fortifiant l’esprit des disciples, les exhortant A� persA�vA�rer dans la foi, et disant que c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu.
14.23
Ils firent nommer des anciens dans chaque A�glise, et, aprA?s avoir priA� et jeA�nA�, ils les recommandA?rent au Seigneur, en qui ils avaient cru.
14.24
Traversant ensuite la Pisidie, ils vinrent en Pamphylie,
14.25
annoncA?rent la parole A� Perge, et descendirent A� Attalie.
14.26
De lA� ils s’embarquA?rent pour Antioche, d’oA? ils avaient A�tA� recommandA�s A� la grA?ce de Dieu pour l’oeuvre qu’ils venaient d’accomplir.
14.27
AprA?s leur arrivA�e, ils convoquA?rent l’A�glise, et ils racontA?rent tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi.
14.28
Et ils demeurA?rent assez longtemps avec les disciples.

Actes 15

15.1
Quelques hommes, venus de la JudA�e, enseignaient les frA?res, en disant: Si vous n’A?tes circoncis selon le rite de MoA?se, vous ne pouvez A?tre sauvA�s.
15.2
Paul et Barnabas eurent avec eux un dA�bat et une vive discussion; et les frA?res dA�cidA?rent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient A� JA�rusalem vers les apA?tres et les anciens, pour traiter cette question.
15.3
AprA?s avoir A�tA� accompagnA�s par l’A�glise, ils poursuivirent leur route A� travers la PhA�nicie et la Samarie, racontant la conversion des paA?ens, et ils causA?rent une grande joie A� tous les frA?res.
15.4
ArrivA�s A� JA�rusalem, ils furent reA�us par l’A�glise, les apA?tres et les anciens, et ils racontA?rent tout ce que Dieu avait fait avec eux.
15.5
Alors quelques-uns du parti des pharisiens, qui avaient cru, se levA?rent, en disant qu’il fallait circoncire les paA?ens et exiger l’observation de la loi de MoA?se.
15.6
Les apA?tres et les anciens se rA�unirent pour examiner cette affaire.
15.7
Une grande discussion s’A�tant engagA�e, Pierre se leva, et leur dit: Hommes frA?res, vous savez que dA?s longtemps Dieu a fait un choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les paA?ens entendissent la parole de l’A�vangile et qu’ils crussent.
15.8
Et Dieu, qui connaA�t les coeurs, leur a rendu tA�moignage, en leur donnant le Saint Esprit comme A� nous;
15.9
il n’a fait aucune diffA�rence entre nous et eux, ayant purifiA� leurs coeurs par la foi.
15.10
Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pA?res ni nous n’avons pu porter?
15.11
Mais c’est par la grA?ce du Seigneur JA�sus que nous croyons A?tre sauvA�s, de la mA?me maniA?re qu’eux.
15.12
Toute l’assemblA�e garda le silence, et l’on A�couta Barnabas et Paul, qui racontA?rent tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux au milieu des paA?ens.
15.13
Lorsqu’ils eurent cessA� de parler, Jacques prit la parole, et dit: Hommes frA?res, A�coutez-moi!
15.14
Simon a racontA� comment Dieu a d’abord jetA� les regards sur les nations pour choisir du milieu d’elles un peuple qui portA?t son nom.
15.15
Et avec cela s’accordent les paroles des prophA?tes, selon qu’il est A�crit:
15.16
AprA?s cela, je reviendrai, et je relA?verai de sa chute la tente de David, J’en rA�parerai les ruines, et je la redresserai,
15.17
Afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, Ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoquA�, Dit le Seigneur, qui fait ces choses,
15.18
Et A� qui elles sont connues de toute A�ternitA�.
15.19
C’est pourquoi je suis d’avis qu’on ne crA�e pas des difficultA�s A� ceux des paA?ens qui se convertissent A� Dieu,
15.20
mais qu’on leur A�crive de s’abstenir des souillures des idoles, de l’impudicitA�, des animaux A�touffA�s et du sang.
15.21
Car, depuis bien des gA�nA�rations, MoA?se a dans chaque ville des gens qui le prA?chent, puisqu’on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues.
15.22
Alors il parut bon aux apA?tres et aux anciens, et A� toute l’A�glise, de choisir parmi eux et d’envoyer A� Antioche, avec Paul et Barsabas, Jude appelA� Barnabas et Silas, hommes considA�rA�s entre les frA?res.
15.23
Ils les chargA?rent d’une lettre ainsi conA�ue: Les apA?tres, les anciens, et les frA?res, aux frA?res d’entre les paA?ens, qui sont A� Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut!
15.24
Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n’avions donnA� aucun ordre, vous ont troublA�s par leurs discours et ont A�branlA� vos A?mes,
15.25
nous avons jugA� A� propos, aprA?s nous A?tre rA�unis tous ensemble, de choisir des dA�lA�guA�s et de vous les envoyer avec nos bien-aimA�s Barnabas et Paul,
15.26
ces hommes qui ont exposA� leur vie pour le nom de notre Seigneur JA�sus Christ.
15.27
Nous avons donc envoyA� Jude et Silas, qui vous annonceront de leur bouche les mA?mes choses.
15.28
Car il a paru bon au Saint Esprit et A� nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nA�cessaire,
15.29
savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiA�es aux idoles, du sang, des animaux A�touffA�s, et de l’impudicitA�, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.
15.30
Eux donc, ayant pris congA� de l’A�glise, allA?rent A� Antioche, oA? ils remirent la lettre A� la multitude assemblA�e.
15.31
AprA?s l’avoir lue, les frA?res furent rA�jouis de l’encouragement qu’elle leur apportait.
15.32
Jude et Silas, qui A�taient eux-mA?mes prophA?tes, les exhortA?rent et les fortifiA?rent par plusieurs discours.
15.33
Au bout de quelque temps, les frA?res les laissA?rent en paix retourner vers ceux qui les avaient envoyA�s.
15.34
Toutefois Silas trouva bon de rester.
15.35
Paul et Barnabas demeurA?rent A� Antioche, enseignant et annonA�ant, avec plusieurs autres, la bonne nouvelle de la parole du Seigneur.
15.36
Quelques jours s’A�coulA?rent, aprA?s lesquels Paul dit A� Barnabas: Retournons visiter les frA?res dans toutes les villes oA? nous avons annoncA� la parole du Seigneur, pour voir en quel A�tat ils sont.
15.37
Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommA� Marc;
15.38
mais Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittA�s depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnA�s dans leur oeuvre.
15.39
Ce dissentiment fut assez vif pour A?tre cause qu’ils se sA�parA?rent l’un de l’autre. Et Barnabas, prenant Marc avec lui, s’embarqua pour l’A�le de Chypre.
15.40
Paul fit choix de Silas, et partit, recommandA� par les frA?res A� la grA?ce du Seigneur.
15.41
Il parcourut la Syrie et la Cilicie, fortifiant les A�glises.

Actes 16

16.1
Il se rendit ensuite A� Derbe et A� Lystre. Et voici, il y avait lA� un disciple nommA� TimothA�e, fils d’une femme juive fidA?le et d’un pA?re grec.
16.2
Les frA?res de Lystre et d’Icone rendaient de lui un bon tA�moignage.
16.3
Paul voulut l’emmener avec lui; et, l’ayant pris, il le circoncit, A� cause des Juifs qui A�taient dans ces lieux-lA�, car tous savaient que son pA?re A�tait grec.
16.4
En passant par les villes, ils recommandaient aux frA?res d’observer les dA�cisions des apA?tres et des anciens de JA�rusalem.
16.5
Les A�glises se fortifiaient dans la foi, et augmentaient en nombre de jour en jour.
16.6
Ayant A�tA� empA?chA�s par le Saint Esprit d’annoncer la parole dans l’Asie, ils traversA?rent la Phrygie et le pays de Galatie.
16.7
ArrivA�s prA?s de la Mysie, ils se disposaient A� entrer en Bithynie; mais l’Esprit de JA�sus ne le leur permit pas.
16.8
Ils franchirent alors la Mysie, et descendirent A� Troas.
16.9
Pendant la nuit, Paul eut une vision: un MacA�donien lui apparut, et lui fit cette priA?re: Passe en MacA�doine, secours-nous!
16.10
AprA?s cette vision de Paul, nous cherchA?mes aussitA?t A� nous rendre en MacA�doine, concluant que le Seigneur nous appelait A� y annoncer la bonne nouvelle.
16.11
A�tant partis de Troas, nous fA�mes voile directement vers la Samothrace, et le lendemain nous dA�barquA?mes A� NA�apolis.
16.12
De lA� nous allA?mes A� Philippes, qui est la premiA?re ville d’un district de MacA�doine, et une colonie. Nous passA?mes quelques jours dans cette ville.
16.13
Le jour du sabbat, nous nous rendA�mes, hors de la porte, vers une riviA?re, oA? nous pensions que se trouvait un lieu de priA?re. Nous nous assA�mes, et nous parlA?mes aux femmes qui A�taient rA�unies.
16.14
L’une d’elles, nommA�e Lydie, marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, A�tait une femme craignant Dieu, et elle A�coutait. Le Seigneur lui ouvrit le coeur, pour qu’elle fA�t attentive A� ce que disait Paul.
16.15
Lorsqu’elle eut A�tA� baptisA�e, avec sa famille, elle nous fit cette demande: Si vous me jugez fidA?le au Seigneur, entrez dans ma maison, et demeurez-y. Et elle nous pressa par ses instances.
16.16
Comme nous allions au lieu de priA?re, une servante qui avait un esprit de Python, et qui, en devinant, procurait un grand profit A� ses maA�tres, vint au-devant de nous,
16.17
et se mit A� nous suivre, Paul et nous. Elle criait: Ces hommes sont les serviteurs du Dieu TrA?s Haut, et ils vous annoncent la voie du salut.
16.18
Elle fit cela pendant plusieurs jours. Paul fatiguA� se retourna, et dit A� l’esprit: Je t’ordonne, au nom de JA�sus Christ, de sortir d’elle. Et il sortit A� l’heure mA?me.
16.19
Les maA�tres de la servante, voyant disparaA�tre l’espoir de leur gain, se saisirent de Paul et de Silas, et les traA�nA?rent sur la place publique devant les magistrats.
16.20
Ils les prA�sentA?rent aux prA�teurs, en disant: Ces hommes troublent notre ville;
16.21
ce sont des Juifs, qui annoncent des coutumes qu’il ne nous est permis ni de recevoir ni de suivre, A� nous qui sommes Romains.
16.22
La foule se souleva aussi contre eux, et les prA�teurs, ayant fait arracher leurs vA?tements, ordonnA?rent qu’on les battA�t de verges.
16.23
AprA?s qu’on les eut chargA�s de coups, ils les jetA?rent en prison, en recommandant au geA?lier de les garder sA�rement.
16.24
Le geA?lier, ayant reA�u cet ordre, les jeta dans la prison intA�rieure, et leur mit les ceps aux pieds.
16.25
Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient.
16.26
Tout A� coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent A�branlA�s; au mA?me instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus.
16.27
Le geA?lier se rA�veilla, et, lorsqu’il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son A�pA�e et allait se tuer, pensant que les prisonniers s’A�taient enfuis.
16.28
Mais Paul cria d’une voix forte: Ne te fais point de mal, nous sommes tous ici.
16.29
Alors le geA?lier, ayant demandA� de la lumiA?re, entra prA�cipitamment, et se jeta tout tremblant aux pieds de Paul et de Silas;
16.30
il les fit sortir, et dit: Seigneurs, que faut-il que je fasse pour A?tre sauvA�?
16.31
Paul et Silas rA�pondirent: Crois au Seigneur JA�sus, et tu seras sauvA�, toi et ta famille.
16.32
Et ils lui annoncA?rent la parole du Seigneur, ainsi qu’A� tous ceux qui A�taient dans sa maison.
16.33
Il les prit avec lui, A� cette heure mA?me de la nuit, il lava leurs plaies, et aussitA?t il fut baptisA�, lui et tous les siens.
16.34
Les ayant conduits dans son logement, il leur servit A� manger, et il se rA�jouit avec toute sa famille de ce qu’il avait cru en Dieu.
16.35
Quand il fit jour, les prA�teurs envoyA?rent les licteurs pour dire au geA?lier: RelA?che ces hommes.
16.36
Et le geA?lier annonA�a la chose A� Paul: Les prA�teurs ont envoyA� dire qu’on vous relA?chA?t; maintenant donc sortez, et allez en paix.
16.37
Mais Paul dit aux licteurs: AprA?s nous avoir battus de verges publiquement et sans jugement, nous qui sommes Romains, ils nous ont jetA�s en prison, et maintenant ils nous font sortir secrA?tement! Il n’en sera pas ainsi. Qu’ils viennent eux-mA?mes nous mettre en libertA�.
16.38
Les licteurs rapportA?rent ces paroles aux prA�teurs, qui furent effrayA�s en apprenant qu’ils A�taient Romains.
16.39
Ils vinrent les apaiser, et ils les mirent en libertA�, en les priant de quitter la ville.
16.40
Quand ils furent sortis de la prison, ils entrA?rent chez Lydie, et, aprA?s avoir vu et exhortA� les frA?res, ils partirent.

Actes 17

17.1
Paul et Silas passA?rent par Amphipolis et Apollonie, et ils arrivA?rent A� Thessalonique, oA? les Juifs avaient une synagogue.
17.2
Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d’aprA?s les A�critures,
17.3
expliquant et A�tablissant que le Christ devait souffrir et ressusciter des morts. Et JA�sus que je vous annonce, disait-il, c’est lui qui est le Christ.
17.4
Quelques-uns d’entre eux furent persuadA�s, et se joignirent A� Paul et A� Silas, ainsi qu’une grande multitude de Grecs craignant Dieu, et beaucoup de femmes de qualitA�.
17.5
Mais les Juifs, jaloux prirent avec eux quelques mA�chants hommes de la populace, provoquA?rent des attroupements, et rA�pandirent l’agitation dans la ville. Ils se portA?rent A� la maison de Jason, et ils cherchA?rent Paul et Silas, pour les amener vers le peuple.
17.6
Ne les ayant pas trouvA�s, ils traA�nA?rent Jason et quelques frA?res devant les magistrats de la ville, en criant: Ces gens, qui ont bouleversA� le monde, sont aussi venus ici, et Jason les a reA�us.
17.7
Ils agissent tous contre les A�dits de CA�sar, disant qu’il y a un autre roi, JA�sus.
17.8
Par ces paroles ils A�murent la foule et les magistrats,
17.9
qui ne laissA?rent aller Jason et les autres qu’aprA?s avoir obtenu d’eux une caution.
17.10
AussitA?t les frA?res firent partir de nuit Paul et Silas pour BA�rA�e. Lorsqu’ils furent arrivA�s, ils entrA?rent dans la synagogue des Juifs.
17.11
Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique; ils reA�urent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les A�critures, pour voir si ce qu’on leur disait A�tait exact.
17.12
Plusieurs d’entre eux crurent, ainsi que beaucoup de femmes grecques de distinction, et beaucoup d’hommes.
17.13
Mais, quand les Juifs de Thessalonique surent que Paul annonA�ait aussi A� BA�rA�e la parole de Dieu, ils vinrent y agiter la foule.
17.14
Alors les frA?res firent aussitA?t partir Paul du cA?tA� de la mer; Silas et TimothA�e restA?rent A� BA�rA�e.
17.15
Ceux qui accompagnaient Paul le conduisirent jusqu’A� AthA?nes. Puis ils s’en retournA?rent, chargA�s de transmettre A� Silas et A� TimothA�e l’ordre de le rejoindre au plus tA?t.
17.16
Comme Paul les attendait A� AthA?nes, il sentait au dedans de lui son esprit s’irriter, A� la vue de cette ville pleine d’idoles.
17.17
Il s’entretenait donc dans la synagogue avec les Juifs et les hommes craignant Dieu, et sur la place publique chaque jour avec ceux qu’il rencontrait.
17.18
Quelques philosophes A�picuriens et stoA?ciens se mirent A� parler avec lui. Et les uns disaient: Que veut dire ce discoureur? D’autres, l’entendant annoncer JA�sus et la rA�surrection, disaient: Il semble qu’il annonce des divinitA�s A�trangA?res.
17.19
Alors ils le prirent, et le menA?rent A� l’ArA�opage, en disant: Pourrions-nous savoir quelle est cette nouvelle doctrine que tu enseignes?
17.20
Car tu nous fais entendre des choses A�tranges. Nous voudrions donc savoir ce que cela peut A?tre.
17.21
Or, tous les AthA�niens et les A�trangers demeurant A� AthA?nes ne passaient leur temps qu’A� dire ou A� A�couter des nouvelles.
17.22
Paul, debout au milieu de l’ArA�opage, dit: Hommes AthA�niens, je vous trouve A� tous A�gards extrA?mement religieux.
17.23
Car, en parcourant votre ville et en considA�rant les objets de votre dA�votion, j’ai mA?me dA�couvert un autel avec cette inscription: A un dieu inconnu! Ce que vous rA�vA�rez sans le connaA�tre, c’est ce que je vous annonce.
17.24
Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, A�tant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme;
17.25
il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne A� tous la vie, la respiration, et toutes choses.
17.26
Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant dA�terminA� la durA�e des temps et les bornes de leur demeure;
17.27
il a voulu qu’ils cherchassent le Seigneur, et qu’ils s’efforA�assent de le trouver en tA?tonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous,
17.28
car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’A?tre. C’est ce qu’ont dit aussi quelques-uns de vos poA?tes: De lui nous sommes la race…
17.29
Ainsi donc, A�tant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinitA� soit semblable A� de l’or, A� de l’argent, ou A� de la pierre, sculptA�s par l’art et l’industrie de l’homme.
17.30
Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant A� tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient A� se repentir,
17.31
parce qu’il a fixA� un jour oA? il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a dA�signA�, ce dont il a donnA� A� tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts…
17.32
Lorsqu’ils entendirent parler de rA�surrection des morts, les uns se moquA?rent, et les autres dirent: Nous t’entendrons lA�-dessus une autre fois.
17.33
Ainsi Paul se retira du milieu d’eux.
17.34
Quelques-uns nA�anmoins s’attachA?rent A� lui et crurent, Denys l’arA�opagite, une femme nommA�e Damaris, et d’autres avec eux.

Actes 18

18.1
AprA?s cela, Paul partit d’AthA?nes, et se rendit A� Corinthe.
18.2
Il y trouva un Juif nommA� Aquilas, originaire du Pont, rA�cemment arrivA� d’Italie avec sa femme Priscille, parce que Claude avait ordonnA� A� tous les Juifs de sortir de Rome. Il se lia avec eux;
18.3
et, comme il avait le mA?me mA�tier, il demeura chez eux et y travailla: ils A�taient faiseurs de tentes.
18.4
Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs.
18.5
Mais quand Silas et TimothA�e furent arrivA�s de la MacA�doine, il se donna tout entier A� la parole, attestant aux Juifs que JA�sus A�tait le Christ.
18.6
Les Juifs faisant alors de l’opposition et se livrant A� des injures, Paul secoua ses vA?tements, et leur dit: Que votre sang retombe sur votre tA?te! J’en suis pur. DA?s maintenant, j’irai vers les paA?ens.
18.7
Et sortant de lA�, il entra chez un nommA� Justus, homme craignant Dieu, et dont la maison A�tait contiguA� A� la synagogue.
18.8
Cependant Crispus, le chef de la synagogue, crut au Seigneur avec toute sa famille. Et plusieurs Corinthiens, qui avaient entendu Paul, crurent aussi, et furent baptisA�s.
18.9
Le Seigneur dit A� Paul en vision pendant la nuit: Ne crains point; mais parle, et ne te tais point,
18.10
Car je suis avec toi, et personne ne mettra la main sur toi pour te faire du mal: parle, car j’ai un peuple nombreux dans cette ville.
18.11
Il y demeura un an et six mois, enseignant parmi les Corinthiens la parole de Dieu.
18.12
Du temps que Gallion A�tait proconsul de l’AchaA?e, les Juifs se soulevA?rent unanimement contre Paul, et le menA?rent devant le tribunal,
18.13
en disant: Cet homme excite les gens A� servir Dieu d’une maniA?re contraire A� la loi.
18.14
Paul allait ouvrir la bouche, lorsque Gallion dit aux Juifs: S’il s’agissait de quelque injustice ou de quelque mA�chante action, je vous A�couterais comme de raison, A? Juifs;
18.15
mais, s’il s’agit de discussions sur une parole, sur des noms, et sur votre loi, cela vous regarde: je ne veux pas A?tre juge de ces choses.
18.16
Et il les renvoya du tribunal.
18.17
Alors tous, se saisissant de SosthA?ne, le chef de la synagogue, le battirent devant le tribunal, sans que Gallion s’en mA�t en peine.
18.18
Paul resta encore assez longtemps A� Corinthe. Ensuite il prit congA� des frA?res, et s’embarqua pour la Syrie, avec Priscille et Aquilas, aprA?s s’A?tre fait raser la tA?te A� CenchrA�es, car il avait fait un voeu.
18.19
Ils arrivA?rent A� A�phA?se, et Paul y laissa ses compagnons. A�tant entrA� dans la synagogue, il s’entretint avec les Juifs,
18.20
qui le priA?rent de prolonger son sA�jour.
18.21
Mais il n’y consentit point, et il prit congA� d’eux, en disant: Il faut absolument que je cA�lA?bre la fA?te prochaine A� JA�rusalem. Je reviendrai vers vous, si Dieu le veut. Et il partit d’A�phA?se.
18.22
A�tant dA�barquA� A� CA�sarA�e, il monta A� JA�rusalem, et, aprA?s avoir saluA� l’A�glise, il descendit A� Antioche.
18.23
Lorsqu’il eut passA� quelque temps A� Antioche, Paul se mit en route, et parcourut successivement la Galatie et la Phrygie, fortifiant tous les disciples.
18.24
Un Juif nommA� Apollos, originaire d’Alexandrie, homme A�loquent et versA� dans les A�critures, vint A� A�phA?se.
18.25
Il A�tait instruit dans la voie du Seigneur, et, fervent d’esprit, il annonA�ait et enseignait avec exactitude ce qui concerne JA�sus, bien qu’il ne connA�t que le baptA?me de Jean.
18.26
Il se mit A� parler librement dans la synagogue. Aquilas et Priscille, l’ayant entendu, le prirent avec eux, et lui exposA?rent plus exactement la voie de Dieu.
18.27
Comme il voulait passer en AchaA?e, les frA?res l’y encouragA?rent, et A�crivirent aux disciples de le bien recevoir. Quand il fut arrivA�, il se rendit, par la grA?ce de Dieu, trA?s utile A� ceux qui avaient cru;
18.28
Car il rA�futait vivement les Juifs en public, dA�montrant par les A�critures que JA�sus est le Christ.

Actes 19

19.1
Pendant qu’Apollos A�tait A� Corinthe, Paul, aprA?s avoir parcouru les hautes provinces de l’Asie, arriva A� A�phA?se. Ayant rencontrA� quelques disciples, il leur dit:
19.2
Avez-vous reA�u le Saint Esprit, quand vous avez cru? Ils lui rA�pondirent: Nous n’avons pas mA?me entendu dire qu’il y ait un Saint Esprit.
19.3
Il dit: De quel baptA?me avez-vous donc A�tA� baptisA�s? Et ils rA�pondirent: Du baptA?me de Jean.
19.4
Alors Paul dit: Jean a baptisA� du baptA?me de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait aprA?s lui, c’est-A�-dire, en JA�sus.
19.5
Sur ces paroles, ils furent baptisA�s au nom du Seigneur JA�sus.
19.6
Lorsque Paul leur eut imposA� les mains, le Saint Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophA�tisaient.
19.7
Ils A�taient en tout environ douze hommes.
19.8
Ensuite Paul entra dans la synagogue, oA? il parla librement. Pendant trois mois, il discourut sur les choses qui concernent le royaume de Dieu, s’efforA�ant de persuader ceux qui l’A�coutaient.
19.9
Mais, comme quelques-uns restaient endurcis et incrA�dules, dA�criant devant la multitude la voie du Seigneur, il se retira d’eux, sA�para les disciples, et enseigna chaque jour dans l’A�cole d’un nommA� Tyrannus.
19.10
Cela dura deux ans, de sorte que tous ceux qui habitaient l’Asie, Juifs et Grecs, entendirent la parole du Seigneur.
19.11
Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul,
19.12
au point qu’on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touchA� son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient.
19.13
Quelques exorcistes juifs ambulants essayA?rent d’invoquer sur ceux qui avaient des esprits malins le nom du Seigneur JA�sus, en disant: Je vous conjure par JA�sus que Paul prA?che!
19.14
Ceux qui faisaient cela A�taient sept fils de ScA�va, Juif, l’un des principaux sacrificateurs.
19.15
L’esprit malin leur rA�pondit: Je connais JA�sus, et je sais qui est Paul; mais vous, qui A?tes-vous?
19.16
Et l’homme dans lequel A�tait l’esprit malin s’A�lanA�a sur eux, se rendit maA�tre de tous deux, et les maltraita de telle sorte qu’ils s’enfuirent de cette maison nus et blessA�s.
19.17
Cela fut connu de tous les Juifs et de tous les Grecs qui demeuraient A� A�phA?se, et la crainte s’empara d’eux tous, et le nom du Seigneur JA�sus A�tait glorifiA�.
19.18
Plusieurs de ceux qui avaient cru venaient confesser et dA�clarer ce qu’ils avaient fait.
19.19
Et un certain nombre de ceux qui avaient exercA� les arts magiques, ayant apportA� leurs livres, les brA�lA?rent devant tout le monde: on en estima la valeur A� cinquante mille piA?ces d’argent.
19.20
C’est ainsi que la parole du Seigneur croissait en puissance et en force.
19.21
AprA?s que ces choses se furent passA�es, Paul forma le projet d’aller A� JA�rusalem, en traversant la MacA�doine et l’AchaA?e. Quand j’aurai A�tA� lA�, se disait-il, il faut aussi que je voie Rome.
19.22
Il envoya en MacA�doine deux de ses aides, TimothA�e et A�raste, et il resta lui-mA?me quelque temps encore en Asie.
19.23
Il survint, A� cette A�poque, un grand trouble au sujet de la voie du Seigneur.
19.24
Un nommA� DA�mA�trius, orfA?vre, fabriquait en argent des temples de Diane, et procurait A� ses ouvriers un gain considA�rable.
19.25
Il les rassembla, avec ceux du mA?me mA�tier, et dit: O hommes, vous savez que notre bien-A?tre dA�pend de cette industrie;
19.26
et vous voyez et entendez que, non seulement A� A�phA?se, mais dans presque toute l’Asie, ce Paul a persuadA� et dA�tournA� une foule de gens, en disant que les dieux faits de main d’homme ne sont pas des dieux.
19.27
Le danger qui en rA�sulte, ce n’est pas seulement que notre industrie ne tombe en discrA�dit; c’est encore que le temple de la grande dA�esse Diane ne soit tenu pour rien, et mA?me que la majestA� de celle qui est rA�vA�rA�e dans toute l’Asie et dans le monde entier ne soit rA�duite A� nA�ant.
19.28
Ces paroles les ayant remplis de colA?re, ils se mirent A� crier: Grande est la Diane des A�phA�siens!
19.29
Toute la ville fut dans la confusion. Ils se prA�cipitA?rent tous ensemble au thA�A?tre, entraA�nant avec eux GaA?us et Aristarque, MacA�doniens, compagnons de voyage de Paul.
19.30
Paul voulait se prA�senter devant le peuple, mais les disciples l’en empA?chA?rent;
19.31
quelques-uns mA?me des Asiarques, qui A�taient ses amis, envoyA?rent vers lui, pour l’engager A� ne pas se rendre au thA�A?tre.
19.32
Les uns criaient d’une maniA?re, les autres d’une autre, car le dA�sordre rA�gnait dans l’assemblA�e, et la plupart ne savaient pas pourquoi ils s’A�taient rA�unis.
19.33
Alors on fit sortir de la foule Alexandre, que les Juifs poussaient en avant; et Alexandre, faisant signe de la main, voulait parler au peuple.
19.34
Mais quand ils reconnurent qu’il A�tait Juif, tous d’une seule voix criA?rent pendant prA?s de deux heures: Grande est la Diane des A�phA�siens!
19.35
Cependant le secrA�taire, ayant apaisA� la foule, dit: Hommes A�phA�siens, quel est celui qui ignore que la ville d’A�phA?se est la gardienne du temple de la grande Diane et de son simulacre tombA� du ciel?
19.36
Cela A�tant incontestable, vous devez vous calmer, et ne rien faire avec prA�cipitation.
19.37
Car vous avez amenA� ces hommes, qui ne sont coupables ni de sacrilA?ge, ni de blasphA?me envers notre dA�esse.
19.38
Si donc DA�mA�trius et ses ouvriers ont A� se plaindre de quelqu’un, il y a des jours d’audience et des proconsuls; qu’ils s’appellent en justice les uns les autres.
19.39
Et si vous avez en vue d’autres objets, ils se rA�gleront dans une assemblA�e lA�gale.
19.40
Nous risquons, en effet, d’A?tre accusA�s de sA�dition pour ce qui s’est passA� aujourd’hui, puisqu’il n’existe aucun motif qui nous permette de justifier cet attroupement.
19.41
(19:40b) AprA?s ces paroles, il congA�dia l’assemblA�e.

Actes 20

20.1
Lorsque le tumulte eut cessA�, Paul rA�unit les disciples, et, aprA?s les avoir exhortA�s, prit congA� d’eux, et partit pour aller en MacA�doine.
20.2
Il parcourut cette contrA�e, en adressant aux disciples de nombreuses exhortations.
20.3
Puis il se rendit en GrA?ce, oA? il sA�journa trois mois. Il A�tait sur le point de s’embarquer pour la Syrie, quand les Juifs lui dressA?rent des embA�ches. Alors il se dA�cida A� reprendre la route de la MacA�doine.
20.4
Il avait pour l’accompagner jusqu’en Asie: Sopater de BA�rA�e, fils de Pyrrhus, Aristarque et Second de Thessalonique, GaA?us de Derbe, TimothA�e, ainsi que Tychique et Trophime, originaires d’Asie.
20.5
Ceux-ci prirent les devants, et nous attendirent A� Troas.
20.6
Pour nous, aprA?s les jours des pains sans levain, nous nous embarquA?mes A� Philippes, et, au bout de cinq jours, nous les rejoignA�mes A� Troas, oA? nous passA?mes sept jours.
20.7
Le premier jour de la semaine, nous A�tions rA�unis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s’entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu’A� minuit.
20.8
Il y avait beaucoup de lampes dans la chambre haute oA? nous A�tions assemblA�s.
20.9
Or, un jeune homme nommA� Eutychus, qui A�tait assis sur la fenA?tre, s’endormit profondA�ment pendant le long discours de Paul; entraA�nA� par le sommeil, il tomba du troisiA?me A�tage en bas, et il fut relevA� mort.
20.10
Mais Paul, A�tant descendu, se pencha sur lui et le prit dans ses bras, en disant: Ne vous troublez pas, car son A?me est en lui.
20.11
Quand il fut remontA�, il rompit le pain et mangea, et il parla longtemps encore jusqu’au jour. AprA?s quoi il partit.
20.12
Le jeune homme fut ramenA� vivant, et ce fut le sujet d’une grande consolation.
20.13
Pour nous, nous prA�cA�dA?mes Paul sur le navire, et nous fA�mes voile pour Assos, oA? nous avions convenu de le reprendre, parce qu’il devait faire la route A� pied.
20.14
Lorsqu’il nous eut rejoints A� Assos, nous le prA�mes A� bord, et nous allA?mes A� MytilA?ne.
20.15
De lA�, continuant par mer, nous arrivA?mes le lendemain vis-A�-vis de Chios. Le jour suivant, nous cinglA?mes vers Samos, et le jour d’aprA?s nous vA�nmes A� Milet.
20.16
Paul avait rA�solu de passer devant A�phA?se sans s’y arrA?ter, afin de ne pas perdre de temps en Asie; car il se hA?tait pour se trouver, si cela lui A�tait possible, A� JA�rusalem le jour de la PentecA?te.
20.17
Cependant, de Milet Paul envoya chercher A� A�phA?se les anciens de l’A�glise.
20.18
Lorsqu’ils furent arrivA�s vers lui, il leur dit: Vous savez de quelle maniA?re, depuis le premier jour oA? je suis entrA� en Asie, je me suis sans cesse conduit avec vous,
20.19
servant le Seigneur en toute humilitA�, avec larmes, et au milieu des A�preuves que me suscitaient les embA�ches des Juifs.
20.20
Vous savez que je n’ai rien cachA� de ce qui vous A�tait utile, et que je n’ai pas craint de vous prA?cher et de vous enseigner publiquement et dans les maisons,
20.21
annonA�ant aux Juifs et aux Grecs la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur JA�sus Christ.
20.22
Et maintenant voici, liA� par l’Esprit, je vais A� JA�rusalem, ne sachant pas ce qui m’y arrivera;
20.23
seulement, de ville en ville, l’Esprit Saint m’avertit que des liens et des tribulations m’attendent.
20.24
Mais je ne fais pour moi-mA?me aucun cas de ma vie, comme si elle m’A�tait prA�cieuse, pourvu que j’accomplisse ma course avec joie, et le ministA?re que j’ai reA�u du Seigneur JA�sus, d’annoncer la bonne nouvelle de la grA?ce de Dieu.
20.25
Et maintenant voici, je sais que vous ne verrez plus mon visage, vous tous au milieu desquels j’ai passA� en prA?chant le royaume de Dieu.
20.26
C’est pourquoi je vous dA�clare aujourd’hui que je suis pur du sang de vous tous,
20.27
car je vous ai annoncA� tout le conseil de Dieu, sans en rien cacher.
20.28
Prenez donc garde A� vous-mA?mes, et A� tout le troupeau sur lequel le Saint Esprit vous a A�tablis A�vA?ques, pour paA�tre l’A�glise du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang.
20.29
Je sais qu’il s’introduira parmi vous, aprA?s mon dA�part, des loups cruels qui n’A�pargneront pas le troupeau,
20.30
et qu’il s’A�lA?vera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraA�ner les disciples aprA?s eux.
20.31
Veillez donc, vous souvenant que, durant trois annA�es, je n’ai cessA� nuit et jour d’exhorter avec larmes chacun de vous.
20.32
Et maintenant je vous recommande A� Dieu et A� la parole de sa grA?ce, A� celui qui peut A�difier et donner l’hA�ritage avec tous les sanctifiA�s.
20.33
Je n’ai dA�sirA� ni l’argent, ni l’or, ni les vA?tements de personne.
20.34
Vous savez vous-mA?mes que ces mains ont pourvu A� mes besoins et A� ceux des personnes qui A�taient avec moi.
20.35
Je vous ai montrA� de toutes maniA?res que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-mA?me: Il y a plus de bonheur A� donner qu’A� recevoir.
20.36
AprA?s avoir ainsi parlA�, il se mit A� genoux, et il pria avec eux tous.
20.37
Et tous fondirent en larmes, et, se jetant au cou de Paul,
20.38
ils l’embrassaient, affligA�s surtout de ce qu’il avait dit qu’ils ne verraient plus son visage. Et ils l’accompagnA?rent jusqu’au navire.

Actes 21

21.1
Nous nous embarquA?mes, aprA?s nous A?tre sA�parA�s d’eux, et nous allA?mes directement A� Cos, le lendemain A� Rhodes, et de lA� A� Patara.
21.2
Et ayant trouvA� un navire qui faisait la traversA�e vers la PhA�nicie, nous montA?mes et partA�mes.
21.3
Quand nous fA�mes en vue de l’A�le de Chypre, nous la laissA?mes A� gauche, poursuivant notre route du cA?tA� de la Syrie, et nous abordA?mes A� Tyr, oA? le bA?timent devait dA�charger sa cargaison.
21.4
Nous trouvA?mes les disciples, et nous restA?mes lA� sept jours. Les disciples, poussA�s par l’Esprit, disaient A� Paul de ne pas monter A� JA�rusalem.
21.5
Mais, lorsque nous fA�mes au terme des sept jours, nous nous acheminA?mes pour partir, et tous nous accompagnA?rent avec leur femme et leurs enfants jusque hors de la ville. Nous nous mA�mes A� genoux sur le rivage, et nous priA?mes.
21.6
Puis, ayant pris congA� les uns des autres, nous montA?mes sur le navire, et ils retournA?rent chez eux.
21.7
Achevant notre navigation, nous allA?mes de Tyr A� PtolA�maA?s, oA? nous saluA?mes les frA?res, et passA?mes un jour avec eux.
21.8
Nous partA�mes le lendemain, et nous arrivA?mes A� CA�sarA�e. A�tant entrA�s dans la maison de Philippe l’A�vangA�liste, qui A�tait l’un des sept, nous logeA?mes chez lui.
21.9
Il avait quatre filles vierges qui prophA�tisaient.
21.10
Comme nous A�tions lA� depuis plusieurs jours, un prophA?te, nommA� Agabus, descendit de JudA�e,
21.11
et vint nous trouver. Il prit la ceinture de Paul, se lia les pieds et les mains, et dit: Voici ce que dA�clare le Saint Esprit: L’homme A� qui appartient cette ceinture, les Juifs le lieront de la mA?me maniA?re A� JA�rusalem, et le livreront entre les mains des paA?ens.
21.12
Quand nous entendA�mes cela, nous et ceux de l’endroit, nous priA?mes Paul de ne pas monter A� JA�rusalem.
21.13
Alors il rA�pondit: Que faites-vous, en pleurant et en me brisant le coeur? Je suis prA?t, non seulement A� A?tre liA�, mais encore A� mourir A� JA�rusalem pour le nom du Seigneur JA�sus.
21.14
Comme il ne se laissait pas persuader, nous n’insistA?mes pas, et nous dA�mes: Que la volontA� du Seigneur se fasse!
21.15
AprA?s ces jours-lA�, nous fA�mes nos prA�paratifs, et nous montA?mes A� JA�rusalem.
21.16
Quelques disciples de CA�sarA�e vinrent aussi avec nous, et nous conduisirent chez un nommA� Mnason, de l’A�le de Chypre, ancien disciple, chez qui nous devions loger.
21.17
Lorsque nous arrivA?mes A� JA�rusalem, les frA?res nous reA�urent avec joie.
21.18
Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens s’y rA�unirent.
21.19
AprA?s les avoir saluA�s, il raconta en dA�tail ce que Dieu avait fait au milieu des paA?ens par son ministA?re.
21.20
Quand ils l’eurent entendu, ils glorifiA?rent Dieu. Puis ils lui dirent: Tu vois, frA?re, combien de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zA�lA�s pour la loi.
21.21
Or, ils ont appris que tu enseignes A� tous les Juifs qui sont parmi les paA?ens A� renoncer A� MoA?se, leur disant de ne pas circoncire les enfants et de ne pas se conformer aux coutumes.
21.22
Que faire donc? Sans aucun doute la multitude se rassemblera, car on saura que tu es venu.
21.23
C’est pourquoi fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un voeu;
21.24
prends-les avec toi, purifie-toi avec eux, et pourvois A� leur dA�pense, afin qu’ils se rasent la tA?te. Et ainsi tous sauront que ce qu’ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu te conduis en observateur de la loi.
21.25
A l’A�gard des paA?ens qui ont cru, nous avons dA�cidA� et nous leur avons A�crit qu’ils eussent A� s’abstenir des viandes sacrifiA�es aux idoles, du sang, des animaux A�touffA�s, et de l’impudicitA�.
21.26
Alors Paul prit ces hommes, se purifia, et entra le lendemain dans le temple avec eux, pour annoncer A� quel jour la purification serait accomplie et l’offrande prA�sentA�e pour chacun d’eux.
21.27
Sur la fin des sept jours, les Juifs d’Asie, ayant vu Paul dans le temple, soulevA?rent toute la foule, et mirent la main sur lui,
21.28
en criant: Hommes IsraA�lites, au secours! Voici l’homme qui prA?che partout et A� tout le monde contre le peuple, contre la loi et contre ce lieu; il a mA?me introduit des Grecs dans le temple, et a profanA� ce saint lieu.
21.29
Car ils avaient vu auparavant Trophime d’A�phA?se avec lui dans la ville, et ils croyaient que Paul l’avait fait entrer dans le temple.
21.30
Toute la ville fut A�mue, et le peuple accourut de toutes parts. Ils se saisirent de Paul, et le traA�nA?rent hors du temple, dont les portes furent aussitA?t fermA�es.
21.31
Comme ils cherchaient A� le tuer, le bruit vint au tribun de la cohorte que tout JA�rusalem A�tait en confusion.
21.32
A l’instant il prit des soldats et des centeniers, et courut A� eux. Voyant le tribun et les soldats, ils cessA?rent de frapper Paul.
21.33
Alors le tribun s’approcha, se saisit de lui, et le fit lier de deux chaA�nes. Puis il demanda qui il A�tait, et ce qu’il avait fait.
21.34
Mais dans la foule les uns criaient d’une maniA?re, les autres d’une autre; ne pouvant donc rien apprendre de certain, A� cause du tumulte, il ordonna de le mener dans la forteresse.
21.35
Lorsque Paul fut sur les degrA�s, il dut A?tre portA� par les soldats, A� cause de la violence de la foule;
21.36
car la multitude du peuple suivait, en criant: Fais-le mourir!
21.37
Au moment d’A?tre introduit dans la forteresse, Paul dit au tribun: M’est-il permis de te dire quelque chose? Le tribun rA�pondit: Tu sais le grec?
21.38
Tu n’es donc pas cet A�gyptien qui s’est rA�voltA� derniA?rement, et qui a emmenA� dans le dA�sert quatre mille brigands?
21.39
Je suis Juif, reprit Paul, de Tarse en Cilicie, citoyen d’une ville qui n’est pas sans importance. Permets-moi, je te prie, de parler au peuple.
21.40
Le tribun le lui ayant permis, Paul, debout sur les degrA�s, fit signe de la main au peuple. Un profond silence s’A�tablit, et Paul, parlant en langue hA�braA?que, dit:

Actes 22

22.1
Hommes frA?res et pA?res, A�coutez ce que j’ai maintenant A� vous dire pour ma dA�fense!
22.2
Lorsqu’ils entendirent qu’il leur parlait en langue hA�braA?que, ils redoublA?rent de silence. Et Paul dit:
22.3
je suis Juif, nA� A� Tarse en Cilicie; mais j’ai A�tA� A�levA� dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi de nos pA?res, A�tant plein de zA?le pour Dieu, comme vous l’A?tes tous aujourd’hui.
22.4
J’ai persA�cutA� A� mort cette doctrine, liant et mettant en prison hommes et femmes.
22.5
Le souverain sacrificateur et tout le collA?ge des anciens m’en sont tA�moins. J’ai mA?me reA�u d’eux des lettres pour les frA?res de Damas, oA? je me rendis afin d’amener liA�s A� JA�rusalem ceux qui se trouvaient lA� et de les faire punir.
22.6
Comme j’A�tais en chemin, et que j’approchais de Damas, tout A� coup, vers midi, une grande lumiA?re venant du ciel resplendit autour de moi.
22.7
Je tombai par terre, et j’entendis une voix qui me disait: Saul, Saul, pourquoi me persA�cutes-tu?
22.8
Je rA�pondis: Qui es-tu, Seigneur? Et il me dit: Je suis JA�sus de Nazareth, que tu persA�cutes.
22.9
Ceux qui A�taient avec moi virent bien la lumiA?re, mais ils n’entendirent pas la voix de celui qui parlait. Alors je dis: Que ferai-je, Seigneur?
22.10
Et le Seigneur me dit: LA?ve-toi, va A� Damas, et lA� on te dira tout ce que tu dois faire.
22.11
Comme je ne voyais rien, A� cause de l’A�clat de cette lumiA?re, ceux qui A�taient avec moi me prirent par la main, et j’arrivai A� Damas.
22.12
Or, un nommA� Ananias, homme pieux selon la loi, et de qui tous les Juifs demeurant A� Damas rendaient un bon tA�moignage, vint se prA�senter A� moi,
22.13
et me dit: Saul, mon frA?re, recouvre la vue. Au mA?me instant, je recouvrai la vue et je le regardai.
22.14
Il dit: Le Dieu de nos pA?res t’a destinA� A� connaA�tre sa volontA�, A� voir le Juste, et A� entendre les paroles de sa bouche;
22.15
car tu lui serviras de tA�moin, auprA?s de tous les hommes, des choses que tu as vues et entendues.
22.16
Et maintenant, que tardes-tu? LA?ve-toi, sois baptisA�, et lavA� de tes pA�chA�s, en invoquant le nom du Seigneur.
22.17
De retour A� JA�rusalem, comme je priais dans le temple, je fus ravi en extase,
22.18
et je vis le Seigneur qui me disait: HA?te-toi, et sors promptement de JA�rusalem, parce qu’ils ne recevront pas ton tA�moignage sur moi.
22.19
Et je dis: Seigneur, ils savent eux-mA?mes que je faisais mettre en prison et battre de verges dans les synagogues ceux qui croyaient en toi, et que,
22.20
lorsqu’on rA�pandit le sang d’A�tienne, ton tA�moin, j’A�tais moi-mA?me prA�sent, joignant mon approbation A� celle des autres, et gardant les vA?tements de ceux qui le faisaient mourir.
22.21
Alors il me dit: Va, je t’enverrai au loin vers les nations…
22.22
Ils l’A�coutA?rent jusqu’A� cette parole. Mais alors ils A�levA?rent la voix, disant: Ote de la terre un pareil homme! Il n’est pas digne de vivre.
22.23
Et ils poussaient des cris, jetaient leurs vA?tements, lanA�aient de la poussiA?re en l’air.
22.24
Le tribun commanda de faire entrer Paul dans la forteresse, et de lui donner la question par le fouet, afin de savoir pour quel motif ils criaient ainsi contre lui.
22.25
Lorsqu’on l’eut exposA� au fouet, Paul dit au centenier qui A�tait prA�sent: Vous est-il permis de battre de verges un citoyen romain, qui n’est pas mA?me condamnA�?
22.26
A ces mots, le centenier alla vers le tribun pour l’avertir, disant: Que vas-tu faire? Cet homme est Romain.
22.27
Et le tribun, A�tant venu, dit A� Paul: Dis-moi, es-tu Romain? Oui, rA�pondit-il.
22.28
Le tribun reprit: C’est avec beaucoup d’argent que j’ai acquis ce droit de citoyen. Et moi, dit Paul, je l’ai par ma naissance.
22.29
AussitA?t ceux qui devaient lui donner la question se retirA?rent, et le tribun, voyant que Paul A�tait Romain, fut dans la crainte parce qu’il l’avait fait lier.
22.30
Le lendemain, voulant savoir avec certitude de quoi les Juifs l’accusaient, le tribun lui fit A?ter ses liens, et donna l’ordre aux principaux sacrificateurs et A� tout le sanhA�drin de se rA�unir; puis, faisant descendre Paul, il le plaA�a au milieu d’eux.

Actes 23

23.1
Paul, les regards fixA�s sur le sanhA�drin, dit: Hommes frA?res, c’est en toute bonne conscience que je me suis conduit jusqu’A� ce jour devant Dieu…
23.2
Le souverain sacrificateur Ananias ordonna A� ceux qui A�taient prA?s de lui de le frapper sur la bouche.
23.3
Alors Paul lui dit: Dieu te frappera, muraille blanchie! Tu es assis pour me juger selon la loi, et tu violes la loi en ordonnant qu’on me frappe!
23.4
Ceux qui A�taient prA?s de lui dirent: Tu insultes le souverain sacrificateur de Dieu!
23.5
Et Paul dit: Je ne savais pas, frA?res, que ce fA�t le souverain sacrificateur; car il est A�crit: Tu ne parleras pas mal du chef de ton peuple.
23.6
Paul, sachant qu’une partie de l’assemblA�e A�tait composA�e de sadducA�ens et l’autre de pharisiens, s’A�cria dans le sanhA�drin: Hommes frA?res, je suis pharisien, fils de pharisien; c’est A� cause de l’espA�rance et de la rA�surrection des morts que je suis mis en jugement.
23.7
Quand il eut dit cela, il s’A�leva une discussion entre les pharisiens et les sadducA�ens, et l’assemblA�e se divisa.
23.8
Car les sadducA�ens disent qu’il n’y a point de rA�surrection, et qu’il n’existe ni ange ni esprit, tandis que les pharisiens affirment les deux choses.
23.9
Il y eut une grande clameur, et quelques scribes du parti des pharisiens, s’A�tant levA�s, engagA?rent un vif dA�bat, et dirent: Nous ne trouvons aucun mal en cet homme; peut-A?tre un esprit ou un ange lui a-t-il parlA�.
23.10
Comme la discorde allait croissant, le tribun craignant que Paul ne fA�t mis en piA?ces par ces gens, fit descendre les soldats pour l’enlever du milieu d’eux et le conduire A� la forteresse.
23.11
La nuit suivante, le Seigneur apparut A� Paul, et dit: Prends courage; car, de mA?me que tu as rendu tA�moignage de moi dans JA�rusalem, il faut aussi que tu rendes tA�moignage dans Rome.
23.12
Quand le jour fut venu, les Juifs formA?rent un complot, et firent des imprA�cations contre eux-mA?mes, en disant qu’ils s’abstiendraient de manger et de boire jusqu’A� ce qu’ils eussent tuA� Paul.
23.13
Ceux qui formA?rent ce complot A�taient plus de quarante,
23.14
et ils allA?rent trouver les principaux sacrificateurs et les anciens, auxquels ils dirent: Nous nous sommes engagA�s, avec des imprA�cations contre nous-mA?mes, A� ne rien manger jusqu’A� ce que nous ayons tuA� Paul.
23.15
Vous donc, maintenant, adressez-vous avec le sanhA�drin au tribun, pour qu’il l’amA?ne devant vous, comme si vous vouliez examiner sa cause plus exactement; et nous, avant qu’il approche, nous sommes prA?ts A� le tuer.
23.16
Le fils de la soeur de Paul, ayant eu connaissance du guet-apens, alla dans la forteresse en informer Paul.
23.17
Paul appela l’un des centeniers, et dit: MA?ne ce jeune homme vers le tribun, car il a quelque chose A� lui rapporter.
23.18
Le centenier prit le jeune homme avec lui, le conduisit vers le tribun, et dit: Le prisonnier Paul m’a appelA�, et il m’a priA� de t’amener ce jeune homme, qui a quelque chose A� te dire.
23.19
Le tribun, prenant le jeune homme par la main, et se retirant A� l’A�cart, lui demanda: Qu’as-tu A� m’annoncer?
23.20
Il rA�pondit: Les Juifs sont convenus de te prier d’amener Paul demain devant le sanhA�drin, comme si tu devais t’enquA�rir de lui plus exactement.
23.21
Ne les A�coute pas, car plus de quarante d’entre eux lui dressent un guet-apens, et se sont engagA�s, avec des imprA�cations contre eux-mA?mes, A� ne rien manger ni boire jusqu’A� ce qu’ils l’aient tuA�; maintenant ils sont prA?ts, et n’attendent que ton consentement.
23.22
Le tribun renvoya le jeune homme, aprA?s lui avoir recommandA� de ne parler A� personne de ce rapport qu’il lui avait fait.
23.23
Ensuite il appela deux des centeniers, et dit: Tenez prA?ts, dA?s la troisiA?me heure de la nuit, deux cents soldats, soixante-dix cavaliers et deux cents archers, pour aller jusqu’A� CA�sarA�e.
23.24
Qu’il y ait aussi des montures pour Paul, afin qu’on le mA?ne sain et sauf au gouverneur FA�lix.
23.25
Il A�crivit une lettre ainsi conA�ue:
23.26
Claude Lysias au trA?s excellent gouverneur FA�lix, salut!
23.27
Cet homme, dont les Juifs s’A�taient saisis, allait A?tre tuA� par eux, lorsque je survins avec des soldats et le leur enlevai, ayant appris qu’il A�tait Romain.
23.28
Voulant connaA�tre le motif pour lequel ils l’accusaient, je l’amenai devant leur sanhA�drin.
23.29
J’ai trouvA� qu’il A�tait accusA� au sujet de questions relatives A� leur loi, mais qu’il n’avait commis aucun crime qui mA�rite la mort ou la prison.
23.30
InformA� que les Juifs lui dressaient des embA�ches, je te l’ai aussitA?t envoyA�, en faisant savoir A� ses accusateurs qu’ils eussent A� s’adresser eux-mA?mes A� toi. Adieu.
23.31
Les soldats, selon l’ordre qu’ils avaient reA�u, prirent Paul, et le conduisirent pendant la nuit jusqu’A� Antipatris.
23.32
Le lendemain, laissant les cavaliers poursuivre la route avec lui, ils retournA?rent A� la forteresse.
23.33
ArrivA�s A� CA�sarA�e, les cavaliers remirent la lettre au gouverneur, et lui prA�sentA?rent Paul.
23.34
Le gouverneur, aprA?s avoir lu la lettre, demanda de quelle province A�tait Paul. Ayant appris qu’il A�tait de la Cilicie:
23.35
Je t’entendrai, dit-il, quand tes accusateurs seront venus. Et il ordonna qu’on le gardA?t dans le prA�toire d’HA�rode.

Actes 24

24.1
Cinq jours aprA?s, arriva le souverain sacrificateur Ananias, avec des anciens et un orateur nommA� Tertulle. Ils portA?rent plainte au gouverneur contre Paul.
24.2
Paul fut appelA�, et Tertulle se mit A� l’accuser, en ces termes:
24.3
TrA?s excellent FA�lix, tu nous fais jouir d’une paix profonde, et cette nation a obtenu de salutaires rA�formes par tes soins prA�voyants; c’est ce que nous reconnaissons en tout et partout avec une entiA?re gratitude.
24.4
Mais, pour ne pas te retenir davantage, je te prie d’A�couter, dans ta bontA�, ce que nous avons A� dire en peu de mots.
24.5
Nous avons trouvA� cet homme, qui est une peste, qui excite des divisions parmi tous les Juifs du monde, qui est chef de la secte des NazarA�ens,
24.6
et qui mA?me a tentA� de profaner le temple. Et nous l’avons arrA?tA�. Nous avons voulu le juger selon notre loi;
24.7
mais le tribun Lysias A�tant survenu, l’a arrachA� de nos mains avec une grande violence,
24.8
en ordonnant A� ses accusateurs de venir devant toi. Tu pourras toi-mA?me, en l’interrogeant, apprendre de lui tout ce dont nous l’accusons.
24.9
Les Juifs se joignirent A� l’accusation, soutenant que les choses A�taient ainsi.
24.10
AprA?s que le gouverneur lui eut fait signe de parler, Paul rA�pondit: Sachant que, depuis plusieurs annA�es, tu es juge de cette nation, c’est avec confiance que je prends la parole pour dA�fendre ma cause.
24.11
Il n’y a pas plus de douze jours, tu peux t’en assurer, que je suis montA� A� JA�rusalem pour adorer.
24.12
On ne m’a trouvA� ni dans le temple, ni dans les synagogues, ni dans la ville, disputant avec quelqu’un, ou provoquant un rassemblement sA�ditieux de la foule.
24.13
Et ils ne sauraient prouver ce dont ils m’accusent maintenant.
24.14
Je t’avoue bien que je sers le Dieu de mes pA?res selon la voie qu’ils appellent une secte, croyant tout ce qui est A�crit dans la loi et dans les prophA?tes,
24.15
et ayant en Dieu cette espA�rance, comme ils l’ont eux-mA?mes, qu’il y aura une rA�surrection des justes et des injustes.
24.16
C’est pourquoi je m’efforce d’avoir constamment une conscience sans reproche devant Dieu et devant les hommes.
24.17
AprA?s une absence de plusieurs annA�es, je suis venu pour faire des aumA?nes A� ma nation, et pour prA�senter des offrandes.
24.18
C’est alors que quelques Juifs d’Asie m’ont trouvA� purifiA� dans le temple, sans attroupement ni tumulte.
24.19
C’A�tait A� eux de paraA�tre en ta prA�sence et de se porter accusateurs, s’ils avaient quelque chose contre moi.
24.20
Ou bien, que ceux-ci dA�clarent de quel crime ils m’ont trouvA� coupable, lorsque j’ai comparu devant le sanhA�drin,
24.21
A� moins que ce ne soit uniquement de ce cri que j’ai fait entendre au milieu d’eux: C’est A� cause de la rA�surrection des morts que je suis aujourd’hui mis en jugement devant vous.
24.22
FA�lix, qui savait assez exactement ce qui concernait cette doctrine, les ajourna, en disant: Quand le tribun Lysias sera venu, j’examinerai votre affaire.
24.23
Et il donna l’ordre au centenier de garder Paul, en lui laissant une certaine libertA�, et en n’empA?chant aucun des siens de lui rendre des services.
24.24
Quelques jours aprA?s, FA�lix vint avec Drusille, sa femme, qui A�tait Juive, et il fit appeler Paul. Il l’entendit sur la foi en Christ.
24.25
Mais, comme Paul discourait sur la justice, sur la tempA�rance, et sur le jugement A� venir, FA�lix, effrayA�, dit: Pour le moment retire-toi; quand j’en trouverai l’occasion, je te rappellerai.
24.26
Il espA�rait en mA?me temps que Paul lui donnerait de l’argent; aussi l’envoyait-il chercher assez frA�quemment, pour s’entretenir avec lui.
24.27
Deux ans s’A�coulA?rent ainsi, et FA�lix eut pour successeur Porcius Festus. Dans le dA�sir de plaire aux Juifs, FA�lix laissa Paul en prison.

Actes 25

25.1
Festus, A�tant arrivA� dans la province, monta trois jours aprA?s de CA�sarA�e A� JA�rusalem.
25.2
Les principaux sacrificateurs et les principaux d’entre les Juifs lui portA?rent plainte contre Paul. Ils firent des instances auprA?s de lui, et, dans des vues hostiles,
25.3
lui demandA?rent comme une faveur qu’il le fA�t venir A� JA�rusalem. Ils prA�paraient un guet-apens, pour le tuer en chemin.
25.4
Festus rA�pondit que Paul A�tait gardA� A� CA�sarA�e, et que lui-mA?me devait partir sous peu.
25.5
Que les principaux d’entre vous descendent avec moi, dit-il, et s’il y a quelque chose de coupable en cet homme, qu’ils l’accusent.
25.6
Festus ne passa que huit A� dix jours parmi eux, puis il descendit A� CA�sarA�e. Le lendemain, s’A�tant assis sur son tribunal, il donna l’ordre qu’on amenA?t Paul.
25.7
Quand il fut arrivA�, les Juifs qui A�taient venus de JA�rusalem l’entourA?rent, et portA?rent contre lui de nombreuses et graves accusations, qu’ils n’A�taient pas en A�tat de prouver.
25.8
Paul entreprit sa dA�fense, en disant: Je n’ai rien fait de coupable, ni contre la loi des Juifs, ni contre le temple, ni contre CA�sar.
25.9
Festus, dA�sirant plaire aux Juifs, rA�pondit A� Paul: Veux-tu monter A� JA�rusalem, et y A?tre jugA� sur ces choses en ma prA�sence?
25.10
Paul dit: C’est devant le tribunal de CA�sar que je comparais, c’est lA� que je dois A?tre jugA�. Je n’ai fait aucun tort aux Juifs, comme tu le sais fort bien.
25.11
Si j’ai commis quelque injustice, ou quelque crime digne de mort, je ne refuse pas de mourir; mais, si les choses dont ils m’accusent sont fausses, personne n’a le droit de me livrer A� eux. J’en appelle A� CA�sar.
25.12
Alors Festus, aprA?s avoir dA�libA�rA� avec le conseil, rA�pondit: Tu en as appelA� A� CA�sar; tu iras devant CA�sar.
25.13
Quelques jours aprA?s, le roi Agrippa et BA�rA�nice arrivA?rent A� CA�sarA�e, pour saluer Festus.
25.14
Comme ils passA?rent lA� plusieurs jours, Festus exposa au roi l’affaire de Paul, et dit: FA�lix a laissA� prisonnier un homme
25.15
contre lequel, lorsque j’A�tais A� JA�rusalem, les principaux sacrificateurs et les anciens des Juifs ont portA� plainte, en demandant sa condamnation.
25.16
Je leur ai rA�pondu que ce n’est pas la coutume des Romains de livrer un homme avant que l’inculpA� ait A�tA� mis en prA�sence de ses accusateurs, et qu’il ait eu la facultA� de se dA�fendre sur les choses dont on l’accuse.
25.17
Ils sont donc venus ici, et, sans diffA�rer, je m’assis le lendemain sur mon tribunal, et je donnai l’ordre qu’on amenA?t cet homme.
25.18
Les accusateurs, s’A�tant prA�sentA�s, ne lui imputA?rent rien de ce que je supposais;
25.19
ils avaient avec lui des discussions relatives A� leur religion particuliA?re, et A� un certain JA�sus qui est mort, et que Paul affirmait A?tre vivant.
25.20
Ne sachant quel parti prendre dans ce dA�bat, je lui demandai s’il voulait aller A� JA�rusalem, et y A?tre jugA� sur ces choses.
25.21
Mais Paul en ayant appelA�, pour que sa cause fA�t rA�servA�e A� la connaissance de l’empereur, j’ai ordonnA� qu’on le gardA?t jusqu’A� ce que je l’envoyasse A� CA�sar.
25.22
Agrippa dit A� Festus: Je voudrais aussi entendre cet homme. Demain, rA�pondit Festus, tu l’entendras.
25.23
Le lendemain donc, Agrippa et BA�rA�nice vinrent en grande pompe, et entrA?rent dans le lieu de l’audience avec les tribuns et les principaux de la ville. Sur l’ordre de Festus, Paul fut amenA�.
25.24
Alors Festus dit: Roi Agrippa, et vous tous qui A?tes prA�sents avec nous, vous voyez cet homme au sujet duquel toute la multitude des Juifs s’est adressA�e A� moi, soit A� JA�rusalem, soit ici, en s’A�criant qu’il ne devait plus vivre.
25.25
Pour moi, ayant reconnu qu’il n’a rien fait qui mA�rite la mort, et lui-mA?me en ayant appelA� A� l’empereur, j’ai rA�solu de le faire partir.
25.26
Je n’ai rien de certain A� A�crire A� l’empereur sur son compte; c’est pourquoi je l’ai fait paraA�tre devant vous, et surtout devant toi, roi Agrippa, afin de savoir qu’A�crire, aprA?s qu’il aura A�tA� examinA�.
25.27
Car il me semble absurde d’envoyer un prisonnier sans indiquer de quoi on l’accuse.

Actes 26

26.1
Agrippa dit A� Paul: Il t’est permis de parler pour ta dA�fense. Et Paul, ayant A�tendu la main, se justifia en ces termes:
26.2
Je m’estime heureux, roi Agrippa, d’avoir aujourd’hui A� me justifier devant toi de toutes les choses dont je suis accusA� par les Juifs,
26.3
car tu connais parfaitement leurs coutumes et leurs discussions. Je te prie donc de m’A�couter avec patience.
26.4
Ma vie, dA?s les premiers temps de ma jeunesse, est connue de tous les Juifs, puisqu’elle s’est passA�e A� JA�rusalem, au milieu de ma nation.
26.5
Ils savent depuis longtemps, s’ils veulent le dA�clarer, que j’ai vA�cu pharisien, selon la secte la plus rigide de notre religion.
26.6
Et maintenant, je suis mis en jugement parce que j’espA?re l’accomplissement de la promesse que Dieu a faite A� nos pA?res,
26.7
et A� laquelle aspirent nos douze tribus, qui servent Dieu continuellement nuit et jour. C’est pour cette espA�rance, A? roi, que je suis accusA� par des Juifs!
26.8
Quoi! vous semble-t-il incroyable que Dieu ressuscite les morts?
26.9
Pour moi, j’avais cru devoir agir vigoureusement contre le nom de JA�sus de Nazareth.
26.10
C’est ce que j’ai fait A� JA�rusalem. J’ai jetA� en prison plusieurs des saints, ayant reA�u ce pouvoir des principaux sacrificateurs, et, quand on les mettait A� mort, je joignais mon suffrage A� celui des autres.
26.11
je les ai souvent chA?tiA�s dans toutes les synagogues, et je les forA�ais A� blasphA�mer. Dans mes excA?s de fureur contre eux, je les persA�cutais mA?me jusque dans les villes A�trangA?res.
26.12
C’est dans ce but que je me rendis A� Damas, avec l’autorisation et la permission des principaux sacrificateurs.
26.13
Vers le milieu du jour, A? roi, je vis en chemin resplendir autour de moi et de mes compagnons une lumiA?re venant du ciel, et dont l’A�clat surpassait celui du soleil.
26.14
Nous tombA?mes tous par terre, et j’entendis une voix qui me disait en langue hA�braA?que: Saul, Saul, pourquoi me persA�cutes-tu? Il te serait dur de regimber contre les aiguillons.
26.15
Je rA�pondis: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis JA�sus que tu persA�cutes.
26.16
Mais lA?ve-toi, et tiens-toi sur tes pieds; car je te suis apparu pour t’A�tablir ministre et tA�moin des choses que tu as vues et de celles pour lesquelles je t’apparaA�trai.
26.17
Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des paA?ens, vers qui je t’envoie,
26.18
afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des tA�nA?bres A� la lumiA?re et de la puissance de Satan A� Dieu, pour qu’ils reA�oivent, par la foi en moi, le pardon des pA�chA�s et l’hA�ritage avec les sanctifiA�s.
26.19
En consA�quence, roi Agrippa, je n’ai point rA�sistA� A� la vision cA�leste:
26.20
A� ceux de Damas d’abord, puis A� JA�rusalem, dans toute la JudA�e, et chez les paA?ens, j’ai prA?chA� la repentance et la conversion A� Dieu, avec la pratique d’oeuvres dignes de la repentance.
26.21
VoilA� pourquoi les Juifs se sont saisis de moi dans le temple, et ont tA?chA� de me faire pA�rir.
26.22
Mais, grA?ce au secours de Dieu, j’ai subsistA� jusqu’A� ce jour, rendant tA�moignage devant les petits et les grands, sans m’A�carter en rien de ce que les prophA?tes et MoA?se ont dA�clarA� devoir arriver,
26.23
savoir que le Christ souffrirait, et que, ressuscitA� le premier d’entre les morts, il annoncerait la lumiA?re au peuple et aux nations.
26.24
Comme il parlait ainsi pour sa justification, Festus dit A� haute voix: Tu es fou, Paul! Ton grand savoir te fait dA�raisonner.
26.25
Je ne suis point fou, trA?s excellent Festus, rA�pliqua Paul; ce sont, au contraire, des paroles de vA�ritA� et de bon sens que je prononce.
26.26
Le roi est instruit de ces choses, et je lui en parle librement; car je suis persuadA� qu’il n’en ignore aucune, puisque ce n’est pas en cachette qu’elles se sont passA�es.
26.27
Crois-tu aux prophA?tes, roi Agrippa?… Je sais que tu y crois.
26.28
Et Agrippa dit A� Paul: Tu vas bientA?t me persuader de devenir chrA�tien!
26.29
Paul rA�pondit: Que ce soit bientA?t ou que ce soit tard, plaise A� Dieu que non seulement toi, mais encore tous ceux qui m’A�coutent aujourd’hui, vous deveniez tels que je suis, A� l’exception de ces liens!
26.30
Le roi, le gouverneur, BA�rA�nice, et tous ceux qui A�taient assis avec eux se levA?rent,
26.31
et, en se retirant, ils se disaient les uns aux autres: Cet homme n’a rien fait qui mA�rite la mort ou la prison.
26.32
Et Agrippa dit A� Festus: Cet homme pouvait A?tre relA?chA�, s’il n’en eA�t pas appelA� A� CA�sar.

Actes 27

27.1
Lorsqu’il fut dA�cidA� que nous nous embarquerions pour l’Italie, on remit Paul et quelques autres prisonniers A� un centenier de la cohorte Auguste, nommA� Julius.
27.2
Nous montA?mes sur un navire d’Adramytte, qui devait cA?toyer l’Asie, et nous partA�mes, ayant avec nous Aristarque, MacA�donien de Thessalonique.
27.3
Le jour suivant, nous abordA?mes A� Sidon; et Julius, qui traitait Paul avec bienveillance, lui permit d’aller chez ses amis et de recevoir leurs soins.
27.4
Partis de lA�, nous longeA?mes l’A�le de Chypre, parce que les vents A�taient contraires.
27.5
AprA?s avoir traversA� la mer qui baigne la Cilicie et la Pamphylie, nous arrivA?mes A� Myra en Lycie.
27.6
Et lA�, le centenier, ayant trouvA� un navire d’Alexandrie qui allait en Italie, nous y fit monter.
27.7
Pendant plusieurs jours nous naviguA?mes lentement, et ce ne fut pas sans difficultA� que nous atteignA�mes la hauteur de Cnide, oA? le vent ne nous permit pas d’aborder. Nous passA?mes au-dessous de l’A�le de CrA?te, du cA?tA� de Salmone.
27.8
Nous la cA?toyA?mes avec peine, et nous arrivA?mes A� un lieu nommA� Beaux Ports, prA?s duquel A�tait la ville de LasA�e.
27.9
Un temps assez long s’A�tait A�coulA�, et la navigation devenait dangereuse, car l’A�poque mA?me du jeA�ne A�tait dA�jA� passA�e.
27.10
C’est pourquoi Paul avertit les autres, en disant: O hommes, je vois que la navigation ne se fera pas sans pA�ril et sans beaucoup de dommage, non seulement pour la cargaison et pour le navire, mais encore pour nos personnes.
27.11
Le centenier A�couta le pilote et le patron du navire plutA?t que les paroles de Paul.
27.12
Et comme le port n’A�tait pas bon pour hiverner, la plupart furent d’avis de le quitter pour tA?cher d’atteindre PhA�nix, port de CrA?te qui regarde le sud-ouest et le nord-ouest, afin d’y passer l’hiver.
27.13
Un lA�ger vent du sud vint A� souffler, et, se croyant maA�tres de leur dessein, ils levA?rent l’ancre et cA?toyA?rent de prA?s l’A�le de CrA?te.
27.14
Mais bientA?t un vent impA�tueux, qu’on appelle Euraquilon, se dA�chaA�na sur l’A�le.
27.15
Le navire fut entraA�nA�, sans pouvoir lutter contre le vent, et nous nous laissA?mes aller A� la dA�rive.
27.16
Nous passA?mes au-dessous d’une petite A�le nommA�e Clauda, et nous eA�mes de la peine A� nous rendre maA�tres de la chaloupe;
27.17
aprA?s l’avoir hissA�e, on se servit des moyens de secours pour ceindre le navire, et, dans la crainte de tomber sur la Syrte, on abaissa les voiles. C’est ainsi qu’on se laissa emporter par le vent.
27.18
Comme nous A�tions violemment battus par la tempA?te, le lendemain on jeta la cargaison A� la mer,
27.19
et le troisiA?me jour nous y lanA�A?mes de nos propres mains les agrA?s du navire.
27.20
Le soleil et les A�toiles ne parurent pas pendant plusieurs jours, et la tempA?te A�tait si forte que nous perdA�mes enfin toute espA�rance de nous sauver.
27.21
On n’avait pas mangA� depuis longtemps. Alors Paul, se tenant au milieu d’eux, leur dit: O hommes, il fallait m’A�couter et ne pas partir de CrA?te, afin d’A�viter ce pA�ril et ce dommage.
27.22
Maintenant je vous exhorte A� prendre courage; car aucun de vous ne pA�rira, et il n’y aura de perte que celle du navire.
27.23
Un ange du Dieu A� qui j’appartiens et que je sers m’est apparu cette nuit,
27.24
et m’a dit: Paul, ne crains point; il faut que tu comparaisses devant CA�sar, et voici, Dieu t’a donnA� tous ceux qui naviguent avec toi.
27.25
C’est pourquoi, A? hommes, rassurez-vous, car j’ai cette confiance en Dieu qu’il en sera comme il m’a A�tA� dit.
27.26
Mais nous devons A�chouer sur une A�le.
27.27
La quatorziA?me nuit, tandis que nous A�tions ballottA�s sur l’Adriatique, les matelots, vers le milieu de la nuit, soupA�onnA?rent qu’on approchait de quelque terre.
27.28
Ayant jetA� la sonde, ils trouvA?rent vingt brasses; un peu plus loin, ils la jetA?rent de nouveau, et trouvA?rent quinze brasses.
27.29
Dans la crainte de heurter contre des A�cueils, ils jetA?rent quatre ancres de la poupe, et attendirent le jour avec impatience.
27.30
Mais, comme les matelots cherchaient A� s’A�chapper du navire, et mettaient la chaloupe A� la mer sous prA�texte de jeter les ancres de la proue,
27.31
Paul dit au centenier et aux soldats: Si ces hommes ne restent pas dans le navire, vous ne pouvez A?tre sauvA�s.
27.32
Alors les soldats coupA?rent les cordes de la chaloupe, et la laissA?rent tomber.
27.33
Avant que le jour parA�t, Paul exhorta tout le monde A� prendre de la nourriture, disant: C’est aujourd’hui le quatorziA?me jour que vous A?tes dans l’attente et que vous persistez A� vous abstenir de manger.
27.34
Je vous invite donc A� prendre de la nourriture, car cela est nA�cessaire pour votre salut, et il ne se perdra pas un cheveux de la tA?te d’aucun de vous.
27.35
Ayant ainsi parlA�, il prit du pain, et, aprA?s avoir rendu grA?ces A� Dieu devant tous, il le rompit, et se mit A� manger.
27.36
Et tous, reprenant courage, mangA?rent aussi.
27.37
Nous A�tions, dans le navire, deux cent soixante-seize personnes en tout.
27.38
Quand ils eurent mangA� suffisamment, ils allA�gA?rent le navire en jetant le blA� A� la mer.
27.39
Lorsque le jour fut venu, ils ne reconnurent point la terre; mais, ayant aperA�u un golfe avec une plage, ils rA�solurent d’y pousser le navire, s’ils le pouvaient.
27.40
Ils dA�liA?rent les ancres pour les laisser aller dans la mer, et ils relA?chA?rent en mA?me temps les attaches des gouvernails; puis ils mirent au vent la voile d’artimon, et se dirigA?rent vers le rivage.
27.41
Mais ils rencontrA?rent une langue de terre, oA? ils firent A�chouer le navire; et la proue, s’A�tant engagA�e, resta immobile, tandis que la poupe se brisait par la violence des vagues.
27.42
Les soldats furent d’avis de tuer les prisonniers, de peur que quelqu’un d’eux ne s’A�chappA?t A� la nage.
27.43
Mais le centenier, qui voulait sauver Paul, les empA?cha d’exA�cuter ce dessein. Il ordonna A� ceux qui savaient nager de se jeter les premiers dans l’eau pour gagner la terre,
27.44
et aux autres de se mettre sur des planches ou sur des dA�bris du navire. Et ainsi tous parvinrent A� terre sains et saufs.

Actes 28

28.1
AprA?s nous A?tre sauvA�s, nous reconnA�mes que l’A�le s’appelait Malte.
28.2
Les barbares nous tA�moignA?rent une bienveillance peu commune; ils nous recueillirent tous auprA?s d’un grand feu, qu’ils avaient allumA� parce que la pluie tombait et qu’il faisait grand froid.
28.3
Paul ayant ramassA� un tas de broussailles et l’ayant mis au feu, une vipA?re en sortit par l’effet de la chaleur et s’attacha A� sa main.
28.4
Quand les barbares virent l’animal suspendu A� sa main, ils se dirent les uns aux autres: AssurA�ment cet homme est un meurtrier, puisque la Justice n’a pas voulu le laisser vivre, aprA?s qu’il a A�tA� sauvA� de la mer.
28.5
Paul secoua l’animal dans le feu, et ne ressentit aucun mal.
28.6
Ces gens s’attendaient A� le voir enfler ou tomber mort subitement; mais, aprA?s avoir longtemps attendu, voyant qu’il ne lui arrivait aucun mal, ils changA?rent d’avis et dirent que c’A�tait un dieu.
28.7
Il y avait, dans les environs, des terres appartenant au principal personnage de l’A�le, nommA� Publius, qui nous reA�ut et nous logea pendant trois jours de la maniA?re la plus amicale.
28.8
Le pA?re de Publius A�tait alors au lit, malade de la fiA?vre et de la dysenterie; Paul, s’A�tant rendu vers lui, pria, lui imposa les mains, et le guA�rit.
28.9
LA�-dessus, vinrent les autres malades de l’A�le, et ils furent guA�ris.
28.10
On nous rendit de grands honneurs, et, A� notre dA�part, on nous fournit les choses dont nous avions besoin.
28.11
AprA?s un sA�jour de trois mois, nous nous embarquA?mes sur un navire d’Alexandrie, qui avait passA� l’hiver dans l’A�le, et qui portait pour enseigne les Dioscures.
28.12
Ayant abordA� A� Syracuse, nous y restA?mes trois jours.
28.13
De lA�, en suivant la cA?te, nous atteignA�mes Reggio; et, le vent du midi s’A�tant levA� le lendemain, nous fA�mes en deux jours le trajet jusqu’A� Pouzzoles,
28.14
oA? nous trouvA?mes des frA?res qui nous priA?rent de passer sept jours avec eux. Et c’est ainsi que nous allA?mes A� Rome.
28.15
De Rome vinrent A� notre rencontre, jusqu’au Forum d’Appius et aux Trois Tavernes, les frA?res qui avaient entendu parler de nous. Paul, en les voyant, rendit grA?ces A� Dieu, et prit courage.
28.16
Lorsque nous fA�mes arrivA�s A� Rome, on permit A� Paul de demeurer en son particulier, avec un soldat qui le gardait.
28.17
Au bout de trois jours, Paul convoqua les principaux des Juifs; et, quand ils furent rA�unis, il leur adressa ces paroles: Hommes frA?res, sans avoir rien fait contre le peuple ni contre les coutumes de nos pA?res, j’ai A�tA� mis en prison A� JA�rusalem et livrA� de lA� entre les mains des Romains.
28.18
AprA?s m’avoir interrogA�, ils voulaient me relA?cher, parce qu’il n’y avait en moi rien qui mA�ritA?t la mort.
28.19
Mais les Juifs s’y opposA?rent, et j’ai A�tA� forcA� d’en appeler A� CA�sar, n’ayant du reste aucun dessein d’accuser ma nation.
28.20
VoilA� pourquoi j’ai demandA� A� vous voir et A� vous parler; car c’est A� cause de l’espA�rance d’IsraA�l que je porte cette chaA�ne.
28.21
Ils lui rA�pondirent: Nous n’avons reA�u de JudA�e aucune lettre A� ton sujet, et il n’est venu aucun frA?re qui ait rapportA� ou dit du mal de toi.
28.22
Mais nous voudrions apprendre de toi ce que tu penses, car nous savons que cette secte rencontre partout de l’opposition.
28.23
Ils lui fixA?rent un jour, et plusieurs vinrent le trouver dans son logis. Paul leur annonA�a le royaume de Dieu, en rendant tA�moignage, et en cherchant, par la loi de MoA?se et par les prophA?tes, A� les persuader de ce qui concerne JA�sus. L’entretien dura depuis le matin jusqu’au soir.
28.24
Les uns furent persuadA�s par ce qu’il disait, et les autres ne crurent point.
28.25
Comme ils se retiraient en dA�saccord, Paul n’ajouta que ces mots: C’est avec raison que le Saint Esprit, parlant A� vos pA?res par le prophA?te A�saA?e, a dit:
28.26
Va vers ce peuple, et dis: Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point.
28.27
Car le coeur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermA� leurs yeux, De peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, Qu’ils ne comprennent de leur coeur, Qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guA�risse.
28.28
Sachez donc que ce salut de Dieu a A�tA� envoyA� aux paA?ens, et qu’ils l’A�couteront.
28.29
Lorsqu’il eut dit cela, les Juifs s’en allA?rent, discutant vivement entre eux.
28.30
Paul demeura deux ans entiers dans une maison qu’il avait louA�e. Il recevait tous ceux qui venaient le voir,
28.31
prA?chant le royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur JA�sus Christ, en toute libertA� et sans obstacle.